Les ratings de la semaine : Sealiway en 123 dans les Champion Stakes

Courses / 19.10.2021

Les ratings de la semaine : Sealiway en 123 dans les Champion Stakes

Si les ratings étaient confiés à une machine, Sealiway (Galiway), en se basant sur le 115 de Mac Swiney (New Approach), aurait pu hériter d’un tout petit 115 pour sa performance dans les Qipco Champion Stakes. Heureusement, le travail des handicapeurs ne peut être remplacé par un ordinateur !

Le pensionnaire de Cédric Rossi a finalement reçu un rating de 123, en hausse de sept livres. Son dauphin, Dubai Honour (Pride of Dubaï), a également fait son apparition, avec un 121, dans le club des 120 et plus. Les Champion Stakes, comme cela arrive parfois en fin de saison, ont aussi enregistré quelques flops : Mishriff (Make Believe) a fait 116, Adayar (Frankel) 110 et Addeybb 102. Ils ont fourni des performances respectivement en baisse de onze, dix-sept et vingt livres sur leur rating officiel de la B.H.A.

Parmi les 12 meilleurs français. En outre, cela permet à Sealiway d’intégrer le classement des meilleurs ratings français depuis 2012. Sa valeur le positionne au même niveau que Sottsass (Siyouni), Flintshire (Dansili) et que la pouliche Moonlight Cloud (Invincible Spirit). Avec son 131, Cirrus des Aigles (Even Top) est à la première place, mais, avec les trois livres accordés aux femelles, le 130 de Trêve (Motivator) est meilleur. Almanzor (Wootton Bassett) vient à 129 et Waldgeist (Galileo) à 128.

LES MEILLEURS RATINGS FRANÇAIS DEPUIS 2012

Cheval Top rat. Année
Cirrus des Aigles 131 2012
Trêve 130 2013
Almanzor 129 2016
Waldgeist 128 2019
Persian King 125 2020
Cloth of Stars 125 2017
Solow 125 2015
Intello 124 2013
Flintshire 123 2014
Moonlight Cloud 123 2013
Sottsass 123 2020
Sealiway 123 2021

La moyenne des gagnants est à 126,6. La moyenne des ratings affichés par les dix gagnants des Champion Stakes, en comptabilisant trois livres de plus pour la pouliche Magical (Galileo), est de 126,6. En plus du français, trois mâles ont fait moins de 125 : Farhh (Pivotal) a produit 124, Fascinating Rock (Fastnet Rock) est à 123 comme lui, et Noble Mission (Galileo) à 122. Le meilleur lauréat des Champion Stakes de la décennie reste le crack Frankel (Galileo), mais le rating qu’il avait fait à Ascot pour repousser le français Cirrus des Aigles (Even Top) était de 135, en baisse de cinq livres par rapport à son top de 140 affiché dans les Juddmonte International (Gr1).

Baaeed rejoint Palace Pier à 125. Les milers des Queen Elizabeth II Stakes (Gr1) ont offert le meilleur rating du Champions Day. En battant son aîné Palace Pier (Kingman), Baaeed (Sea the Stars) a fourni un rating-course de 124, avec le pensionnaire de John et Thady Gosden à 123. Mais ces deux chevaux sont sur la même ligne dans le rating officiel, à 125. Palace Pier, cette année, n’a jamais répété son 125, mais il a été confirmé à cette valeur. Baaeed, de son côté, a reçu une livre en plus. Même s'il est invaincu, il n'a jamais vraiment été testé. Le français The Revenant (Dubawi), quatrième, a fait 118, une livre de moins que lors de sa victoire en 2020.

Le flop "Snowfall". Les Qipco British Champions Fillies & Mares Stakes (Gr1) ont permis à Eshaada (Muhaarar) de monter à 114, soit une progression de six livres, avec Albaflora (Muhaarar) à 113. Snowfall (Deep Impact) a fait un minuscule 108, à douze livres de son meilleur rating. Sixième du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe à 114 et deuxième du Qatar Prix Vermeille (Grs1) à environ 111, elle accuse le coup en cette fin de saison.

Trueshan, un doublé sans forcer. Le "FR" Trueshan (Planteur) a remporté sa deuxième Long Distance Cup (Gr2) en fournissant un 118. Soit deux livres de moins que sa meilleure valeur. La palme de la meilleure progression revient au 3ans Tashkhan (Born to Sea). Lui qui venait d’afficher un 96 en se classant cinquième d’un gros handicap à York, sa deuxième place derrière Trueshan l’a fait monter à 116. Le vétéran Stradivarius (Sea the Stars), troisième un peu malheureux, a, pour la première fois de l’année, affiché un rating (114) en dessous de 115. Chez les sprinters, on aura apprécié la performance de Creative Force (Dubawi), monté à 118, deux livres de moins que Starman (Dutch Art) et la française Suesa (Night of Thunder), les meilleurs de la saison.

Incentivise, un australien qui tient. Avec beaucoup de grandes épreuves courues sous la formule handicap, le sujet du poids est très important en Australie. Là-bas, le cheval dont tout le monde parle est Incentivise (Shamus Award). Sa promenade dans la Caulfied Cup (Gr1) lui coûtera un kilo et demi de pénalisation dans la Melbourne Cup (Gr1) et a fait monter son rating à 121. Si cela paraît très élevé pour un cheval de tenue australien, ses limites sont encore inconnues. Le Racing Post est encore plus chaud : il a attribué au pensionnaire de Peter Moody, maiden le 10 avril, un énorme 126.