Prix des Espoirs (Maiden) : Wassim le fait facilement

Courses / 21.09.2021

Prix des Espoirs (Maiden) : Wassim le fait facilement

Nantes, mardi

Auteur de débuts remarqués, à Évreux, où il terminait troisième face à des chevaux expérimentés, il était logique de retrouver Wassim (Charm Spirit) favori du Prix des Espoirs. Et c’est facilement que le représentant de Son Altesse le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani a ouvert son palmarès dans ce maiden.

Avec les forfaits d’Uri (Johnny Barnes), Panama City (Iffraaj) et Aggenstein (Amaron), ils étaient huit à s’élancer sur la piste nantaise, annoncée souple (3,5 au pénétromètre). Le futur lauréat, qui partait de la stalle la plus à l’extérieur, a essayé d’effacer son numéro de corde, mais a été contré par Muskatter Three (Equiano) et Speedy Charm (Charm Spirit). Il a donc galopé en antépénultième position. Le poulain a commencé à se rapprocher à la fin du dernier tournant. Il a placé son accélération en pleine piste et l’a bien prolongée pour se détacher de deux longueurs, non sans pencher légèrement sur sa gauche au niveau du poteau. Wassim permet à son entraîneur, Henri-Alex Pantall, de conserver son titre dans cette épreuve. C’est aussi un jumelé gagnant pour l’étalon Charm Spirit (Invincible Spirit), puisque Speedy Charm n’a pas démérité pour conserver la deuxième place. Margesson (Pride of Dubai), qui avait débuté sur 1.300m ligne droite à Deauville a apprécié le rallongement puisqu’il termine troisième tout près. Après la course, Soufiane Saadi, le jockey de Wassim, a déclaré au micro d’Equidia : « Je l’ai trouvé un peu plus réveillé par rapport à ses débuts à Évreux. Maintenant, il sait ce qu’on lui demande. Je l’ai aussi trouvé très professionnel, même si, pour finir il s’est montré regardant au niveau du passage de route. Wassim affiche des progrès et devrait encore en faire. »

Un croisement fait pour briller sur le mile. Élevé par le haras de Victot, Wassim est un fils de l’étalon du haras du Logis Saint-Germain et excellent miler Charm Spirit (Invincible Spirit) et de Prairie Pearl (Le Havre), gagnante dès ses débuts à Chantilly, au mois de septembre de ses 2ans. En course, cette jument compte trois succès sur 1.600m et a été jugée digne de participer au Prix de Sandringham (Gr3). Wassim est donc né pour briller sur le mile. Il est le deuxième gagnant de sa mère, après Pearl Tree (Joshua Tree), qui a ouvert son palmarès comme lui à Nantes. Prairie Pearl a un yearling nommé Chakib (Planteur) et un foal nommé Pearl Fifteen (French Fifteen). Cette année, elle a été saillie par Charm Spirit. La deuxième mère, Prairie Scilla (Dashing Blade), n’a pas couru. Sur les dix produits qu’elle a donnés, neuf ont vu un champ de courses et sept sont gagnants. Son meilleur produit, Prairie Sunset (Silvano), est lauréate de sept courses et a obtenu 152.257 € de gains au total.

 

 

 

Green Desert

 

 

Invincible Spirit

 

 

 

 

Rafha

 

Charm Spirit

 

 

 

 

 

Montjeu

 

 

L’Enjoleuse

 

 

 

 

Machaera

WASSIM (M2)

 

 

 

 

 

 

Noverre

 

 

Le Havre

 

 

 

 

Marie Rheinberg

 

Prairie Pearl

 

 

 

 

 

Dashing Blade

 

 

Prairie Scilla

 

 

 

 

Prairie Lilli