Prix de l’Eure (Classe 2) : une victoire et des vacances méritées pour Fort Payne

Courses / 21.10.2021

Prix de l’Eure (Classe 2) : une victoire et des vacances méritées pour Fort Payne

Deauville, jeudi

Fort Payne (Rio de la Plata) ne s’était plus imposé depuis sa démonstration dans le Prix Maurice Caillault (L), sur la fibrée de Chantilly. Jeudi, à Deauville, le représentant d’Alain Jathière, de Mme Philippe Demercastel et de son entraîneur, Nicolas Caullery, retrouvait la P.S.F. dans le Prix de l’Eure (Classe 2) et il en a profité pour renouer avec la victoire. Vu à mi-peloton, il s’est montré courageux pour aller chercher Silvestri (Siyouni), laquelle a eu un bon parcours le long du rail, et s’imposer de trois quarts de longueur. Mon Bel Canto (The Wow Signal) est troisième à deux longueurs : longtemps dernier, il a bien conclu en pleine piste, sans pouvoir venir chercher les deux premiers.

Direction vacances ! Fort Payne avait été jugé digne de tenter sa chance dans le Qatar Prix du Jockey Club (Gr1), où la distance de 2.100m était pour lui le bout du monde. Après Chantilly, il a pris la quatrième place du Prix Daphnis (Gr3) et il restait sur une deuxième place dans le Prix de Saint-Nicolas-d’Acy (Classe 2) à Chantilly, où il n’était pas battu par n’importe qui puisque Midtown ** (Dubawi) – troisième du Qatar Prix Jean Prat et quatrième du Jacques Le Marois (Grs1) – s’imposait !

Nicolas Caullery nous a dit : « L’autre jour, il est tombé sur un bon poulain : c’était loin d’être gagné d’avance et il a d’ailleurs été battu. Aujourd’hui, il fallait gagner pour conclure sa saison en beauté. Le contrat est rempli. Je l’ai raccourci en progression : je préfère l’avoir un peu débordé en course car il est lymphatique. Dans le Jockey Club, il a montré son manque de tenue, que nous avions pu commencer à entrevoir dans le Prix de Guiche (Gr3). Je pense qu’il peut aller jusqu’à 1.800m, mais il faut que ce soit sélectif. Fort Payne va en rester là pour cette année : il a commencé sa saison très tôt et nous allons le revoir à 4ans, où il pourrait éventuellement voyager. Il a besoin de repos : j’étais assez confiant aujourd’hui mais avec un petit doute car il est physiquement moins beau. L’an dernier, à la même époque, il avait encore un poil de souris. Et avec tout ce qu’il nous a donné cette année, il est temps de prendre un peu de vacances ! »

Le frère du sauteur Lord Spirit. Élevé par madame Demercastel, Fort Payne est un fils de Rio de la Plata (Rahy), étalon du haras du Logis, qui a déjà donné 10 vainqueurs cette année. Sa mère, Lady Verde (Meshaheer), s’est classée troisième sur 1.800m en province, décrochant deux places en 11 sorties. La jument a aussi donné Lord Spirit (Spirit One), lauréat du Prix Nuage sur les haies de Compiègne et sixième du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2), et April Angel (Spirit One), gagnant en 26,5 de valeur 1.600m. Lady Verde a été revendue 1.000 € à la vente de février 2019 Arqana, pleine de Martinborough (Deep Impact). La quatrième mère a donné Kendor (Kenmare), lauréat classique sur 1.600m et grand étalon. Nicolas Caullery nous avait raconté l’histoire du poulain : « Fort Payne est élevé par madame Demercastel. Il est arrivé chez nous alors qu’il était yearling : Philippe Demercastel avait l’intention d’arrêter d’entraîner et voulait finir sa carrière avec ses deux chevaux à l’entraînement. Il ne voulait pas non plus que le cheval change d’écurie. Il s’est déclenché dans le courant de l’année dernière et a débuté comme nous l’attendions. »

 

 

 

Blushing Groom

 

 

Rahy

 

 

 

 

Glorious Song

 

Rio de la Plata

 

 

 

 

 

Ahmad

 

 

Express Way

 

 

 

 

Escaline

FORT PAYNE (M3)

 

 

 

 

 

 

Nureyev

 

 

Meshaheer

 

 

 

 

Race the Wild Wind

 

Lady Verde

 

 

 

 

 

Midyan

 

 

Alba Verde

 

 

 

 

Caer Mécène

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 29’’05

De 1.000m à 600m : 24’’69

De 600m à 400m : 12’’16

De 400m à 200m : 11’’17

De 200m à l’arrivée : 11’’25

Temps total : 1’28’’32