Prix de Saint-Désir (Inédits) : Erevann se sort des conditions difficiles

Courses / 21.10.2021

Prix de Saint-Désir (Inédits) : Erevann se sort des conditions difficiles

Deauville, jeudi

Il y avait de l’animation dans les balances après la première course du jour à Deauville, le Prix de Saint-Désir (Inédits). En cause : le non transfert des deux courses pour inédits sur la P.S.F. Les poulains ont dû effectuer leurs débuts sur une piste lourde, jugée à 4,6 à 9 h 46. Il y a eu un déluge dans la nuit à Deauville, suite au passage de la tempête Aurore et, un peu moins d’une heure avant le départ de la première épreuve du programme, la pluie a repris, d’abord progressivement, pour ensuite se transformer en un véritable déluge : à 11 h 50, la piste était probablement sur un indice pénétrométrique supérieur à 4,6. Jean-Claude Rouget, entraîneur du lauréat, Erevann (Dubawi), était fâché : « Dans des circonstances exceptionnelles comme celles-là, ces courses [d’inédits, ndlr] devraient être automatiquement transférées sur la fibrée. (…) Les jockeys ont été sages et, dans un terrain comme celui-là, ils ne sont pas allés vite. Ce sont des performances non-significatives. »

Pourquoi les courses n’ont-elles pas été transférées sur P.S.F. ? Les commissaires ont jugé qu'il n’est pas possible de conserver la distance de 1.600m sur la fibrée de Deauville, que les engagements sont faits sur la base de courses sur le gazon et que la piste était sûre. Du côté de plusieurs professionnels, la sûreté de la piste n’est pas remise en cause, mais il est jugé beaucoup trop dur de demander à des 2ans inédits de devoir débuter dans des conditions aussi difficiles.

Certainement un bon poulain. Avec un terrain pareil et une course qui a été au pas, il est difficile de juger la performance d’Erevann : les 1.600m de Deauville en 1’56’’16, avec des 600m aux 400m en 14’’41, voilà quelque chose qu’on ne voit pas souvent !

Né dans la pourpre, car fils d’Ervedya (Siyouni), lauréate de la Poule d’Essai des Pouliches, des Coronation Stakes et du Prix du Moulin de Longchamp (Grs1), ce joli représentant de Son Altesse l’Aga Khan laisse entrevoir des promesses. Il a longtemps patienté et a placé une jolie accélération pour finir, s’imposant de trois quarts de longueur devant Lev (Lope de Vega), qui a lui aussi tracé une fin de course intéressante. Étatique (Wootton Bassett), vu à mi-peloton, est troisième à une longueur et demie dans une course. Jean-Claude Rouget, entraîneur d’Erevann et d’Al Hakeem (Siyouni), quatrième, a commenté : « Erevann a certainement été plus avantagé par le terrain qu’Al Hakeem, lequel est un poulain plus important. C’est certainement un bon poulain. Je suis content pour Ervedya : son premier produit, une pouliche par Sea the Stars, n’était pas facile alors que les produits de l’étalon le sont en général et elle manquait de modèle. Lui, il est très Dubawi et nous allons espérer de belles choses l’an prochain. »

Un fils d’Ervedya. Élevé par les Aga Khan Studs, Erevann est un fils de Dubawi, étalon de Darley, et d’Ervedya (Siyouni), laquelle était entraînée par Jean-Claude Rouget et a été une championne sur le mile à 3ans, remportant la Poule d’Essai des Pouliches, les Coronation Stakes et le Prix du Moulin de Longchamp (Grs1). Elle a aussi pris la deuxième place du Boussac (Gr1) à 2ans et, à 4ans, les troisièmes places du Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois et des Sun Chariot Stakes (Grs1). Elle a une foal par Kitten’s Joy et a rencontré Lope de Vega en 2021. Erevann est son deuxième produit, le premier, Erdana (Sea the Stars), n’ayant pas brillé en trois sorties.

Ervedya est le meilleur produit de sa mère, Elva (King’s Best). Elle a donné un autre black type : Elennga (Exceed and Excel), troisième d’une Listed en Allemagne sur 2.100m à 3ans. Elva est aussi l’aïeule d’Ebony (Le Havre), deuxième des Prix Occitanie et de Thiberville (Ls).

 

 

 

Seeking the Gold

 

 

Dubai Millenium

 

 

 

 

Colorado Dancer

 

Dubawi

 

 

 

 

 

Deploy

 

 

Zomaradah

 

 

 

 

Jawaher

EREVANN (M2)

 

 

 

 

 

 

Pivotal

 

 

Siyouni

 

 

 

 

Sichilla

 

Ervedya

 

 

 

 

 

King’s Best

 

 

Elva

 

 

 

 

Evora

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 46’’50

De 1.000m à 600m : 30’’48

De 600m à 400m : 14’’41

De 400m à 200m : 12’’43

De 200m à l’arrivée : 12’’34

Temps total : 1’56’’16