TOUR DES HARAS - OCTOBRE 2021 : Marie-Laure Collet : « L’histoire de Trueshan est tout simplement magnifique »

Élevage / 16.10.2021

TOUR DES HARAS - OCTOBRE 2021 : Marie-Laure Collet : « L’histoire de Trueshan est tout simplement magnifique »

TOUR DES HARAS - OCTOBRE 2021

Marie-Laure Collet : « L’histoire de Trueshan est tout simplement magnifique »

Comme chaque année, les journalistes de JDG questionnent les haras qui présenteront des yearlings en octobre à Arqana. Rendez-vous avec Marie-Laure Collet, à la tête du haras de Clairefontaine.

Jour de Galop. - Quel a été votre pari de l’année ?

Marie-Laure Collet. - Le grand projet 2021, c’est l’agrandissement du haras d’une quarantaine d’hectares. Nous passons donc à une surface totale de 110 hectares d’un seul tenant. Cet agrandissement sera accompagné d’autres changements. Ma mère et associée Marylène Collet prend sa retraite et sera remplacée par mon conjoint Teddy Poirier. J’en profite pour remercier mes parents Jean et Marylène Collet, qui m’ont soutenue et suivie depuis 2008 dans la création du haras !

Quelle est l’histoire de Trueshan ?

L’histoire de Trueshan (Planteur) est simplement magnifique ! C’est une histoire comme je les aime avec les chevaux. Un beau yearling, mais pas vraiment précoce dans le physique, avec un papier commun et un père pas vraiment commercial. Il a été vendu pour 8.000 € aux ventes Osarus à La Teste et il s’impose dans le Prix du Cadran devant le crack Stradivarius (Sea the Stars) !

J’avais déjà présenté un yearling de M. Blot à La Teste. Il est également installé en Mayenne. À la préparation, Trueshan était sérieux au travail et avait bien évolué physiquement. Au travail en longe et dans son comportement, il me semblait apte à faire un cheval de course. Pendant les préparations, on arrive facilement à détecter les éléments qui réussiront à aller aux courses et ceux pour lesquels ce sera plus difficile. Mais il est difficile d’en voir plus…

Quelles sont les histoires de Stormy Ireland et Sceau Royal ?

Ah Stormy Ireland (Motivator) ! J’adorais cette pouliche malgré son caractère plus que bien trempé. Elle n’était pas très grande mais elle était bien faite. Son éleveur, Franck Beugnon, souhaitait la passer aux ventes. Je l’en avais un peu dissuadé car je ne la pensais pas apte au stress des ventes. Elle a donc été débourrée chez Nicolas Blondeau avant de rejoindre les boxes d’Éric Libaud pour démarrer sa carrière. Après deux places en plat, elle a changé de discipline sous l’entraînement de Dominique Bressou. Elle a débuté à Auteuil se classant deuxième. Elle a ensuite été vendue pour rejoindre l’effectif de Willie Mullins après sa deuxième sortie sur les haies. Après six victoires, dont plusieurs Groupes, elle méritait bien de gagner son Gr1. Une vraie guerrière. C’est une famille que j’affectionne tout particulièrement car elle m’a permis d’être l’heureuse éleveur de deux gagnants de Gr1 Stormy River (Verglas) et Silverwave (Silver Frost).

Sceau Royal (Doctor Dino) – comme Trueshan – nous l’avons préparé et présenté aux ventes Osarus de La Teste. C’était un chic poulain avec de jolis points de force. Il avait aussi beaucoup de personnalité.

Est-il important pour vous d’être présente dans les deux disciplines ?

J’aime les deux. Et nous avons eu de bons chevaux dans les deux spécialités. Aujourd’hui pour moi, il est important d’être pluridisciplinaire, car il m’est difficile financièrement parlant d’acquérir la jumenterie haut de gamme du plat, ainsi que de pouvoir aller aux étalons têtes de liste. En obstacle, c’est un peu plus facile de pouvoir avoir le top étalon. Et il n’y a pas l’effet étalon "Kleenex" du plat.

Avez-vous des yearlings coups de cœur dans ceux que vous allez présenter chez Arqana dans quelques jours ?

Toutes ! J’ai un lot sympa qui a été élevé au haras. Elles ont toutes des qualités et des profils différents pour les courses.

Quelle est la performance sportive qui vous a le plus marquée en 2021 ?

Trueshan dans le Cadran et Stormy Ireland qui nous ont tous les deux offert une victoire de Gr1 en plat et en obstacle ! Et tous ceux qui ont passé le poteau en premier dans les Groupes. On peut débattre indéfiniment de l’état du terrain, de la qualité du lot… mais une chose est sûre, ces courses-là, il faut les gagner !

LES YEARLINGS DE LA VENTE D’OCTOBRE

Lot Sexe Père Mère

38 F. Australia Laem Sing

120 F. Zelzal Shendama

428 F. Le Havre Storm to the Sea

461 F. Cloth of Stars Wataany

625 F. Galiway Moon Dust

708 F. Birchwood Action Première