Japan Racing Association Sceptre Stakes (Gr3) : Just Beautiful, la fête brésilienne

Institution / Ventes / 08.09.2021

Japan Racing Association Sceptre Stakes (Gr3) : Just Beautiful, la fête brésilienne

Doncaster (GB), mercredi

L’entraîneur brésilien Ivan Furtado a fait appel pour la première fois à son compatriote Silvestre De Sousa. Le choix a été payant car Just Beautiful (Pride of Dubai), deuxième battue tout à la fin dans le Prix de Lieurey (Gr3), a décroché un succès de Groupe d’importance dans les Japan Racing Association Sceptre Stakes (Gr3), mercredi à Doncaster.

Silvestre De Sousa a monté de façon offensive Just Beautiful. Elle a creusé l’écart à 400m du poteau et a gardé une tête sur Double or Bubble (Exceed and Excel), avec l’irlandaise Loch Lein (Invincible Spirit) à une grande longueur. Ivan Furtado, installé en Angleterre depuis 2015, entraîne à côté de Doncaster et il remporte son premier Groupe. Il a déclaré : « C’est une super pouliche et son CV parlait pour elle. Avant ce Groupe, elle avait remporté cinq courses en sept sorties. On ne lui a pas mis la pression, elle a progressé régulièrement et nous a offert un grand moment. Elle est en super forme et est engagée dans les Sun Chariot (Gr1). Si le terrain reste bon, elle ira sur cette course. »

La sœur du classique Fearless King. Ivan Furtado a déniché Just Beautiful pour 8.000 Gns (9.800 €) lors du book 3 de Tattersalls :  un prix cadeau compte tenu de son pedigree. Elle est issue de la première génération de l’australien Pride of Dubai (Street Cry) qui a officié trois saisons à Coolmore. Il a donné cinq gagnants de Groupe en Europe sur 123 sujets de 3ans. La mère, Astrelle (Makfi), élevée par l’Italien Gennaro Stimola, s’est classée deuxième dans les Oh So Sharp Stakes (Gr3). Son premier produit, Fearless King (Kingman), a remporté les 2.000 Guinées allemandes (Gr2) en 2020 et il a fait une rentrée gagnante après plus d’un an d’absence au Lion-d’Angers. Le troisième produit, le 2ans McKulick (Frankel), s’est imposé de belle manière lors de ses débuts, en août, dans un maiden sur le gazon à Saratoga. La deuxième mère, Miss Mariduff (Hussonet), a donné cinq sujets black types dont Porsenna (Dylan Thomas) qui a gagné le Premio Ribot (Gr2) en Italie avant de terminer sa carrière avec 19 victoires (11 en France), et Libertine (Dark Angel), quatrième dans le Prix Marcel Boussac (Gr1).

Astrelle a un yearling par Cracksman (Frankel), qui passe sur le ring du book 1 de Tattersalls octobre, et une foal par Calyx (Kingman).

Le fils de Taghrooda en poulain d’avenir

Tout le monde a mis son argent sur Frantastic (Frankel), le propre frère de Cracksman, mais c’est un autre pensionnaire de John et Thady Gosden qui s’est imposé dans le maiden "grandes naissances" sur le mile de Doncaster : Israr (Muhaarar), un pur produit Shadwell, a eu raison à l’issue d’une belle empoignade avec Savvy Victory (New Bay). Le gagnant est né dans la pourpre car sa mère, Taghrooda (Sea the Stars) avait remporté en invaincue les Oaks et les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Grs1), avant de terminer sa carrière sur une troisième place dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), deuxième édition, de Trêve. Israr n’a pas d’engagements dans les Groupes mais il peut faire un bon 3ans. Le niveau de l’opposition n’est pas facile à juger, mais à la quatrième place, à presque trois longueurs, on trouve Capital Theory (Muhaarar), un pensionnaire de Mark Johnston qui possède un rating autour de 70.

Israr est le troisième produit et deuxième gagnant de Taghrooda qui a déjà produit le 4ans Almighwar (Dubawi), lequel a décroché un rating de 102 dans les bons handicaps sur plus de 2.400m. Le cheikh Hamdan Al Maktoum avait acheté 320.000 Gns (391.000 €), à la vente d’élevage de Tattersalls 2008, la triple gagnante de Listed et placée de Gr2 Ezima (Sadler’s Wells), mère de Tahrooda. La famille remonte à une grande souche de Son Altesse l’Aga Khan. Taghrooda a un yearling par Dubawi (Dubai Millennium) et une foal par Kingman (Invincible Spirit).