GRAND SHOW DE L’ANGLO : Que de chemin parcouru !

Élevage / 24.09.2021

GRAND SHOW DE L’ANGLO : Que de chemin parcouru !

La huitième édition du Grand Show de l’Anglo – marquée par des échanges commerciaux particulièrement dynamiques et qui ont même entraîné un certain nombre d’absents – a été dominée par un mâle à 50,35 %, Jocker de Tanues (Roseau de Tanues), présenté par Mathieu Talleux pour le compte de Jean-Charles Maisonneuve. L’éleveur du Cantal avait déjà triomphé dans cette manifestation en 2019 grâce à Hiver de Tanues. Jocker de Tanues avait déjà largement dominé sa section, François Rohaut nous confiant : « Il était au-dessus du lot ! Peut-être un peu long jointé, mais il y avait vraiment lui et les autres. » Le poulain est un frère de Cristal de Tanues (Gnome), deux fois lauréat du Grand Prix d’Aquitaine notamment. Sa mère n’est autre qu’une sœur de la mère de Carghese des Landes (Dearling). Jocker de Tanues a donc remporté le titre de meilleur mâle du concours, puis celui de champion suprême. Le tout dans une ambiance chaleureuse. C’est aussi ça le Grand Show de l’Anglo, un rendez-vous convivial où on aime à se rendre, et pas seulement pour le soleil du bassin !

MÂLES ET HONGRES À 37,5 % ET PLUS

1er       JOCKER DE TANUES

            (Roseau de Tanues & Amie Blue de Tanues)

            Pr. : J.-C. Maisonneuve

2e        JUSTE LABOUEYRIE

            (Frisson du Pecos & Oasis du Galopin)

            Pr. : SCEA de Laboueyrie

3e        EMERYS DE LARACHI

            (Carghese des Landes & Carbonate)

            Pr. : SCEA de Larachi

Mesaria, en écho à Fira

Le titre de meilleure femelle a été remporté par Mesaria (Tin Horse), lauréate chez les femelles de 12,5 à 25 %. Présentée par Mathieu Daguzan-Garros, elle n’est autre que la sœur de l’excellente Fira (Diamond Green), aussi douée en plat qu’en haies. Comme elle, elle sera entraîné par Didier Guillemin et portera la casaque de Pierre Pilarski. Santo Rini (Ragtime Pontadour), le grand frère de la pouliche, avait quant à lui remporté le titre de champion suprême l’an passé. Il a gagné en débutant à Mont-de-Marsan. En regardant les cinq pouliches rappelées par le jury, il ne faisait pas beaucoup de doute que Mesaria allait s’imposer, tant elle dominait par sa présence, mais aussi son calme.

FEMELLES DE 12,5 À 25 %

1re       MESARIA

            (Tin Horse & Thera)

            Pr. : M. Daguzan-Garros

2e        JERYWOOD PONTADOUR

            (Shrek & Perliwood du Lac)

            Pr. : F.-X. Maillot

3e        JALNA VERGOIGNAN

            (Shrek & Animamea du Castel)

            Pr. : Benoît Terrain

Jus d’Pomme Blue séduit au-delà du continent

Ce n’est pas cinq, mais huit poulains de cette section que le jury a rappelés pour pouvoir déterminer son choix. Le magnifique Jus d’Pomme Blue (Shrek) est sorti vainqueur de cette bataille de titans. Très expressif, doté d’une robe superbe et d’un physique très harmonieux, cet élève de Didier Giethlen attirait le regard. Sa mère, Apple Blue (Dom Alco), a gagné le Grand Prix des Pouliches à Tarbes. Toby Jones, l’un des membres du jury, a commenté : « Il y avait beaucoup de poulains, mais le gagnant est quasi parfait ! » Il a été acheté par le propriétaire corse Gilles Leca, présent à La Teste pour voir évoluer son représentant. Le deuxième, Jiminy du Pecos (Scalo), propriété de Patrick Davezac et d’Alain James, était très différent, peut-être plus athlétique. Sa mère est une sœur de Varan des Savanes (Carghese des Landes), gagnant du Grand Prix d’Aquitaine notamment.

