Prix Isonomy (L) : Mister Saint Paul, la belle histoire du jour

Courses / 20.10.2021

Prix Isonomy (L) : Mister Saint Paul, la belle histoire du jour

Deauville, mercredi

Mister Saint Paul (Dariyan) a le sens du timing : quelques jours après notre dossier sur les syndications, le pensionnaire d’Étienne et Grégoire Leenders s’est imposé dans le Prix Isonomy (L), faisant le bonheur de ses neuf copropriétaires ! Il court en effet pour une association entre Bernd Raber, Luc Josse, Pierre Klimenko, Daniel Le Fur, Denis Marin, Julien Chevallereau, Noël Raby, Aline Petitgas et Françoise Lasne. C’est aussi une première victoire black type pour ses éleveurs, les époux Delarue, et pour la plateforme en ligne I Want the Winner sur laquelle une partie du poulain a été vendue.

Ce Prix Isonomy a souvent révélé de bons chevaux, à l’image de No Risk at All (My Risk) ou Al Wukair (Dream Ahead) en passant par La Cressonnière ** (Le Havre). 

Vierge de succès en quatre sorties, Mister Saint Paul a attendu le bon jour pour ouvrir son palmarès. Sera-t-il aussi bon que les trois chevaux précités ? L’avenir le dira. En tout cas, c’est déjà une belle histoire, celle d’un poulain qui est passé en vente lors de la quatrième journée de la vente d’octobre 2020. Un yearling que nous aurions (presque) tous pu acheter pour seulement 11.000 €. Ça donne de l’espoir !

En poulain dur. À l’ouverture de stalles de départ, l’outsider Valina (Wootton Bassett) s’est installée en tête de course. Venant à son extérieur, Mister Saint Paul s’est retrouvé nez au vent toute la course. Mais cela ne l’a pas empêché de placer un démarrage à l’entrée de la ligne droite. Après avoir pris l’avantage à 300m du but, il s’est mis hors de portée et s’impose d’une longueur et un quart. Longtemps vu à l’arrière-garde, Saving Grace (Almanzor) a tracé une belle fin de course pour venir s’emparer de la deuxième place. Moins tranchant que dans le Prix Thomas Bryon (Gr3) et visiblement dérangé par le terrain mesuré collant, à 4,2, Chancellery ** (Medaglia d’Oro) se classe troisième à une longueur.

Après la course, le coentraîneur lauréat, Étienne Leenders a confié : « Mon fils, Grégoire, n’est pas présent car ma belle-fille est actuellement en train d’accoucher. Nous aurons donc deux gagnants dans la journée (rires) ! Dans ce terrain, Mister Saint Paul est grandement avantagé. En dernier lieu, nous avons voulu lui donner une leçon en le reprenant, mais cela s’est avéré mauvais pour lui. Aujourd’hui, en étant à sa main, il a montré sa vraie qualité. Ce n’est pas forcément le plus beau cheval, mais il est très efficace et c’est le plus important. Le matin, nous pouvons faire ce que l’on veut avec lui. Il nous fait très plaisir. »

Premier black type de Jean-Louis Bouchard en tant qu’éleveur. Saving Grace permet à son père, Almanzor (Wootton Bassett), de décrocher un deuxième black type en l’espace de deux jours. Nicolas de Chambure a dit : « Ses produits sont des chevaux avec un bon mental qui viennent avec le temps. C’est très prometteur pour la suite. » Saving Grace est le premier black type de son éleveur, Jean-Louis Bouchard, qui est par ailleurs son propriétaire. Son entraîneur, Fabrice Chappet, nous a confié : « Elle finit bien face à un cheval endurci. Je vais peut-être commencer à regarder les yearlings par cet étalon ! (rires) »

Une première aussi pour I Want the Winner... La plateforme en ligne d’I Want the Winner propose un service de syndication de chevaux à l’entraînement. Le responsable du développement de la plateforme, Valentin Adam, nous a dit : « Mister Saint Paul a été acheté à hauteur de 50% auprès de Bernd Raber sur I Want The Winner. Les deux coentraîneurs nous avaient présenté des chevaux et celui-ci en faisait partie. Ils nous ont fait confiance et c’est devenu une belle histoire ! La majorité de l’association est passée par I Want the Winner. Mister Saint Paul est donc notre premier gagnant d’une course black type. En période de ventes, cela ne pouvait pas mieux tomber. Avec un 2ans, c’est encore plus beau ! »

... mais également pour Dariyan et les époux Delarue ! Élevé par Annie et Philippe Delarue, Mister Saint Paul est un fils de Dariyan (Shamardal), étalon des Aga Khan Studs, qui décroche ainsi sa première victoire de Stakes en tant que père (mais son quatrième black type au total). C’est aussi le premier lauréat de Stakes pour l’éleveur. Philippe Delarue nous a dit : « Nous avons commencé avec les trotteurs avant de nous concentrer progressivement sur les galopeurs. Avant Mister Saint Paul, nous avions précédemment "sorti" Rêve de Soleil (Dyhim Diamond), troisième des Richmond Stakes (Gr2) avant d’être vendu à Hongkong. Autant que possible, nous essayons de produire précoce et d’aller à des jeunes étalons. C’est ainsi que nous avions utilisé Siyouni (Pivotal) et Wootton Bassett (Iffraaj) dès leur première saison. Nous avions d’ailleurs ainsi élevé Weldra (Wootton Bassett), quatrième du Prix Rose de Mai (L). Lorsque nous avons vendu notre ferme, nous n’avons gardé qu’une seule jument en pension, Elusive Kay (Elusive City). Ces derniers temps, on voit un certain nombre de chevaux achetés à des petits prix ou issus de petits élevages se distinguer au niveau black type. Ça fait plaisir de voir de genre de choses : ce n’est pas forcément le plus cher qui gagne ! Grâce à Mister Saint Paul, nous allons passer une bonne journée… Élever un gagnant de Listed, c’est le rêve. »

Mister Saint Paul a été présenté par le haras de la Haie Neuve en octobre 2020 où il a été racheté 10.000 €. Sa mère, Elusive Kay, est stationnée au haras de la Haie Neuve et elle est suitée d’un produit de Seahenge (Scat Daddy).

Achetée seulement 6.000 € en fin de carrière, Elusive Kay compte trois victoires sur 1.900m/2.000m en 37 de valeur. Elle a déjà donné Dream of Emeraude (Prince Gibraltar), lauréat en débutant au mois de novembre de ses 2ans à Marseille. La deuxième mère a donné Moscova (Invincible Spirit), troisième du Prix Mélisande (L). Sous la troisième mère, on trouve Celtic Rock (Rock of Gibraltar), lauréat de 11 courses dont le Prix André Baboin (ex-Gr3) et le Grand Prix de Marseille, mais aussi deuxième de la Copa de Oro de San Sebastian (Ls)

 

 

 

Giant’s Causeway

 

 

Shamardal

 

 

 

 

Helsinki

 

Dariyan

 

 

 

 

 

Selkirk

 

 

Daryakana

 

 

 

 

Daryaba

MISTER SAINT PAUL (M2)

 

 

 

 

 

 

Elusive Quality

 

 

Elusive City

 

 

 

 

Star of Paris

 

Elusive Kay

 

 

 

 

 

Muhtathir

 

 

Lunashkaya

 

 

 

 

Luna Celtica

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 43’’17

Départ à 600m : 26’’98

De 600m à 400m : 13’’18

De 400m à 200m : 11’’93

De 200m à l’arrivée : 12’’45

Temps total : 1’47’’71