Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1) :  Zellie les crucifie

Courses / 03.10.2021

Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1) : Zellie les crucifie

ParisLongchamp, dimanche

1re ZELLIE

2e TIMES SQUARE

3e OSCULA

La pluie a eu raison, dans la matinée, de la candidature de Raclette (Frankel) dans le Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1)… Mais André Fabre était encore bien armé puisqu'il comptait sur Fleur d'Iris (Shamardal) et Zellie (Wootton Bassett). Deux bonnes pouliches qui s'étaient déjà affrontées dans le Prix d'Aumale (Gr3).

Le déroulement de course a été le même que dans la préparatoire pour les deux pouliches, mais avec une arrivée différente : Fleur d'Iris a mené mais, contrairement à ce qui s'est passé dans l'Aumale, elle a craqué pour finir. Zellie a de nouveau attendu en dernière position avant de faire parler sa pointe, venant calée le long du rail sur une portion de piste neuve. La représentante d'Ali Hamad Al Attiya et de tous ses associés d'Al Wasmiyah Farm s'est un moment heurtée à la résistance de Times Square (Zarak), laquelle a fini par craquer pour finir.

Zellie a poursuivi son effort pour s'imposer d'une longueur trois quarts. Les derniers 200m ne sont pas impressionnants, si l'on suit le tracking (13''23), toutes les pouliches ayant trouvé le temps probablement un peu long pour finir, mais Zellie a passé les 600m aux 400m en 12''20 et les 400 aux 200m en 12''23, ce qui est très correct sur une piste lourde. Times Square est bonne deuxième, ne craquant pas après avoir évolué dans le sillage des deux premières, Fleur d'Iris et Agartha (Caravaggio). Oscula (Galileo Gold), pas très bien partie et, de plus, un peu prise en sandwich à la sortie des stalles, est troisième à trois longueurs.

Une superbe pouliche. Zellie ne compte aucune fausse note depuis ses premiers pas. Pouliche à la pointe de vitesse acérée, elle a été façonnée avec patience par André Fabre. Elle a pu parfois se montrer un peu tendue dans un parcours, ce qui n'aurait pas pardonné dans un terrain décrit comme « lourd » par Oisin Murphy : elle a été bien posée dimanche et s'impose comme une excellente pouliche, confirmant tous les espoirs qu'elle a montrés dès ses débuts victorieux à Saint-Cloud, au mois de mai. Assez précoce pour débuter tôt, elle n'est probablement pas une pure 2ans pour autant, comme l'a indiqué André Fabre à la presse britannique : « Elle de l'envergure et ne sera pas qu'une 2ans. Nous sommes impatients de la voir dans les Guinées ou dans la Poule d'Essai. Elle n'est pas compliquée. Ce sont toujours les hommes qui sont compliqués. Pas les chevaux. »

Objectif atteint. Après des débuts victorieux à Saint-Cloud, Zellie avait confirmé dans la foulée en remportant une Classe 2, toujours à Saint-Cloud, puis le Prix Roland de Chambure (L), à Deauville. Jusqu'à cette victoire, elle courait sous les couleurs de Lavinia Fabre et de ses associés, Herald Bloodstock, Hubert Guy et Gaël Lhermite. Pour ses nouvelles couleurs, elle n'avait pas encore gagné, prenant deux deuxièmes places en finissant à chaque fois en trombe. Mais l'objectif, c'était l'épreuve de ce dimanche, et il a été réalisé. Ali Hamad Al Attiyah nous a dit : « C'est fantastique de gagner dans ce festival soutenu par le Qatar. Nous l'avions vue gagner sa Listed et c'est ainsi que la décision a été prise. Elle avait déjà l'attitude d'une super star mais a été malchanceuse ensuite. Mais elle est bien revenue et était parfaite aujourd'hui. Nous l'avons aussi achetée dans l'espoir d'élever un jour avec elle. »

Paul Basquin, qui a réalisé le deal autour de la pouliche et qui représente le propriétaire, nous a expliqué : « Comme je l'ai déjà dit, nous l'avions achetée avec le Boussac comme objectif. Il faut dire un grand merci à André Fabre et à son équipe pour leur travail formidable, ainsi qu'à Hugo Besnier, qui l'a montée dans l'Aumale et a fait un travail exceptionnel, lui apprenant à se détendre. Zellie est une pouliche ravissante, avec de l'expression, de grandes oreilles et des tissus exceptionnels. Elle est par le top-étalon Wootton Bassett et une mère par Nathaniel, de la famille de Pride, donc elle a le physique comme le pedigree pour franchir le cap de 2ans à 3ans. André Fabre décidera, bien entendu, mais on peut envisager des vacances de trois semaines au haras avant de préparer les belles épreuves l'an prochain. Elle a une taille correcte et pourrait encore s'épaissir et grandir cet hiver. Je tiens à faire un clin d'œil à ses copropriétaires, de jeunes Qataris, avec lesquels nous avons eu deux gagnantes de Gr1 cette année avec Zellie mais aussi Cœursamba (The Wow Signal). »

