Futurity Trophy (Gr1) : Luxembourg face à son destin

International / 22.10.2021

Futurity Trophy (Gr1) : Luxembourg face à son destin

Doncaster (GB), samedi

Six des dix derniers vainqueurs du Futurity Trophy (Gr1) sont ensuite devenus lauréats classiques. Pour cette nouvelle édition, Aidan O’Brien a décidé de courir le favori du prochain Derby, Luxembourg (Camelot). Le 25 septembre, ce dernier lui a offert un 21e succès dans les Beresford Stakes (Gr2). Parmi les 21 gagnants du maître de Ballydoyle, ils ne sont que trois à s’être imposés ensuite dans le Gr1 de Doncaster : Saratoga Springs (El Gran Senor) en 1996, St Nicholas Abbey (Montjeu) en 2009 et Saxon Warrior (Deep Impact) en 2017. Mais Luxembourg a pour lui d’avoir fait forte impression au Curragh. Un peu long à trouver ses foulées, ce cheval imposant n’a fait qu’une bouchée dans les 200 derniers mètres de Manu et Corde (Teofilo), un poulain régulier qui a un rating de 100. Luxembourg, encore perfectible, n’a pas encore de rating officiel mais il vaut pas loin de 112. S’il gagne avec la manière, il peut s’approcher du 122 du "FR" Native Trail (Oasis Dream).

Royal Patronage, un vrai dur. Le "FR" Royal Patronage (Wootton Bassett) est le deuxième favori et il mérite ce rôle. Le dernier cheval à l’avoir battu n’est autre que le leader de la génération 2019, l’autre "FR", Native Trail. C’était dans un maiden à Sandown au mois de juillet. Le pensionnaire de Mark Johnston a ensuite remporté coup sur coup une novice par cinq longueurs, les Acomb Stakes (Gr3) puis les Royal Lodge Stakes (Gr2) en profitant de l’immaturité de Coroebus (Dubawi). C’est un poulain dur et lutteur. Bayside Boy (New Bay) a terminé à deux grandes longueurs de Native Trail dans les Dewhurst Stakes (Gr1). Son entraîneur, Roger Varian, tente un pari un peu risqué, à seulement deux semaines de la course de Newmarket, mais Bayside Boy est un poulain en plein progrès et il a gagné les Champagne Stakes (Gr2). Imperial Fighter (The Gurkha), battu par Royal Patronage dans les Acomb Stakes, a bien couru dans les Autumn Stakes (Gr3) derrière Coroebus.

Sissoko pour Donnacha. Lorsqu’il était encore jockey pour son père, Donnacha O’Brien avait remporté le Futurity Trophy. C’était en 2018, en selle sur Magna Grecia (Invincible Spirit). Cette fois, il se pourrait bien qu’il lui joue un tour avec Sissoko (Australia), qui, après une sixième place pour ses débuts, s’est imposé par six longueurs dans un maiden au Curragh. Il n’a pas assez couru pour avoir un rating mais, au vu de sa performance, il en mérite un à trois chiffres, ce qui n’arrive pas souvent dans un maiden. Le reste du lot est composé d’outsiders. Il faudra tout de même se méfier du pensionnaire de Jim Bolger Mctigue (Fracas), qui sera associé non pas à Kevin Manning, resté en Irlande, mais au deuxième pilote de l’écurie, Rory Cleary.