Louis Romanet quitte la présidence de la Fiah

Institution / Ventes / 08.09.2021

Louis Romanet quitte la présidence de la Fiah

La Fiah (Fédération internationale des autorités hippiques) a annoncé que son président, Louis Romanet, avait décidé de ne pas solliciter un nouveau mandat. Il cèdera sa place en octobre, lui qui a tenu ce rôle de président depuis la création de la Fiah, en 1994. C’est Winfried Engelbrecht-Bresges, président du Hong Kong Jockey Club et propriétaire en France, qui a été élu pour lui succéder.

Louis Romanet a déclaré : « Ce fut un honneur, un privilège et un plaisir de présider la Fiah depuis sa création, en mars 1994. Après 27 ans à sa tête, je suis fier du développement de notre sport et de sa croissance à travers le monde. Il est temps pour moi de céder ma place à une nouvelle génération de leaders, et je sais que notre prochain président et ses vice-présidents, en travaillant au côté du conseil exécutif, sauront faire progresser la Fédération et les courses à l’international. Je voudrais féliciter chaleureusement Winfried pour sa nomination. Je suis sûr qu’il aura les qualités de vision, d’énergie et de leadership nécessaires pour faire franchir à l’univers des courses un autre palier à l’avenir. » Louis Romanet demeurera président honoraire de la Fédération.

Winfried Engelbrecht-Bresges a commenté : « Personne ne pourra accomplir autant que ce que Louis a apporté à la Fiah. Il a dédié sa vie professionnelle à faire progresser les courses. Il a notamment été remarquable pour l’internationalisation des courses et il a travaillé de nombreuses années pour établir et promouvoir les conditions nécessaires pour déployer une compétition de dimension internationale. Il n’a aussi eu de cesse de lutter contre le dopage. »

Quatre vice-présidents ont été élus :

- Jim Gagliano, président du Jockey Club américain,

- Brian Kavanagh, à présent directeur de l’hippodrome du Curragh après avoir dirigé Horse Racing Ireland,

- Masayuki Goto, président de la Japan Racing Association,

- Horacio Esposito, conseiller pour les affaires étrangères de l’Osaf (Amérique du Sud).

Louis Romanet : « La France va continuer à exercer une influence déterminante à la Fiah » 

« Ce fut un honneur de servir la Fiah depuis 27 ans en tant que président, dans la continuité du mouvement initié par mon père et Marcel Boussac dès 1961. La Fiah ouvre maintenant une nouvelle page de son histoire et je suis certain que la France va continuer à y exercer une influence déterminante et que les priorités de la Fédération resteront parfaitement alignées avec la vision française, notamment dans le domaine du contrôle antidopage. France Galop dispose de deux représentants (Olivier Delloye et Henri Pouret) au conseil exécutif qui est l’organe de décision de la Fiah. La France est présente dans tous les Comités clés de la Fiah, où la qualité de ses contributions est unanimement reconnue. Henri Pouret – en plus de ses responsabilités au sein de la société-mère – jouera un rôle encore plus important demain dans l’équipe de direction de la Fiah, où il sera particulièrement en charge de tout le domaine règlementaire qui a toujours été un des secteurs clés de la fédération. D’autres annonces viendront dans un mois et conforteront la France dans sa représentation au plus haut niveau de la Fédération internationale. »