Emmanuel Viaud : « Chez Osarus, le rêve est permis »

Institution / Ventes / 13.09.2021

Emmanuel Viaud : « Chez Osarus, le rêve est permis »

La vente de yearlings d’Osarus a lieu mardi (à partir de 13 h) et mercredi (à partir de 12 h). Emmanuel Viaud, directeur de l'agence, nous a livré son sentiment vingt-quatre heures avant le premier passage sur le ring de La Teste.

Jour de Galop. – Quelle est l’ambiance à quelques heures du lancement de la vente ?

Emmanuel Viaud. – Ce retour à La Teste est un vrai point positif et il est attendu par tout le monde. La plupart des poulains sont arrivés sur site et nous avons peu d’absents. Les inspections se déroulent très bien, sous le soleil, ce qui est également positif. Nous avons de bons updates. Le lot 69, un Anodin (Anabaa) présenté par le haras des Faunes, est le frère d’Atomic Jones (Wootton Bassett), lauréat des Golden Fleece Stakes (Gr2) à Leopardstown.

Plusieurs étalons au catalogue sont en forme. Je pense par exemple à Almanzor (Wootton Bassett), dont les premiers produits se distinguent ces dernières semaines. Johnny Barnes (Acclamation) a 16 produits au catalogue. Avec ses premiers 2ans, il tire son épingle du jeu, comptant déjà deux gagnants et un black type.

Les fils de Scat Daddy (Johannesburg) sont toujours très recherchés et nous avons des yearlings de trois d’entre eux (Seahenge, Seabhac et Sioux Nation).

Pedro the Great (Henrythenavigator) est un étalon bien connu de tous et nous avons certains de ses ultimes produits. Les lecteurs de Jour de Galop savent qu’il fait des gagnants tous les jours : il suffit d’ouvrir le journal pour s’en rendre compte. The Grey Gatsby (Mastercraftsman) vient de sortir son premier gagnant black type dimanche en Allemagne, avec une pouliche très impressionnante. C’est de très bon augure et nous avons six yearlings de cet étalon. José Delmotte, un éleveur qui fait l’actualité aux ventes et aux courses, en présente un qui sort vraiment du lot.

Nous avons deux yearlings de Zelzal** (Sea the Stars) qui est désormais recherché vu la réussite de ses premiers 2ans.

La composition du catalogue a-t-elle évolué ?

Nous sommes restés sur le même volume de chevaux que les autres années, avec deux journées à 140 lots. Cela correspond à notre limite d’accueil car nous avons un peu plus de 280 boxes. Lundi matin, les inspections vont bon train, avec par exemple Con Marnane, Simone Brogi, Sébastien Desmontils, Marc Antoine Berghgracht, Tomas Janda… On attend aussi des entraîneurs de Marseille, qui ont toujours connu une belle réussite avec leurs achats chez Osarus.

Les horaires de la vente

Mardi 14 septembre : 13 h

Mercredi 15 septembre : 12 h

Que bilan tirez-vous de ce début d’année 2021 ?

Sportivement parlant, La Teste permet toujours de dénicher des chevaux qui font plaisir à leurs propriétaires… Chez Osarus, le rêve est permis. Mouillage (Toronado) n’a jamais terminé plus loin que troisième en 11 sorties et il vient de remporter le Prix Millkom (L). Présenté par Normandie Breeding, il était préparé par Normandie Breeding, qui a aussi présenté chez Osarus le bon Esope (Galiway), un lauréat du Prix de Lutèce (Gr3) qui ne devrait pas en rester là.

En 2021, Osarus a "sorti" un gagnant de Gr1 avec Trueshan (Planteur). Il a remporté la Goodwood Cup (Gr1) et compte plus de 750.000 € de gains en Angleterre. De même, Keyflower (Kheleyf) a remporté le Prix Occitanie (L). Nous avons cinq produits de Kheleyf (Green Desert) au catalogue. Cœur de Pierre (Zanzibari) reste sur une troisième place dans le Barrière Prix de Meautry (Gr3) et une deuxième dans le Prix de Ris-Orangis (Gr3).

Au-delà de notre étiquette de vente de 2ans précoces, ce qui est quelque chose de positif, nous passons aussi des chevaux qui durent et progressent dans le temps. Et ce, sur toutes les distances. Au Moyen-Orient, Medal Winner (Olympic Glory) et Pom Malpic (Pomellato) continuent à briller au niveau Groupe.