Le mot de la fin : Arc

Le Mot de la Fin / 08.09.2021

Le mot de la fin : Arc

On connaît les couleurs de Masaaki Matsushima en Europe : celles de Broome (Australia), par exemple. Au Japon, ces couleurs existent aussi, mais sous l’entité Kieffers Co. Ltd. Masaaki Matsushima n’a jamais caché que son ambition, dans les courses, était d’aider son ami Yutaka Take à gagner le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Le jockey fera d’ailleurs le déplacement en France pour l’Arc 2021, afin de monter Broome ou Japan (Galileo).

Mardi, Kieffers Co. Ltd a annoncé la création d’un "club", Insel Thoroughbred Club. En Europe, on parle d’écurie de groupe, mais la comparaison est inexacte. Les clubs japonais, comme Sunday Racing (Orfèvre), U. Carrot Farm (Harp Star) ou Silk Racing (Almond Eye) permettent à des centaines de personnes d’acheter une part d’un cheval pour sa carrière de course. En simplifiant : Shadaï met un cheval à disposition du club Sunday Racing et le cheval lui revient pour l’élevage. Là où Insel Thoroughbred Club se détache, c’est dans l’argumentation commerciale mise en place. La première est : vous pouvez investir sur des chevaux élevés par Coolmore ! En effet, sur 19 chevaux proposés dans le club, trois sont indiqués comme élevés ou coélevés par Coolmore… Et un par le haras d’Étreham (ou plutôt l’écurie des Charmes si on en croit France Galop) : un fils de Nathaniel et de Considerate (Dansili). On trouve aussi des élèves de Northern Farm, qui soutient la création du club. L’autre argument est : vous rêvez de gagner l’Arc et de voir Yutaka Take gagner l’Arc ? Vous aussi, rejoignez-nous !

Et ça marche : Insel Thoroughbred Club a indiqué avoir été surpris par le nombre de demandes et être quelque peu submergé… L’Arc fait toujours rêver le public japonais !