Horris Hill Stakes (Gr3) : Light Infantry, le rêve classique de Barbara Moser

International / 23.10.2021

Horris Hill Stakes (Gr3) : Light Infantry, le rêve classique de Barbara Moser

Horris Hill Stakes (Gr3)

Light Infantry, le rêve classique de Barbara Moser

Le grand favori Noble Truth (Kingman) a accusé le coup après sa deuxième place dans le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), mais l’élevage français est tout de même sorti gagnant des Horris Hill Stakes (Gr3). Light Infantry (Fast Company), un produit de Barbara Moser, a confirmé ce qu’on avait vu lors de ses débuts : beaucoup de talent et une belle marge de progression. Avec lui, Jamie Spencer s’est montré patient, alors que Noble Truth a beaucoup tiré en tête. Light Infantry est venu sur la ligne de front à 200m du poteau et a pris l’avantage facilement tout en penchant sur sa droite. Il a gagné par une longueur et demie, avec énormément de ressources. Les commissaires ont passé outre le coup qu’il a donné à Tacarib Bay (Night of Thunder). Une faute de jeunesse qui a cependant coûté la deuxième place à Tacarib Bay, battu tout à la fin par le "FR" Cresta (New Bay). Light Infantry peut désormais rêver des classiques. Il a encore de longs mois devant lui pour apprendre son métier.

La souche d’Elliptique. Light Infantry n’est pas le premier bon cheval élevé par Barbara Moser. Elle a notamment eu le gagnant du Del Mar Derby (Gr2) Inesperado (Zayyani) et Testa Rossi (Dr Fong), deuxième de la Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1) et triple lauréate de Gr3. Présenté par le haras du Long Champ, il a été vendu 25.000 € à George Mullins à la vente d’octobre Arqana. Et c’est pour 82.000 £ (97.000 €) qu’il a été acheté ensuite à la breeze up de Doncaster. Son père, Fast Company (Danehill Dancer), décédé avant la saison de monte 2020, a notamment produit la lauréate des 1.000 Guinées irlandaises Jet Setting, et le champion chilien Robert Bruce, qui a remporté quatre Grs1 dans son pays de naissance et l’Arlington Million (Gr1). La mère, Lights on Me (Kyllachy), a gagné dans trois pays différents : l’Autriche, l’Allemagne et l’Italie. Light Infantry est son deuxième gagnant sur quatre produits en âge de courir. Lights on Me est une sœur de cinq gagnants, dont le lauréat de Listed Prime Champion (Choisir). La deuxième mère, Time Will Show (Exit to Nowhere), est une sœur d’Uryale (Kendor), à qui l’on doit Elliptique (New Approach), lauréat des Bayerisches Zuchtrennen (Gr1) pour la casaque Rothschild.

Light on Me a un yearling par Anodin (Anabaa), racheté (5.000 €) à la v2.

St Simon Stakes (Gr3)

La troisième est la bonne pour Ilaraab

Après sa cinquième place dans le très riche Ebor Handicap de York, Ilaraab (Wootton Bassett) a pris la direction des Groupes. Et pour sa troisième tentative dans cette catégorie, le pensionnaire de William Haggas a fait mouche, s’imposant dans les St Simon Stakes (Gr3, 2.400m). Auteur d’un départ moyen, il a attaqué de bonne heure pour s’imposer d’une longueur sur Max Vega (Lope de Vega) et le "FR" Morando (Kendargent). De son côté, le grandissime favori, Siskany (Dubawi), s’est noyé en galopant dans un mauvais couloir. Ilaraab, encore tout neuf à 4ans, a remporté son septième succès en douze sorties. Son entraîneur, William Haggas, a déclaré : « Il est bien meilleur sur les parcours corde à gauche et en terrain allant du souple au lourd. Sa saison est terminée. On compte sur lui pour la prochaine. »

La mère achetée à Deauville. Ilaraab, élevé par Maria Marron, est passé deux fois en vente. Il a d’abord été acheté 31.000 € par Goodwill Bloodstock à la vente de foals de novembre de Goffs puis revendu 200.000 Gns (248.500 €) à Shadwell lors du book 2 de Tattersalls. La mère, Belova (Soviet Star), a été dénichée 15.000 € par Crispin de Moubray à la vente d’élevage alors qu’elle portait Ilaraab. Inédite en courses, elle a donné un autre gagnant. Conçu au tarif de 6.000 €, Ilaraab est le seizième lauréat de Groupe de Wootton Bassett (Iffraaj). Belova est une sœur de Census (Cacique), qui a remporté les Geoffrey Freer Stakes (Gr3). La deuxième mère, Slieve (Selkirk), est une sœur de Leadership vainqueur du Gran Premio di Milan à l’époque où la course de San Siro était encore un Gr1.

Eyrefield Stakes (Gr3)

Duke de Sessa a refait le peloton

Dermot Weld avait visé un peu haut avec Duke de Sessa (Lope de Vega) dans les Vincent O’Brien National Stakes (Gr1). L’entraîneur a revu les ambitions à la baisse et l’élève de Newtown Anner Stud a remporté de belle manière les Eyrefield Stakes (Gr3) sur 1.800m à Leopardstown. Ce n’est pas facile pour un 2ans de refaire un peloton de douze rivaux mais Duke de Sessa, qui est venu en pleine piste, a terminé en boulet de canon pour battre aux abords du poteau le Niarchos Piz Badile (Ulysses) qui avait trouvé le passage à la corde, et le Coolmore Anchorage (Galileo), alors que le "FR" French Claim (French Fifteen) a bien fini à la quatrième place.

Cinquante et un pour Lope de Vega. Duke de Sessa n’a pas atteint son prix de réserve (60.000 £) à la Goffs Orby Sale. Il est le 51e gagnant de Groupe de son père Lope de Vega (Shamardal). La mère Dark Crusader (Cape Cross) a gagné quatre courses en Irlande sur 2.200m et plus et s’est classée deuxième dans les Give Thanks Stakes (Gr3). Elle a donné un autre gagnant sur trois produits en âge de courir. La deuxième mère, Monty’s Girl (High Chaparral), n’a pas couru et a produit la lauréate black type et placée de Gr3 Naughty or Nice (Fastnet Rock). Monty’s Girl est une demi-sœur du gagnant de Gr1 aux États-Unis Subtle Power (Sadler’s Wells).

Le yearling propre frère de Duke de Sessa n’a pas trouvé preneur chez Goffs Orby à 275.00€. Dark Crusader a un foal, lui aussi par Lope de Vega.