La Japan Cup, le dernier défi de Grand Glory

International / 14.10.2021

La Japan Cup, le dernier défi de Grand Glory

La Japan Cup, le dernier défi de Grand Glory

« Je cours Grand Glory dans la Japan Cup (Gr1, le dimanche 28 novembre) car la jument est bien… Et parce que ce sera la dernière course de sa carrière. Ce sont des courses très dures pour les chevaux, avec le voyage… Je l’avais vu avec Dicton (Lawman) quand nous étions allés à Hongkong », nous a dit Gianluca Bietolini jeudi, à ParisLongchamp. Le défi est grand pour la jument : battre les chevaux japonais à domicile est devenu compliqué. Mais la chance a souri aux Italiens : Alkaased (Kingmambo), entraîné par Luca Cumani, est le dernier étranger à avoir remporté l’épreuve, en 2005. Trois ans plus tôt, en 2002, Falbrav (Fairy King) s’y imposait, pour Luciano d’Auria. Avec, pour les deux, un Italien en selle : Frankie Dettori. De quoi obtenir des petits indices sur comment remporter la grande épreuve de Tokyo auprès des Italian Connection.

Une organisation compliquée. Aller à la Japan Cup, en 2021, demande une sacrée organisation. Les frontières du Japon sont ouvertes mais avec quarantaine stricte obligatoire, toujours en raison du Covid-19. Gianluca Bietolini nous a dit : « Toute l’organisation pour aller là-bas est prête. Le choix du jockey n’est pas encore arrêté mais j’espère que Cristian Demuro pourra y aller. Il y a dix jours de quarantaine actuellement : les deux lads de Grand Glory vont partir le 6 novembre et arriver le 7 au Japon. Ils pourront récupérer la jument dès son arrivée : le départ est prévu le 16 novembre pour une arrivée le 17. Personnellement, je ne sais pas si je pourrai y aller, il faudra voir comment la situation évolue. Je n’ai pas d’inquiétude sur la distance et le terrain, mais plus sur les deux tournants et le rythme qu’il peut y avoir : ils vont vite là-bas. »

Grand Glory est inscrite à la vente d’élevage Arqana et passera sur le ring le samedi 4 décembre, quelques jours après son retour du Japon. Elle sera de retour à Paris en début de semaine, quelques jours avant son passage à Arqana.