Oisin Murphy bien inspiré. Oisin Murphy a bien commencé son dimanche, lui qui s'est fait une grosse frayeur jeudi, à Salisbury, en percutant lice et grillage du rond de présentation. Points de suture oblige - « C'est vraiment très moche », dira-t-il ! -, il doit faire les photos masqué mais l'essentiel est bien de gagner. Le jockey a indiqué : « Je n'avais jamais monté Zellie auparavant mais j'ai déjà monté pour le propriétaire. Nous avons un groupe Whatsapp et, comme Mickaël Barzalona n'était pas disponible, j'ai pu la monter. C'est magnifique d'être associé à une pouliche comme celle-là. C'est une belle pouliche, facile à monter, le rêve de n'importe quel jockey ! Je trouvais que cela allait assez vite. J'ai été un peu surpris au départ car Ryan Moore, avec Oscula, a manqué son départ alors qu'elle va de l'avant normalement. J'ai espéré que tout le monde s'arrête pour finir. Une fois la fausse ligne droite passée, je me suis dit que j'allais gagner. »

Le premier Gr1 de Charles Barel. Éleveur de Zellie, Charles Barel décroche son premier Gr1 et nous a dit avec humour : « J'ai dix poulinières et gagné un Gr1, c'est inespéré. J'avais dit que si, un jour, j'élevais un gagnant de Gr1, j'arrêterais l'élevage, mais je crois que je vais finalement acheter de meilleures poulinières (rires) ! Le croisement de Zellie a été fait avec Marc de Chambure et Guillaume Cousin. J'avais acheté la mère pour son pedigree. C'est mon premier critère de sélection. La poulinière n'a pas gagné et elle est toute petite, toisant 1,58m. Mais je crois plus à la génétique qu'à tout le reste. Je fais des concours d'élevage avec des chiens au plus haut niveau et comme avec les chevaux, c'est la génétique et la locomotion qui font la différence. Cet hiver, je vais retourner à Newmarket retrouver une poulinière avec ce type de pedigree. Les mauvaises juments doivent disparaître »

L'émotion d'Hubert Guy et de toute l'ancienne équipe. Hubert Guy et Lavinia Fabre, pour qui Zellie a débuté sa carrière, étaient émus après la course. C'est une belle histoire avec cette pouliche repérée foal et achetée 140.000 € à Arqana, dans l'idée de la repasser en vente yearling. Inscrite à la vente de sélection Arqana, elle avait été finalement rachetée 140.000 €, peut-être en raison d'un ventre un peu prononcé ce jour-là : Zellie prend la vie du bon côté et elle a raison !

Hubert Guy nous a raconté l'histoire de la pouliche : « Pour Élisabeth Fabre, j'avais acheté, foal, une pouliche en Amérique nommé Nuvia et cela s'était assez bien passé. Lorsque, plus récemment, j'ai dit que j'allais regarder des foals aux ventes, Élisabeth Fabre m'a dit de les regarder avec sa fille Lavinia. J'aime beaucoup Wootton Bassett puisque j'avais acheté Mageva. Je suis tombé sur cette pouliche-là, pas très grande ni impressionnante physiquement, mais elle marchait de façon exceptionnelle. Je sais qu'André Fabre avait dit à sa fille qu'il ne pensait pas que nous l'aurions car des gens plus riches seraient intéressés. Nous avons mis 140.000 €, ce qui était beaucoup d'argent, dans l'espoir de la revendre yearling. Elle est repassée en vente en septembre 2020 et elle avait un peu de ventre : elle fait attention à elle ! Cela a dû décourager les acheteurs mais elle se déplaçait très bien. Nous l'avons envoyée chez Louis Baudron, un associé, et il a tout de suite dit qu'elle avait un jeu de jambe incroyable. Elle est partie chez André Fabre, c'est le meilleur ! C'est mon premier gagnant de Gr1 en France mais en tout, il s'agit de mon 26e gagnant individuel de Gr1. Mon métier, c'est d'acheter et vendre, puis que les acheteurs aient ensuite une bonne réussite. On ne peut pas espérer mieux… Ou peut-être qu'elle gagne aussi une belle course l'an prochain ! Sa pointe de vitesse est phénoménale, peu importe le terrain. L'équipe Zellie félicite Paul Basquin et ses clients. Nous sommes ravis pour eux ! »

