Le mot de la fin : carburant

Le Mot de la Fin / 27.09.2021

Le mot de la fin : carburant

Suite au Brexit, 20.000 chauffeurs européens sont restés sur le continent et l’Angleterre n’a plus assez de monde pour conduire ses camions ! Si bien que le carburant arrive de plus en plus difficilement jusque dans les stations-services. Les images de pompes à essence fermées et d'automobilistes faisant la queue ont fait le tour du monde. Toute la chaîne logistique commence à être touchée outre-Manche. Et cela va jusqu’au transport des chevaux. Jason Anderson est le directeur de Newmarket Racehorse Transport, une entreprise bien établie outre-Manche et il a déclaré lundi au micro de Nick Luck : « C’est un désastre. Dimanche, nous avons pu faire le plein dans une station-service. Mais nous craignons vraiment pour le reste de la semaine. Cela complique beaucoup notre travail. Normalement, j’ai 20 véhicules sur la route en permanence. Nous transportons toutes les semaines des milliers de chevaux pour les ventes et pour les courses. Nous pouvons tenir 48 heures avant de devoir rester au garage. Pas plus… »