Tour des haras - Octobre 2021 : Larissa Kneip : « J’ai hâte de voir la première génération de Seabhac en piste, car ses yearlings sont spectaculaires ! »

Institution / Ventes / 12.10.2021

Tour des haras - Octobre 2021 : Larissa Kneip : « J’ai hâte de voir la première génération de Seabhac en piste, car ses yearlings sont spectaculaires ! »

Comme chaque année, les journalistes de JDG questionnent les haras qui présenteront des yearlings en octobre à Arqana. Pour ce premier épisode, rendez-vous avec Larissa Kneip, du haras de Saint-Arnoult.

Jour de Galop. – Quel a été votre pari gagnant de l'année ?

Larissa Kneip. – J’ai fait une bonne année en tant qu’entraîneur, réalisant plusieurs doublés. J’ai gagné, entre autres, un handicap très bien doté à Clairefontaine-Deauville au mois d’août, avec un 3ans nommé Kygo (Adlerflug). Cela m’a fait particulièrement plaisir car avant son arrivée chez moi, il était chez un entraîneur renommé qui ne l’estimait pas du tout. Kygo était un peu délicat, mais malgré tout, il a gagné deux courses cette année sous mon entraînement.

Racontez-nous l'histoire de Fantastic Spirit, qui a gagné la deuxième Listed de sa carrière en début d’année…

C’est un cheval que j’ai élevé en association avec Jérémie Bossert et Valérie Haendler. Je l’ai présenté foal à la vente d’élevage Arqana car il s’agissait d’un foal sharing. J’étais déçue car peu de gens étaient intéressés, et je l’ai racheté pour 25.000 €. Je ne garde pas forcément les mâles pour les entraîner : je préfère donner la priorité aux femelles, afin de pouvoir les garder à l’élevage si elles performent. J’ai donc présenté de nouveau Fantastic Spirit aux ventes, à la breeze up Arqana. Il a fait un breeze exécrable mais il a quand même beaucoup plu à Jean-Claude Rouget, qui sait déceler le potentiel d’un cheval au-delà de la vitesse du breeze. Ce dernier l’a donc acheté pour 50.000 €. Bien lui en a pris puisque le cheval a gagné cinq courses dont deux Listeds, et il a aussi terminé deuxième du Vase d’Argent (L) et cinquième du Prix du Prince d’Orange (Gr3). Fantastic Spirit était un très beau poulain. À la maison, il était plutôt tireur avec les autres, mais tout seul, il n’avançait pas !

Qu'avez-vous appris dans votre métier en 2021 ? Qu'avez-vous amélioré dans votre activité ?

J’ai plusieurs activités : l’étalonnage, l’entraînement, le pré-entraînement, le débourrage, l’élevage… et bientôt une nouvelle, puisque je projette de créer un centre de remise en forme à la maison pour les chevaux blessés. Il ne sera pas fonctionnel avant le mois de décembre, car je suis en train d’acheter toutes les machines nécessaires. Je suis plutôt perfectionniste, je ne m’arrête jamais ! Je regarde ce que font les autres, je me dis : « Pourquoi ne pas essayer de faire la même chose selon mes propres méthodes, pour voir si ça fonctionne mieux ? », et je me lance ! Je me rends compte de plus en plus qu’il est très important de bien soigner les chevaux, et ce à tous les âges. Je pense qu’on ne fait pas assez attention à eux, et j’ai commencé à ajouter des compléments à base de plantes dans leur nourriture cette année. Je fais des analyses de mon foin, de mon sol, afin de voir ce qui manque… Mes chevaux font beaucoup de cures alimentaires car lorsqu'on leur donne le même produit tout le temps, leur corps ne réagit plus de la même façon. Je tiens particulièrement à solidifier les os de mes poulains. D’ailleurs, je fais souvent radiographier les plus plaisants d’entre eux ; la dernière fois, le vétérinaire m’a dit qu’il n’avait absolument rien trouvé sur les radios, ce qui est tellement rare ! Pour moi, tout est dans la précision.

Quelle est la performance qui vous a le plus marqué en 2021 dans le monde ?

L’ascension de Frankel (Galileo) en tant qu’étalon. À mon avis, il va remplacer son père, et même devenir meilleur que lui ! Frankel m’a toujours fascinée. J’ai toujours pensé que c’était le cheval du siècle et j’étais heureuse de le voir courir, car je me rendais compte de la chance que j’avais. C’était mon rêve d’avoir un de ses fils au haras, et c’est devenu une réalité. Par grande chance, j’ai en effet pu accueillir le triple gagnant de Groupe Elarqam (Frankel), grâce à la sympathie du cheikh Hamdan Al Maktoum. C’est d’ailleurs le premier fils de Frankel à faire la monte en France !

Votre yearling coup de cœur dans votre lot ?

J’en ai deux. Le lot 188 est un mâle par Churchill (Galileo), un étalon que j’adore. Normalement, je n’envoie jamais de juments à de grosses saillies comme celle-ci, car je n’en ai pas les moyens. Mais la mère du poulain, Anna Simona (Slip Anchor), est ma meilleure jument au haras. Elle a produit trois chevaux de Groupe, donc elle méritait bien de rencontrer Churchill ! J’espérais qu’elle me donne une femelle, mais si je pouvais garder un mâle, je garderais celui-là. C’est un yearling alezan avec les crins lavés, qui a énormément de charme : il est élégant, avec une belle tête, et il est très aérien dans ses allures. J’aime aussi particulièrement le lot 417, une femelle noire par Seabhac (Scat Daddy). Sa mère, Silvery Sea (Mr Sidney), m’a offert du black type pour la première fois en tant qu’entraîneur lors de sa troisième place dans le Derby de l’Ouest (L), en 2016. C’est une yearling, élégante comme son père, qui se déplace super bien. C’est la marque de fabrique de Seabhac : il ne signe pas physiquement ses produits, mais ces derniers ont tous en commun une façon impressionnante de se déplacer. Ils galopent tous de manière légère avec une grande action, comme s’ils étaient nés pour courir ! J’ai envoyé beaucoup de juments à la saillie de Seabhac lors de sa première année : beaucoup de haras attendent que leurs étalons sortent avant de les soutenir vraiment, mais je n’ai jamais suivi cette politique-là. J’ai gardé beaucoup de yearlings de Seabhac pour les exploiter moi-même, et je ne le regrette pas ; j’en ai débourré pas mal, et ils sont spectaculaires. J’ai vraiment hâte de voir sa production en piste en 2022, car je pense qu’il va avoir beaucoup de succès ! 

LES YEARLINGS DE LA VENTE D’OCTOBRE

Lot Sexe Père Mère
63 M. Seabhac Melting Ice
181 F. Sea the Moon America’s Best
188 M. Churchill Anna Simona
213 M. Almanzor Calima mon Amour
263 M. Churchill Golden Rock
403 F. Seabhac Saturnine
417 F. Seabhac Silvery Sea
545 M. Dschingis Secret Estella
623 F. Hunter’s Light Monarquia
691 F. Dream Ahead Train Time
711 F. Shalaa Ameyrah
739 F. Dschingis Secret Chapless