Garachico vers le Critérium de Saint-Cloud

Courses / 17.10.2021

Garachico vers le Critérium de Saint-Cloud

Jugé digne de débuter à Deauville dans le Prix de Crèvecœur (Inédits), dont il a conclu sixième, Garachico (Ribchester) avait ouvert facilement son palmarès lors de sa deuxième sortie dans un maiden sur 1.800m à Évreux, le 1er septembre. Son entraîneur et copropriétaire, Carlos Laffon-Parias, l’a ensuite aligné au départ du Prix de Condé (Gr3) à Chantilly, le 29 septembre. Garachico s’était bien ressaisi ce jour-là pour s’emparer de la quatrième place, après avoir consommé durant le parcours. Carlos Laffon-Parias nous a dit : « Garachico va travailler demain, et si tout va bien, il va courir le Critérium de Saint-Cloud (Gr1), le 23 octobre. En dernier lieu, la course n’a pas été très vite et il a un peu tiré, sans doute par manque de métier, avant de venir finir à deux longueurs du gagnant. Avec plus de rythme et une course plus limpide, les 2.000m ne vont pas le déranger. »

Ricla vise le Prix de Flore. Carlos Laffon-Parias aura un autre partant à bon niveau le même jour à Saint-Cloud : Ricla (Adlerflug), qui va courir le Prix de Flore (Gr3). La pouliche a très bien évolué cette année, elle qui a pris la deuxième place du Prix de Royaumont (Gr3) dès son premier essai à ce niveau. Elle a confirmé en triomphant dans le Prix de Thiberville (L), avant de terminer troisième du Prix de Malleret (Gr2). Lors de sa dernière sortie dans le Prix Minerve (Gr3), le 15 août, Ricla a dû se contenter de la huitième et dernière place. L’entraîneur nous a dit : « Elle est engagée le 23 octobre dans les Prix de Flore et Belle de Nuit (Grs3), mais elle va courir le Flore. Elle a beaucoup couru depuis le début de l’année, et c’est pour cela que nous ne l’avons pas fait recourir depuis le Minerve. Elle a eu des combats et avait besoin d’un peu de repos. Là, elle est très bien. » Carlos Laffon-Parias nous a aussi donné des nouvelles de Rumi ** (Frankel), qui aurait dû courir le Prix de l’Opéra Longines (Gr1), après sa victoire dans le Prix de la Nonette (Gr2) : « Rumi a été malade, raison pour laquelle elle n’a pas couru l’Opéra. Elle a eu de la fièvre le mardi précédant le Gr1. Nous l’avons traitée, mais malheureusement, l’année est finie pour elle. En principe, elle devrait rester à l’entraînement l’année prochaine, mais j’attends des nouvelles des propriétaires. Je ne peux donc pas le garantir. » Quant à Écrivain ** (Lope de Vega), qui n’a pu se mettre en évidence dans le Qatar Prix Daniel Wildenstein (Gr2), son avenir est encore incertain : « Je ne sais pas s’il va rester en France ou partir en Amérique. En tout cas, il ne courra plus cette année. »