Marid au haras du Grand Courgeon en 2022

30.09.2021

Marid au haras du Grand Courgeon en 2022

Malheureusement peu fertile, Tm Fred Texas (Burning Sand) a été exporté au Qatar. En France, sans forcément avoir accès à la meilleure jumenterie, il a donné des chevaux de grande qualité (Methgal, Abbes, Amir Al Cham, Almajdah, Shadad…) Stationné au haras du Grand Courgeon en 2022, Marid sera son premier (peut être son unique) fils étalon en France. Issu de la championne Al Dahma (Amer), lauréate de 14 Grs1 PA, Marid fut lui-même un remarquable cheval de course. Précoce, il a gagné deux Grs1 PA à 3ans, le Prix Kesberoy et l’Arabian Trophy des Poulains devant le champion Deryan (Mahabb) et sous les couleurs de son éleveur, Son Altesse le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani.

Alban de Mieulle, qui dirige le haras du Grand Courgeon, nous a confié : « Magnifique cheval, remarquablement bien né, Marid offre beaucoup de garanties aux éleveurs français. C’est un cheval sain qui n’a jamais eu de problèmes de jambes à l’entraînement. Il a été le meilleur 3ans d’une bonne génération française et je pense que cet apport de précocité et de vitesse sera très précieux pour les éleveurs français. Surtout lorsque l’on sait que le programme français est très orienté vers les 3ans, tout comme le commerce. N’oublions pas que des grands étalons comme Manganate (Saint Laurent), Kesberoy (Saint Laurent) ou Dormane (Manganate) ont été de très bons 3ans avant de réussir au haras. Par ailleurs, Marid introduit une lignée mâle finalement assez rare, celle de Burning Sand (San Lou Romirz). Comme son aïeul, il devrait être un vecteur de vitesse et de précocité très complémentaire des juments françaises. Il vient d’une souche maternelle de très grande qualité avec des chevaux sains, ce qui est très important. » Un prix de saillie sera annoncé ultérieurement.