Qatar Arabian Trophy des Juments (Pouliches de 4ans) (Gr1 PA) : Teema renverse la hiérarchie

02.10.2021

Qatar Arabian Trophy des Juments (Pouliches de 4ans) (Gr1 PA) : Teema renverse la hiérarchie

ParisLongchamp, samedi

1re       TEEMA

2e        ELAF

3e        PETITE LEIA

De très longue date, l’entourage de Teema (Bibi de Carrère) et d’Elaf (Rabbah de Carrère), avait affiché ses ambitions pour ce Qatar Arabian Trophy des Juments (Gr1 PA). Et cette confiance s’est confirmée en piste, les deux compagnes d’entraînement et de casaque occupant les deux premières places, Teema devançant de très peu Elaf, inversant l’arrivée du Prix Nevadour (Gr3 PA). Dans le terrain souple de ParisLongchamp, les deux 4ans de Son Altesse le cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan étaient très au-dessus du lot.

Cela s’est joué à rien. La course est partie un peu mollement et Elaf a rapidement pris les commandes, avec la future lauréate non loin. Progressivement, le train est devenu un peu plus sélectif. Toujours en tête à 450m du but, Anthony Crastus a attendu les attaques sur Elaf. Seule Teema a été capable de venir à sa hauteur. Et les deux cousines ont lutté et la victoire a été vraiment indécise. Teema devance Elaf d’un nez. Petite Leia (Josco du Cayrou) est troisième à trois longueurs. Encore à cheval sur Teema, Ioritz Mendizabal a déclaré : « C'était serré. J'ai un peu temporisé pour l'accompagner, mais j'ai failli me faire avoir. Elle a un petit défaut : elle est un peu brillante en début de parcours. Mais elle a du jus. » Le tracking atteste du fait que c’est bien Teema qui a signé les meilleurs temps partiels dans la phase finale.

Le travail du matin a payé. Xavier Thomas-Demeaulte, l’entraîneur des deux premières, a déclaré : « Teema avait eu des soucis au haras l'hiver dernier. Et elle a eu besoin de temps pour revenir. Sa rentrée était prometteuse et elle est bien montée là-dessus. Teema est un peu compliquée le matin et ce n'est pas une partie de plaisir pour son cavalier, Bertrand Flandrin. Bravo à lui. Il faut arriver à la détendre, et quand c’est le cas, elle a une bonne pointe de vitesse. Elaf cache bien son jeu, car elle est dure comme du roc. Quand elle est attaquée, elle repart. Elle ne lâche jamais rien. »

La victoire d’une grande souche et d’un grand élevage. Thierry Delègue, le racing manager du propriétaire, a déclaré : « Dans la préparatoire Elaf devançait Teema. Mais Teema faisait alors une rentrée après de nombreux mois d’absence. Nous pensions qu’elle avait une réelle marge de progression et elle l’a effectivement montré. Cela étant dit, cela ne s’est pas joué à grand-chose. Nous avons cru au dead-heat ! Ce jumelé nous fait d’autant plus plaisir que ce sont deux produits de l’élevage du cheikh Mansour. Ce sont deux descendantes de sa jument phare, Amidou Douzaia (Cheri Bibi), l’aïeule de beaucoup de nos grands chevaux de course actuels… » Les férus de généalogie remarqueront que la gagnante est issue d’un pedigree purement français.

Petite Leia est désormais black type. Olivier Trigodet est l’entraîneur de la troisième, Petite Leia. La pouliche est passée sous les couleurs d’Abdullah Fahad Ah Al Attiyah récemment. Son mentor nous a dit : « Petite Leia est une pouliche que nous avons toujours tenue en haute estime. Elle n'a débuté que cette année et elle est tendre. L'objectif était qu'elle termine dans les trois premiers de ce Gr1, donc le contrat est rempli. Elle a eu la course parfaite : Christophe Soumillon m'a dit qu'elle avait mis un peu de temps à venir à l'entrée de la ligne droite. Il m'a dit que je pourrais peut-être lui mettre une paire d'œillères australiennes la prochaine fois. Mais c'est peut-être aussi dû au manque de maturité. Quant à Zarra Star (Azadi), elle a eu une course de rêve et est venue comme pour prendre une quatrième ou cinquième place, mais elle a été desservie par le terrain. C'est une petite jument qui a beaucoup de cœur, mais c'était trop dur pour elle en terrain souple. » L’éleveur de Petite Leia, Xavière Ducoloner, était venue en famille depuis le Sud-Ouest. Après le gagnant de Gr1 PA Al Zahir (Madjani), la poulinière Petite Class (Barour de Cardonne) leur offre un troisième black type !

Une fille de l'exceptionnelle Dahwa. Teema est issu de l'une des plus belles familles de Son Altesse le cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan. Sa mère, Dahwa (Tidjani), a gagné le Prix de l'Élevage (Gr2 PA). Son premier produit, Thabit (Munjiz), a remporté la Coupe du Sud-Ouest (Gr3 PA). Le deuxième, Bandar (Munjiz), s'est imposé dans l'Al Maktoum Challenge Round 3 (Gr1 PA). Le troisième, Najah (Munjiz), a remporté le Prix Nefta et le French Arabian Breeders' Challenge-Pouliches (Grs2 PA). Elle s'est aussi classée troisième du Qatar Arabian Trophy des Pouliches (Gr1 PA). Le quatrième, Hayyan (Munjiz), a remporté le Qatar Derby des 4ans (Gr1 PA). Le cinquième est donc Teema.

La deuxième mère, Amidou Douzaia (Chéri Bibi), est à l'origine de plus de 15 black types, en première ou deuxième génération. On peut citer Abhaar (Al Nasr), vainqueur de l'Emirates Championship (Gr1 PA), Naseem (Mahabb), lauréat de l'Al Maktoum Challenge R1 et de la President Cup (Grs1 PA), Shahm (Mahabb), gagnant de The President of the UAE Cup - Coupe d'Europe des Chevaux Arabes (Gr1 PA) ou encore le champion Deryan (Mahabb), lauréat de la Coupe d'Europe des Chevaux Arabes et de la Dubai Kahayla Classic (Grs1 PA)… Liste non exhaustive !

 

 

 

Manguier

 

 

Djourman

 

 

 

 

Djouranta

 

Bibi de Carrère

 

 

 

 

 

Dahr

 

 

Danie du Cassou

 

 

 

 

Nerva du Cassou

TEEMA (F4)

 

 

 

 

 

 

Flipper

 

 

Tidjani

 

 

 

 

Managhi

 

Dahwa

 

 

 

 

 

Chéri Bibi

 

 

Amidou Douzaia

 

 

 

 

Djebelle

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’13’’97

1.000m à 600m : 26’’79

600m à 400m : 13’’77

400m à 200m : 12’’70

200m à l’arrivée : 13’’15

Temps total : 2’20’’38