Shadwell, la grande restructuration

International / 16.09.2021

Shadwell, la grande restructuration

Shadwell, la grande restructuration

La grande opération courses et élevage de Shadwell sera l’objet d’une restructuration profonde avec des ventes de chevaux à l’entraînement, yearlings et poulinières dans les mois qui viennent. C’est Chris Kennard, directeur de Shadwell en Angleterre, qui a annoncé : « C’est dans le cadre d’une vision à long terme que Shadwell, pour opérer sur une base durable, a décidé de réduire la taille de l’entreprise et de réorganiser les structures dans tous les pays. » La famille du regretté cheikh Hamdan Al Maktoum, et en premier lieu sa fille la cheikha Hissa, assure que Shadwell continuera, en gardant en plus des étalons, un nombre important de produits de l’élevage et des poulinières. Le détail du programme et les ventes où seront proposés les chevaux Shadwell seront communiqués dans les semaines à venir.

La dispersion en Australie. Depuis le décès, en mars, du cheikh Hamdan, la réduction d’effectifs a débuté avec la fermeture de l’antenne australienne. Trente-sept poulinières et pouliches ont été vendues pour 25,13 millions de dollars australiens (15,58 M€) chez Magic Millions ainsi que vingt foals, alors que les yearlings sont passés chez Inglis. Le total des ventes s’élève autour de quarante millions. Cette année, à Newmarket, Shadwell a vendu, lors de la July Sale et l’August Sale, 117 sujets pour 2,75 millions de Guinées (3,37 M€). L’année dernière, lors des deux ventes, l’opération avait vendu 79 sujets. Quant aux étalons ayant officié en 2021 pour la bannière Shadwell, on en dénombre trois aux États-Unis, cinq en Irlande et quatre en Angleterre.

Trente-deux chevaux en France. Cette année Shadwell a gagné quatorze Groupes avec huit chevaux différents. Parmi eux le lauréat du Prix du Moulin de Longchamp (Gr1) Baaeed (Sea the Stars), la championne des pouliches de 3ans aux États-Unis Malathaat (Curlin) et la française Raabihah (Sea the Stars). Shadwell France a 32 chevaux à l’entraînement dans l’Hexagone – dont 7 pur-sang arabes – répartis chez François Rohaut (17), Jean-Claude Rouget (7), Freddy Head (5) et Damien de Watrigant (3).