Gran Corsa di Siepi di Merano (Gr1) : Live Your Life, maître en son domaine

International / 25.09.2021

Gran Corsa di Siepi di Merano (Gr1) : Live Your Life, maître en son domaine

Gran Corsa di Siepi di Merano (Gr1)

Live Your Life, maître en son domaine

À 7ans, Live Your Life (Turati) n’a jamais été aussi fort. Trois mois après son succès dans la Gran Corsa di Siepi d’Italia (Gr1), déjà à Merano, le sauteur de Christian Troger a remporté la Gran Corsa di Siepi di Merano (Gr1). Meilleur sauteur d’Italie, il a apporté à son pays un succès de prestige dans le grand week-end local de l’obstacle. Live Your Life a patienté à proximité des animateurs avant de prendre les commandes à un tour de l’arrivée. Il a mis son cœur sur la piste et bien qu’il ait penché sur sa gauche à l’entrée de la ligne droite, il a repoussé l’attaque de Zanini (Poseidon Adventure). Son jockey-entraîneur Raffaele Romano a déclaré : « Je n’ai plus de mots pour un cheval comme lui. Il a commencé sur les haies en mars de ses 3ans et il a atteint son zénith maintenant, à 7ans. » Propriétaire de Live Your Life, que l’on voit de plus en plus en France, Christian Troger a ajouté : « C’est le cheval de ma vie. On n’a jamais arrêté de croire en lui, même quand il a eu des moments difficiles et il nous a fait le plus grand cadeau possible» Derrière Live Your Life et Zanini, c’est Skins Rock (Skins Game), qui a conclu troisième, précédant Prince d’Orage (Tirwanako) et la pensionnaire de Mathieu Pitart, Manon des Sources (No Risk at All). Cette dernière a galopé dans la seconde moitié du peloton mais n’a pas pu se rapprocher dans les 1.000 derniers mètres.

Premio delle Nazioni-7e étape de la Crystal Cup (Gr2)

Broughton, le roi du cross de Merano

Pour la deuxième année consécutive, Broughton (Teofilo) a remporté le Premio delle Nazioni (Gr2), le Grand Cross de Merano qui est la septième étape de la Crystal Cup. Le sauteur de Josef Aichner, entraîné par Josef Vana Jr, est imparable à Merano où il est invaincu depuis le 14 juin 2020 si l’on excepte une chute au printemps 2021. C’était le concurrent le plus à craindre pour les français et il l’a confirmé. Broughton a vite galopé en deuxième position menant la chasse derrière Almost Human (Le Havre). Au triple des tribunes, ce dernier a fait tomber son jockey et Broughton a pris les commandes. Il a accéléré à l’entrée de la ligne droite et il a pu filer vers une confortable victoire. Dommage qu’il ne coure qu’à Merano, où il connaît les obstacles sur le bout des sabots, car il pourrait bien faire en France. Son jockey Josef Bartos a déclaré : « Après la chute de Gangster de Coddes dans le Gr2 j’étais un peu déçu mais Broughton a remis les pendules à l’heure. C’est un cheval fantastique, un vrai professionnel. Il a bien sauté et il n’a pas bougé quand il s’est retrouvé en tête après la chute de Almost Human. C’est un champion et un cheval que j’adore : on a gagné dix courses ensemble et il donne toujours tout ce qu’il peut. » Après avoir attendu à l’arrière-garde, Vol Noir de Kerser (Policy Maker) et Bolero de Kerser (Freedom Cry) se sont rapprochés à portée de fusil de Broughton pour aborder le dernier tour. Ils se sont bien défendus pour se classer respectivement deuxième et troisième. Grâce à leurs résultats, leur entraîneur Patrice Quinton va conforter son avance au classement de la Crystal Cup, de même que l’écurie des Dunes, propriétaire des deux chevaux. Quant à Fenice San Marco (No Risk at All), il a sauté fort, concluant quatrième. Sa compagne d’entraînement chez David Cottin, Friendly Star (Saint des Saints) a fait tomber son jockey à l’oxer grande.

Une origine pleine de précocité. Élevé en Allemagne par le Gestüt Westerberg, Broughton a été vendu 4.000 € à la vente d’été Arqana en 2016 à Chris Richner Bloodstock par Nicolas Bertran de Balanda. C’est un fils de Teofilo (Galileo), étalon à Kildangan Stud en Irlande et de Boccassini (Artan), lauréate du Prix Robert Papin (Gr2). Broughton est le neveu de Boccalino (Iron Mask), deuxième du Prix des Rêves d’Or (L) et troisième du Prix d’Arenberg (Gr3).

Steeple-Chases d’Italia (Gr2)

Peace Garden supplée Gangster de Coddes

La casaque de Josef Aichner et l’entraînement de Josef Vana Jr sont redoutables à Merano. Le tandem nous l’a encore prouvé dans le Steeple-Chases d’Italia. Représentés par le grand favori, Gangster de Coddes (Secret Singer) et Peace Garden (Kapgarde), ils ont pu briller malgré la chute du premier nommé. En effet, Gangster de Coddes a fait tomber son jockey à la sortie du premier passage du huit, sur un gros vert. Dès lors, Peace Garden a pris le relais. Il a emmené le peloton, et seul le pensionnaire de Richard Chotard Héros des Mers (Jeu St Éloi) a pu l’inquiéter dans le dernier kilomètre. Mais Héros des Mers a viré au grand large à l’amorce du tournant final et il a fait une faute sur l’avant-dernier obstacle. Dès lors, sur le plat, Peace Garden a pu repartir pour l’emporter aisément. Débarrassé de Gangster de Coddes qui venait de le dominer dans un Gr3, Peace Garden s’est offert un premier Groupe. Sa victoire a fait dire à son mentor Josef Vana Jr : « Je suis un peu déçu par la chute de Gangster de Coddes, un cheval que nous tenons en grande estime pour le Gran Premio di Merano 2022, mais ça peut arriver. Peace Garden a très bien joué son rôle de remplaçant de luxe. C’est un cheval très régulier qui méritait bien son Groupe. » Pour ce premier Groupe du grand week-end de Merano, c’est donc un jumelé de French breds qui est affiché.

Le propre frère de Priority. Élevé par Jean-Pierre Dubois, Peace Garden est un fils de Kapgarde (Garde Royale), étalon au haras de la Hêtraie et de Peace City (Elusive City), qui n’a pu se distinguer lors de ses deux courses plates. C’est le propre frère de Priority, deuxième du Prix Finot (L) 2021. Peace Garden est le neveu de Peace Burg (Sageburg), gagnante du Prix de Sandringham (Gr2) et de Peace Dream (Linamix), troisième du Prix Occitanie (L). C’est la souche de Peace of Oasis (Oasis Dream), gagnante du Prix Rose de Mai (L), mais surtout de Peace and Co (Falco), lauréat du Triumph Hurdle (Gr1) et de Piccolino (Falco), troisième du Prix Achille-Fould (L).