MÂLES DE 12,5 À 25 %

1er       JUS D’POMME BLUE

            (Shrek & Apple Blue)

            Pr. : L. & D. Giethlen

2e        JIMINY DU PACS

            (Scalo &)

            Pr. : Haras du Pecos & A. James

3e        ZARNACŒURS

            (Cat Junior & Zamindy)

            Pr.: T. Fougier

Fudge, l’atout anglo

La section des femelles à 37,5 % et plus a vu le succès d’une 100 % Pecos, Fudge, dont on apprendra qu’elle appartient en partie à Alain Jathière. Très typée, c’est une fille de Frisson du Pecos et de Flarose du Pecos (Mangarose), déjà à l’origine des très bons Feeling du Pecos (Carghese des Landes) et Firenze du Pecos (Frisson du Pecos). Les membres du jury ont eu du mal à départager les finalistes, et Alice Dream (Shrek), deuxième, avait aussi de nombreux supporters. Le jury a récompensé le côté anglo de Fudge du Pecos, comme l’a expliqué François Rohaut : « Les deux premières ont été dures à départager mais nous avons choisi celle qui était le plus typée anglo. Malgré de légers défauts d’aplomb, Fudge du Pecos est très harmonieuse et vraiment dans le type de la race. »

FEMELLES À 37,5 % ET PLUS

1re       FUDGE DU PECOS

            (Frisson du Pecos & Flarose du Pecos)

            El. : Haras du Pecos

2e        ALICE DREAM

            (Shrek & Maliblue du Tounut)

            El. : GAEC Minvielle

3e        FLAMINGA DU PECOS

            (Carghese des Landes & Félée)

            El. : Haras du Pecos

Coup de deux de Jérôme Berges

Chez les mâles de 25 à 37,5 %, il a aussi été difficile de départager les deux premiers, Joly Cœur III (Olzarte de Collongues), finalement désigné vainqueur, et Jonnimi (Jeu St Éloi), son dauphin. L’élève de Jérôme Berges (haras de Lassos), neveu du champion Bénévolo de Paban (Lavirco), était le plus complet, comme nous l’a confié Isabelle Gallorini : « Il a de bons aplombs, il est très harmonieux et marche bien. Le deuxième marchait encore mieux mais nous l’avons jugé un peu léger. »

MÂLES DE 25 à 37,5 %

1er                     JOLY CŒUR III

                          (Olzarte de Collongues & Guapa de France)

                          Pr. : Haras de Lassos

2e                      JONNIMI

                          (Jeu St Éloi & Delta de la Brunie)

                          Pr. : J.-M. Ricard

3e                      TIDJALI HEELS

                          (Tidjali d’Or & Chacha Heels)

                          Pr. : V. Corp

Comme chez les mâles, c’est Jérôme Berges qui a dominé la section des femelles de 25 à 37,5 %. Après un Joly Cœur, c’est une Jolie Girl III (Olzarte de Collongues) qui a ramené le trophée à Condom ! Elle appartient à la même souche que le mâle, celle à qui l’on doit Bénévolo de Paban. Sa sœur, Heure d’Hiver (Olzarte de Collongues), a déjà montré beaucoup de qualité. Didier Courrèges nous a dit d’elle : « Elle n’a pas défaut d’aplomb. Elle est bien éclatée, avec une belle sortie d’encolure et une croupe forte. » Elle devance Jintonic Pontadour (Ragtime Pontadour), à François-Xavier Maillot, et Celeris de Belayr (Fairplay du Pecos), à Jean-Paul Brachet.

FEMELLES DE 25 À 37,5 %

1re       JOLIE GIRL III

            (Olzarte de Collongues & Chica de Paba)

            Pr. : Haras de Lassos

2e        JINTONIC PONTADOUR

            (Ragtime Pontadour & Easywood Pontadour)

            Pr. : F.-X. Maillot

3e        CELERIS DE BELAYR

            (Fairplay du Pecos & Maeva du Lac)

            Pr. : J.-P. Brachet