Jockey Club Derby Invitational : L’heure de la revanche a sonné pour Tokyo Gold

International / 17.09.2021

Jockey Club Derby Invitational : L’heure de la revanche a sonné pour Tokyo Gold

Jockey Club Derby Invitational

L’heure de la revanche a sonné pour Tokyo Gold

Le français Tokyo Gold (Kendargent), deuxième du Belmont Derby Invitational (Gr1), s’attaque à son deuxième défi américain. Le pensionnaire de Satoshi Kobayashi s’alignera samedi dans le Jockey Club Derby. Si la course n’est pas encore labellisée Gr1, elle offre quand même un million de dollars d’allocations et constitue la dernière étape de la Triple Couronne de New York sur gazon. L’élève de Teruya Yoshida est arrivé dimanche à Belmont Park. « L’avion a atterri avec cinq heures de retard, a commenté l’entraîneur. Le cheval a quand même bien récupéré. Nous n’avons pas changé grand-chose. Il est sorti sur la piste mercredi et tous les feux sont au vert. » Tokyo Gold retrouve samedi Bolshoi Ballet (Galileo), lequel l’a devancé en juillet. Satoshi Kobayashi vise une revanche : « C’est dommage qu’il n’ait pas couru dimanche dans le Prix Niel (Gr2)... Cela faisait un rival de moins. Tokyo Gold est capable de l’emporter. Dans le Belmont Derby, Bolshoi Ballet avait un bon numéro à la corde et Tokyo Gold était mal logé. Cette fois, nous avons la bonne place et lui a tiré le numéro en pleine piste. J’ai vu qu’Aidan O’Brien a décidé de lui mettre les œillères australiennes. L’irlandais a fait deux voyages de plus, l’un à Saratoga, où il n’a pas aimé la piste, et un autre à ParisLongchamp. Notre tactique est très simple : prendre un bon départ et attendre derrière les animateurs. Les 2.400m ne seront pas un souci si le terrain est bon. »

Yibir, un favori doué mais compliqué. Bolshoi Ballet, malgré son succès dans le Belmont Derby, n’est pas le favori selon les cotes probables de Belmont Park. Ce rôle-là est revenu au Godolphin Yibir (Dubawi), récent vainqueur des Great Voltigeur Stakes (Gr2), à York, avec à la clé un rating 113. Le pensionnaire de Charlie Appleby, qui sera confié à Jamie Spencer, est un poulain assez compliqué, qui court avec le bonnet et préfère les longues lignes droites, mais il possède beaucoup de talent.

Soldier Rising sur la montante. L’ex-français Soldier Rising (Frankel), deuxième du Prix de l’Avre (L), a été castré à son arrivée chez Christophe Clément. Il a fait forte impression lors de ses débuts dans le Saratoga Derby (Gr1). Encore dernier dans le tournant, il a refait le peloton le long de la corde mais il a dû se contenter de la deuxième place, à une longueur de l’irlandais State of Rest (Starspangledbanner). Les 2.400m joueront en sa faveur.

Belmont Oaks Invitational

Harajuku découvre l’Amérique

La dernière victoire d’André Fabre à Belmont Park remonte au samedi 29 octobre 2005. Avec Shirocco (Monsun), il avait ce jour-là remporté la Breeders’ Cup Turf (Gr1). Depuis, le maître cantilien a fait deux autres partants à Belmont, et samedi, il alignera la Niarchos Harajuku (Deep Impact) dans les Jockey Club Oaks Invitational, une épreuve dotée de 700.000 $. En Europe, il n’y a pas beaucoup de courses réservées aux pouliches de 3ans avec une telle allocation et le coup mérite d’être tenté. Harajuku a déjà gagné le Prix Pénélope (Gr3), corde à gauche, et vient de se classer quatrième à une encolure de la lauréate, Rumi (Frankel), dans le Prix de la Nonette (Gr2). Sur l’échelle des ratings (107), elle a un petit avantage sur l’autre européenne du lot, la Godolphin Creative Flair (Dubawi). Déjà familière des courses américaines, elle avait conclu troisième des Saratoga Oaks Invitational (Gr3).

Une Shantisara version américaine. Chad Brown est toujours bien armé dans les courses pour les femelles. Dans cette épreuve, il peut compter sur deux candidates. Higher Truth (Galileo), achetée 500.000 Gns (615.000 €) à la vente d’octobre de Tattersalls, a été formée par l’entraîneur américain. Elle a décroché la troisième place des Belmont Oaks (Gr1) avant de terminer deuxième des Saratoga Oaks. Le deuxième atout de Chad Brown est l’ex-française Shantisara (Coulsty) qui avait ouvert son palmarès dans un réclamer à Chantilly pour Daniele Zarroli. Elle est partie pour 35.555 €, et, après une victoire dans une Classe 2 et une deuxième place dans une Classe 1 à Cagnes-sur-Mer, elle a été achetée par Nicolas de Watrigant pour ses clients américains. Elle a vite compris comment fonctionnaient les courses aux États-Unis. Après une course de rentrée, elle s’est imposée par trois longueurs dans les Pucker Up Stakes (Gr3), à Arlington Park. Shug McGaughey présente Baby Blythe (American Pharoah), facile lauréate d’un Maiden à Saratoga, alors que Simon Callaghan fait le déplacement depuis la Californie avec la lauréate de Gr2, Madone (Vancouver).