Prix Vatelys (L, Steeple-chase) : Gibralfaro, le poulain des premières

Courses / 18.10.2021

Prix Vatelys (L, Steeple-chase) : Gibralfaro, le poulain des premières

Compiègne, lundi

Gibralfaro (Prince Gibraltar) a rendu de nombreuses personnes heureuses autour de lui. D’abord ses propriétaires, Dominique et Benoît Gicquel, Erwan Barichard, Gérard Vilaine et Jean-Paul Mercier, dont certains ont des chevaux depuis plus de trente ans. Mais aussi son jockey, Geoffrey-Gilles Vibert. En effet, il a offert à tout ce petit monde leur première Listed à l’occasion de sa victoire dans le Prix Vatelys (L). Placé en dernière position, Gibralfaro a patienté durant le premier tiers de la course. Fort de ses bons sauts, il a gagné deux rangs pour aborder le tournant des tribunes. À l’entrée de la ligne droite, il a viré au large mais il y avait un embouteillage à cet endroit du parcours. Par chance, Gibralfaro a trouvé l’ouverture entre Bahiosun (Muhaymin) et Iamastar (Balko) entre les deux dernières haies. Son jockey l’a monté en toute confiance et ne l’a sollicité qu’aux bras sur le plat, et Gibralfaro a déployé une belle et grande action pour l’emporter de cinq longueurs et demie. En constants progrès depuis ses débuts, il est de plus en plus sérieux et moins coquin que précédemment. Iamastar a couru en progrès en se classant bon deuxième après un parcours d’attente, précédant le grand Bahiosun. Ce dernier a galopé aux avant-postes et malgré une faute au fence irlandais, il a conclu bon troisième. Il a le profil pour faire un 4ans intéressant. Tkliwy Nihilista (Ruten) a été pris de vitesse et sera sûrement mieux à Auteuil.

Vibert-Gibralfaro, un couple qui marche ! Joint par téléphone, François Nicolle nous a dit : « Geoffrey-Gilles Vibert connaît très, très bien Gibralfaro. Il est tout à fait en osmose avec lui. C’est un poulain qui galope, mais il est capable de passer à côté à n’importe quel moment de la course. Il faut être extrêmement vigilant avec lui, être cavalier, et c’est exactement ce que fait Geoffrey-Gilles Vibert. Il ira sur le Prix Roger de Minvielle (L). Je ne suis pas persuadé que les grandes lignes d’Auteuil soient son truc. » Geoffrey-Gilles Vibert nous a dit : « C’est un vrai bon poulain, mais il faut être vigilant partout avec lui. Si on est trop en dedans, il passe à côté des obstacles, mais il a du gaz. De course en course, il s’améliore. Il ne faut pas venir trop tôt devant, sinon, il prend son mors et on ne contrôle plus rien. »

Une première victoire black type en obstacle pour Prince Gibraltar. Élevé par l’écurie Gribomont, Gibralfaro est passé deux fois sur le ring d’Arqana. Il a d’abord été vendu 65.000 € par le haras du Cadran à Jean-Claude Rouget, lors de la vente de yearlings Arqana, en octobre 2019. Puis il a été acheté par BG Racing Service pour 14.000 € à la vente d’automne Arqana, en 2020. C’est un fils de Prince Gibraltar (Rock of Gibraltar), étalon au haras de Cercy auquel il a offert un premier succès black type en obstacle en France, et de Marmoom Flower (Cape Cross), gagnante de cinq courses plates entre 2.400m et 3.400m. Prince Gibraltar a sailli 126 juments cette année. Gibralfaro est le frère de Thunderspeed (Night of Thunder), deuxième du Prix Aymeri de Mauléon (L) et lauréat de trois courses entre 1.400m et 2.000m. Gibralfaro a une propre sœur, âgée de 2ans, qui se nomme Tilques. C’est une famille qui est à l’origine d’Aussie Rules, Albanova, ou encore Yesterday

 

 

 

Danehill

 

 

Rock of Gibraltar

 

 

 

 

Offshore Boom

 

Prince Gibraltar

 

 

 

 

 

Pennekamp

 

 

Princess Sofia

 

 

 

 

Russian Royal

GIBRALFARO (H3)

 

 

 

 

 

 

Green Desert

 

 

Cape Cross

 

 

 

 

Park Appeal

 

Marmoom Flower

 

 

 

 

 

Rainbow Quest

 

 

Requesting

 

 

 

 

Alruccaba