Times Square fait plaisir à son entourage. Times Square, issue de la première génération de Zarak (Dubawi), l'étalon des Aga Khan Studs dont elle a été le premier gagnant, a fait plaisir à son entourage en se classant deuxième du Boussac. La représentante d'Allan Belshaw avait montré une aptitude aux pistes souples tout au long de sa jeune carrière et elle venait de bien courir, face aux poulains, dans le Critérium du Fonds Européen de l'Élevage (L), où elle avait réussi à refaire du terrain pour prendre la troisième place dans une course sans train. Son entraîneur, Christophe Ferland, nous a dit : « C'est un truc de fou ! On se lève tous les matins pour entraîner ces chevaux ! La pouliche court super bien. Times Square est très caractérielle, mais les gars ont fait un boulot incroyable avec elle le matin. Il y a dix jours, elle avait remarquablement travaillé. Au betting, personne n'y croyait, alors que j'avais une totale confiance en ma pouliche. Nous avions donc raison d'y croire. Nous avons assurément une bonne jument pour l'année prochaine. » Times Square est née et a grandi au haras de Gouffern.

Troisième, Oscula ne démérite pas, même si elle n'a pas pu inquiéter les premières. Cela ne s'est pas forcément bien passé à la sortie des stalles et elle s'est retrouvée loin alors qu'elle est une pouliche dure qui a plutôt l'habitude de mener. Ryan Moore a commenté : « Oscula court vraiment très bien. Elle a tracé une belle fin de course, confirmant sa bonne valeur. »

PEDIGREE WEATHERBYS : https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/ZELLIE.pdf

Une nièce de Speciosa. Élevée par Charles Barel - dont il s'agit du premier gagnant de Gr1 - Zellie fait partie des générations de Wootton Bassett (Iffraaj) conçues au haras d'Étreham. Hubert Guy l'a achetée 140.000 € en décembre 2019, chez Arqana, pour une association avec Lavinia Fabre, Louis Baudron et Gaël Lhermite. La pouliche a été rachetée le même prix à la vente de sélection 2020. Il s'agit du premier Gr1 de Nathaniel (Galileo) en tant que père de mère. C'est le cinquième gagnant de Gr1 de l'exceptionnel Wootton Bassett, le premier avec une jument portant le sang de Galileo (Sadler's Wells).

Zellie est le deuxième produit de la mère, Sarai (Nathaniel), qui n'a pas couru. Elle a une yearling par Dabirsim (Hat Trick) qui a été acheté 95.000 € par Paul Nataf et a été saillie par Almanzor (Wootton Bassett).

La deuxième mère est à l'origine de 10 black types, dont cinq en première génération, à l'image de Speciosa (Danehill Dancer), lauréate des 1.000 Guinées (Gr1), Major Rhythm (Rhythm), gagnant du Stars and Stripes Breeders' Cup Turf Handicap (Gr3, 1.800m) à l'âge de 7ans, Special Meaning (Mount Nelson), gagnante de Listed à Goodwood sur 2.400m à 4ans, et du sauteur Pivot Bridge (Pivotal), lauréat de Gr2 sur les haies.

La troisième mère a produit Fate (Teofilo), gagnante du Prix de Flore (Gr3) et Pride (Peinte Célèbre), lauréate des Champion Stakes, de la Hong Kong Cup et du Grand Prix de Saint-Cloud (Grs1). Au haras, Pride a donné One Foot in Heaven (Fastnet Rock), lauréat notamment du Grand Prix de Chantilly et du Prix du Conseil de Paris (Grs2).

Zafonic

Iffraaj

Pastorale

Wootton Bassett

Primo Dominie

Balladonia

Susquehanna Days

ZELLIE (F2)

Galileo

Nathaniel

Magnificient Style

Sarai

Sky Classic

Specifically

Specificity

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 39''88

De 1.000m à 600m : 23''51

De 600m à 400m : 12''76

De 400m à 200m : 12''82

De 200m à l'arrivée : 13''70

Temps total : 1'42''67