Prix Offemont (Haies) : débuts prometteurs d’Inès du Chenet

Courses / 14.09.2021

Prix Offemont (Haies) : débuts prometteurs d’Inès du Chenet

Clairefontaine, mardi

Née pour sauter, Inès du Chenet ** (Spanish Moon) se montrait plaisante le matin à l’entraînement et elle l’a été tout autant l’après-midi. La représentante de la famille Bryant a remporté le Prix Offemont pour ses premiers pas face à des pouliches qui avaient déjà couru. Attentiste en cinquième position, elle n’a pas fait une faute du parcours. Elle s’est rapprochée librement entre les deux dernières haies, prenant les commandes. Dans les cent derniers mètres, elle a accéléré brillamment, sans que son jockey, Ludovic Philipperon, ne soit trop dur, se détachant facilement. Elle s’est imposée de belle manière, avec de la marge. Magnifiquement née, estimée et convaincante sur la piste, Inès du Chenet reçoit sa JDG Jumping Star. Sa victoire a fait dire à son entraîneur, Marcel Rolland : « Je pense que le terrain l’a aidée. Elle a bien sauté. Avant le coup, j’avais un peu peur qu’elle ne soit pas assez endurcie, mais elle a été au bout. C’est de bon augure pour la suite. Elle devrait aller à Auteuil face à un lot plus relevé. Ensuite, elle peut faire une bonne pouliche, d’autant plus que les bonnes épreuves se courent à Auteuil en fin de saison, donc sur des pistes lourdes. » De son côté, Ludovic Philipperon a ajouté : « Elle a mis du temps à venir et monsieur Rolland a pris son temps. Elle est efficace dans ses sauts et sait tout faire comme une vieille. On sait qu’elle a une certaine classe. Elle le prouve aujourd’hui. » La propre sœur de De Bon Cœur (Vision d’État), De Bonne Grâce a longtemps filé au centre du peloton, produisant une belle accélération sur le plat pour se classer deuxième devant Ikoriko (Cokoriko) et l’animatrice Halthia des Obeaux (Alianthus), qui en a peut être fait un peu trop devant.

La formidable souche Besnouin. Élevée par Marie-Laure Besnouin, comme son nom l’indique, Inès du Chenet est une fille de Spanish Moon (El Prado) et d’Orthence (Épervier Bleu), gagnante du Prix Bois Rouaud à 3ans sur les haies d’Auteuil et deuxième du Prix Wild Monarch (L). Inès du Chenet est la sœur de trois vainqueurs dont Aladin du Chenet (Poliglote), vainqueur des Prix Miror et Melanos (Ls) et deuxième du Prix de Maisons-Laffitte (Gr3). La deuxième mère d’Inès du Chenet n’est autre que Tchela (Le Nain Jaune), placée en haies et en steeple à bon niveau à Paris. Cette matrone a produit Saint du Chenet (Poliglote), vainqueur du Prix Ferdinand Dufaure et du Grand Prix d’Automne (Grs1), Ma Royale (Garde Royale), deuxième du Grand Steeple-Chase de Paris, du Prix Alain du Breil (Grs1) et gagnante du Prix Ingré (Gr3), Tanaïs du Chenet (Poliglote), gagnante des Prix Cambacérès (Gr1) et Orcada (Gr3), Jocelin (Épervier Bleu), Iris Royal (Garde Royale) et Galant Moss (Tip Moss), troisième de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Ma Royale est la mère de plusieurs bons chevaux comme Ulyssia Royale (Poliglote) et Viviane Royale (Poliglote). De son côté, Tanaïs du Chenet a donné la championne Hôtesse du Chenet (Martaline), quadruple lauréate de Groupe.

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

El Prado

 

 

 

 

Lady Capulet

 

Spanish Moon

 

 

 

 

 

Rainbow Quest

 

 

Shining Bright

 

 

 

 

Bourbon Girl

INÈS DU CHENET ** (F3)

 

 

 

 

 

 

Saint Cyrien

 

 

Épervier Bleu

 

 

 

 

Equadif

 

Orthence

 

 

 

 

 

Le Nain Jaune

 

 

Tchela

 

 

 

 

Chailly