Prix Philippe Martin (Classe 2) : Batz fonce

Courses / 19.09.2021

Prix Philippe Martin (Classe 2) : Batz fonce

Bordeaux-Le Bouscat, dimanche

Batz (Bated Breath) avait laissé une belle impression lors de ses débuts à La Teste dans le Prix du Château Grand Bert (Inédits), s’imposant de bout en bout. On attendait une confirmation dans le Prix Philippe Martin (Classe 2) : Batz a confirmé, de quelle manière ! Vite placée dans le sillage de l’animateur, Bluectot (Ectot), Batz n’a eu besoin que d’une simple accélération pour laisser ses rivaux derrière elle. Maxime Guyon pouvait se retourner, personne n’a pu rivaliser et Batz s’est imposée en sifflotant par deux longueurs et demie devant Ayrton (Toronado), lequel a tracé une bonne ligne droite. Omayra (Cat Junior) est troisième, finissant bien après avoir patienté.

Vers les Réservoirs. Batz reste invaincue en deux sorties et avec la manière : l’impression visuelle est saisissante et, comme l’a dit Maxime Guyon : « Elle avance ! » Nous lui décernons donc une JDG Rising Star. À La Teste, elle avait offert un premier succès à son copropriétaire, Didier Tabary, qui a fait fortune dans les cosmétiques avec le laboratoire Filorga (vendu depuis à Colgate). Il a deux 2ans actuellement à l’entraînement : Batz donc, avec Ghislain Bozo, et Ithaque (Oasis Dream), en association avec Laurent Benoit et à l’entraînement chez André Fabre. Christophe Ferland, entraîneur de Batz, a commenté au micro d’Equidia : « Je ne suis pas quelqu’un qui monte en pression, j’avoue plutôt bien gérer cela mais je dois dire que, quand elle est partie vers les boîtes, la pression est montée comme si c’était un Groupe : parce qu’elle est très bonne. Le programme est tout tracé : elle est un espoir classique pour l’an prochain et, cette année, le programme passe par le Prix des Réservoirs (Gr3). Après, ce sera fini pour 2021. À La Teste, elle avait mené : ce n’était pas voulu mais elle était très bien sortie des boîtes et elle était bien dans son rythme. Aujourd’hui, elle a été vite en jambe et Maxime a pu la caler dans le sillage du leader. Elle a su se détendre, il n’avait rien dans les mains. Quand il lui a fait un appel de langue, elle a sprinté fort. »

La souche maternelle de Borgia. Élevée par Whatton Manor Stud, Batz a été présentée yearling à Tattersalls dans le book 2, où elle a été achetée 70.000 Gns par Meridian International (Ghislain Bozo). À propos de cet achat, Ghislain Bozo, qui est aussi le copropriétaire de la pouliche, nous a confié : « Lors des ventes, j’ai trouvé cette pouliche très athlétique avec une excellente locomotion. Sa famille est très intéressante. Lope de Vega (Shamardal) n’y est pas pour rien. Le père, Bated Breath, ramène aussi de la vitesse. » C’est une fille de l’étalon de Juddmonte Bated Breath (Dansili) et de Borja (Lope de Vega), une jument qui a pris des places en province sur 2.000m et 2.350m à 3ans et 4ans. Batz est le deuxième produit de sa mère et son premier gagnant. La jument a aussi donné un poulain par Almanzor (Wootton Bassett), qui est yearling et est inscrit au prochain book 2 de Tattersalls (lot 1220). La deuxième mère, Borghesa (Galileo), a terminé troisième sur 2.400m en province. Elle a notamment donné Rich Legacy (Holy Roman Emperor), lauréate des May Hill Stakes (Gr2, 1.600m), et Burggraf (Medicean), troisième de la Coppa d’Oro di Milano (L, 3.000m). Cette famille a notamment donné la championne Borgia (Acatenango), gagnante du Derby allemand (Gr1) face aux mâles, et également de la Coronation Cup (Gr1).

 

 

 

Danehill

 

 

Dansili

 

 

 

 

Hasili

 

Bated Breath

 

 

 

 

 

Distant View

 

 

Tantina

 

 

 

 

Didina

BATZ (F2)

 

 

 

 

 

 

Shamardal

 

 

Lope de Vega

 

 

 

 

Lady Vettori

 

Borja

 

 

 

 

 

Galileo

 

 

Borghesa

 

 

 

 

Britannia