Queen Elizabeth II Stakes (Gr1) : Baaeed au sommet de son art

International / 16.10.2021

Queen Elizabeth II Stakes (Gr1) : Baaeed au sommet de son art

Queen Elizabeth II Stakes (Gr1)

Baaeed au sommet de son art

Le 7 juin à Leicester, Baaeed (Sea the Stars) s’imposait plaisamment à l’occasion de ses débuts. En seulement quatre mois, le représentant de Shadwell a gravi les échelons jusqu’à remporter le Prix du Moulin de Longchamp (Gr1), faisant de lui l’un des tout bons milers de sa génération. Ces Queen Elizabeth II Stakes (Gr1) n’étaient certainement pas courus d’avance pour le pensionnaire de William Haggas, surtout face au monstre Palace Pier (Kingman) qui restait sur un succès dans le Prix du Haras de Fresnay - Le Buffard - Jacques le Marois (Gr1). Et à Ascot, il affrontait aussi le tenant du titre The Revenant (Dubawi) ou encore les toutes bonnes Alcohol Free (No Nay Never) et Mother Earth (Zoffany).

Pourtant, en pleine piste et face aux meilleurs milers européens, Baaeed a réalisé une performance qui sort vraiment de l’ordinaire. Et il remporte le deuxième Gr1 de sa carrière, lui qui reste invaincu en six sorties.

Un match de légende. Sur la ligne droite d’Ascot, Baaeed a galopé en cinquième position, le nez au vent mais à proximité de Palace Pier. Devant, Benbatl (Dubawi) a imposé du rythme à la course avec The Revenant dans son dos. Jim Crowley a commencé à faire mouvement à 400m du but. Il semblait avoir beaucoup de ressources, ce qui a donné chaud à Frankie Dettori, le jockey faisant le maximum pour lancer Palace Pier. À 200m du but, rien n’était encore joué. Alors que The Revenant et Olivier Peslier avaient tout donné, Baaeed et Palace Pier se sont livré une lutte interminable. Mais c’est Baaeed qui a eu raison du champion de John et Thady Gosden. Ce dernier, qui n’est battu que d’une encolure, a beaucoup penché pour finir. Alors qu’il était en pleine piste, il a passé le poteau en étant contre la lice. Lady Bowthorpe (Nathaniel) se rattrape après Deauville et le Darley Prix Jean Romanet (Gr1) en réalisant une excellente performance. Elle est troisième, une longueur et quart derrière. Le tenant du titre The Revenant, qui venait de passer à un nez d’un troisième sacre dans le Qatar Prix Daniel Wildenstein (Gr2) est quatrième.

La joie de son entourage. William Haggas a déclaré à nos confrères d’At The Races : « Pouvions-nous croire, en début de saison, que nous serions à ce niveau aujourd’hui ? Il l’a fait ! Il a gagné ! Je pense que Jim est heureux. Il a battu le meilleur miler d’Europe, alors que pouvez-vous dire ? Je suis ravi, je tremble même. Je l’ai regardé pendant que j’atteignais les 10.000 pas en moins d’une journée ! » Jim Crowley, le jockey lauréat a ajouté : « Je pense qu’il pourrait être l’un des meilleurs chevaux du monde. Il ne cesse de s’améliorer. Le terrain était un peu lent pour lui. Sur un terrain plus rapide, cela aurait été mieux. C’est un vrai champion. Je sais que le cheikh Hamdan nous regarde de là-haut en souriant. Je lui dois tout. Il m’a donné cette opportunité, il m’a choisi pour être son jockey et bien qu’il ne soit pas là pour le voir, je le remercie. »

Rien n’est encore décidé pour l’avenir. Le manager de Shadwell, Angus Gold, a déclaré : « Le plan a toujours été de courir cette course et de l’arrêter jusqu’à l’année prochaine. J’avais toujours imaginé qu’il serait mieux sur 2.000m, mais je vais devoir changer d’avis. Il faudra discuter avec la famille, mais j’espère qu’il sera de retour la saison prochaine. Il n’ira pas à la Breeders' Cup. Il a fait tout ce que nous pouvions lui demander et de notre point de vue, nous avons besoin de lui comme étalon. »

Un croisement magique, Sea the Stars sur Kingmambo. Élevé par Shadwell, Baaeed est un fils de Sea the Stars, étalon des Aga Khan Studs, et d’Aghareed (Kingmambo), laquelle a gagné le Prix de Liancourt (L). Baaeed est un propre frère de Hukum, lequel a pris la deuxième place samedi des September Stakes (Gr3) et est un vrai cheval de tenue : il a gagné trois Grs3, sur 2.700 et 2.800m ! Baaeed est le deuxième gagnant individuel de Gr1 pour Sea the Stars sur 1.600m, l’autre étant Zelzal **. Mais Sea the Stars ne manquait pas de vitesse (ayant gagné sur 1.400m et les Guinées (Gr1) sur le mile). En outre, la distance moyenne de victoires de ses produits est de 2.000m : exactement comme son frère Galileo (Sadler’s Wells). Son fils Mekhtaal ** avait assez de vitesse pour gagner un Prix d’Ispahan (Gr1) et, en Australie, il a notamment compté sur Fifty Stars qui a gagné son Gr1 sur 2.000m, mais a gagné au niveau Groupe 2 et 3 sur 1.400 à 1.600m.

À peine dix-neuf chevaux par Sea the Stars sur une mère par Kingmambo (Mr Prospector) ont couru. Neuf sont black types et trois ont gagné un Groupe ! C’est notamment le cas de Cloth of Stars (Prix Ganay, Gr1), de Zelzal (Prix Jean Prat, Gr1, et de Raabihah (Prix de Pomone, Gr2).

Baaeed est pour le moment le meilleur produit de sa mère qui a un yearling par Nathaniel et un foal par Night of Thunder. La deuxième mère n’est autre que Lahudood (Singspiel) qui est allée chercher ses Grs1 aux États-Unis, sous l’entraînement de Kiaran McLaughin : Flower Bowl Invitational Stakes et Breeders' Cup Filly and Mare Turf (Grs1). Avant son exportation, elle était entraînée par John Hammond et a gagné le Liancourt et pris des deuxièmes places dans les Prix de Malleret (Gr2), de Royallieu (Gr2, à l’époque), ainsi que dans le Psyché (Gr3).