Vente d'octobre Arqana : déjà une édition record

Institution / Ventes / 20.10.2021

Vente d'octobre Arqana : déjà une édition record

Les grands indicateurs

Jour 3

Année Présentés Vendus (%) Prix moyen (évol.) Prix médian (évol.) C.A.
2021 160 139 (86,88 %) 34.130 € (+40,64 %) 28.000 € (+40 %) 4.744.000 € (+49,23 %)
2020 161 131 (81,37 %) 24.267 € 20.000 € 3.179.000 €
Cumul
2021 504 424 (84,13 %) 58.081 € (+50,96 %) 38.000 € (+52 %) 24.626.500 € (+56,88 %)
2020 505 408 (80,79 %) 38.475 € 25.000 € 15.698.000 €

La partie 2 de la vente d’octobre Arqana s’est achevée mercredi soir sur des résultats conformes à ceux de mardi : pas les envolées de la partie 1, mais un marché solide, parfaitement illustré par un taux de vendus impressionnant, proche de 87 %. Quatre lots ont passé la barre des 100.000 €, et le top price, à 125.000 €, peut dire merci à sa grande sœur Rosacea (Soldier Hollow), qui a eu la bonne idée de remporter la veille le Prix des Réservoirs (Gr3) ! Cette élève du haras de la Pérelle a été achetée par Sumbe en association avec Gérard Augustin-Normand.

À ce stade de la vente, alors que 504 poulains sont passés sur le ring, le chiffre d’affaires avoisine les 25 millions d’euros : c’est déjà plus que le record de 2017 (20,56 millions d’euros) quand 606 lots avaient été présentés !

LES FAITS MARQUANTS

La sœur de Rosacea pour Gérard Augustin-Normand et Nurlan Bizakov

#377    F         Tamayuz & Relizane, par Zamindar         125.000 €

            Acheteur(s) : Sumbe S.A.S./John Hammond

            Vendeur(s) : Haras de la Pérelle

            Éleveur(s) : Haras de la Pérelle

L’update tombait à pic ! Mardi, Rosacea (Soldier Hollow) a fait impression en remportant un joli Prix des Réservoirs (Gr3) au terme d’une belle fin de course, passant en quelques foulées de la dernière à la première place. Mercredi, moins de trente minutes après le début du jour 3 de la vente d’octobre Arqana, sa sœur par Tamayuz passait en vente. John Hammond et Mathieu Alex l’ont emporté à 125.000 €, le premier pour Gérard Augustin-Normand et le second pour Nurlan Bizakov. La pouliche est une fille de Relizane (Zamindar), gagnante d’une course sur les 1.600m de Nantes à 4ans et sœur de la championne Reggane (Red Ransom), gagnante des E.P. Taylor Stakes et deuxième des Coronation Stakes (Grs1). John Hammond a indiqué : « Elle a été achetée pour une association entre Gérard Augustin-Normand et Nurlan Bizakov. C’est une jolie pouliche, qui vient d’une jolie famille et, bien entendu, sa sœur s’est imposée hier. Espérons désormais qu’elle soit aussi bonne. »

L’équipe Seroul active

#386    M        Le Havre & Sage Melody, par Sageburg  120.000 €

            Acheteur(s) : Alain Decrion/Mandore International Agency

            Vendeur(s) : Haras d’Ombreville

            Éleveur(s) : Pierre Cornou

Jean-Claude Seroul et son équipe ont été actifs mercredi. Dans l’un des couloirs, Nicolas de Watrigant et Alain Decrion, accompagnés de Jérôme Reynier et du "boss", ont fini par avoir le dernier mot à 120.000 € pour le lot 386, battant John Hammond et Federico Barberini. Le poulain est un fils de Sage Melody (Sageburg), qui avait montré de la vitesse en prenant les troisièmes places des Prix du Bois (Gr3) et Zeddaan (L). La poulinière a eu un update depuis la parution du catalogue puisque son fils Millau (Wootton Bassett) a pris la deuxième place du Prix de Bonneval (L) lui qui, au printemps, avait aussi conclu deuxième du Kistena (L). Avec une équipe aussi bien composée, il a fallu un peu de temps pour déterminer qui allait parler aux journalistes présents et Jérôme Reynier a finalement été désigné : « La mère était une bonne jument de course et on ne peut rien lui reprocher au haras. Millau devrait devenir un très bon 4ans sprinter et le propre frère du yearling, Azer, a couru trente-huit fois, donc il doit être sain. Le poulain a beaucoup de choses pour lui, il est très athlétique et nous plaisait. Il atteint le prix que nous avions estimé. » Dans la foulée, l’équipe Seroul a acheté le lot 406, un fils de Zoffany, moyennant 70.000 €. Lundi, Jean-Claude Seroul avait aussi acheté le lot 15, un yearling par Zarak.

Almanzor continue de séduire

#395    M        Almanzor & Sagariya, par Shamardal      100.000 €

            Acheteur(s) : Meridian International Sarl

            Vendeur(s) : La Motteraye Consignment

            Éleveur(s) : Pierre Cornou

Ghislain Bozo l’a emporté à 100.000 € pour le lot 395, un fils d’Almanzor qui a été à l’honneur mardi à Deauville avec Queen Trezy **, laquelle lui a offert son premier black type en concluant deuxième du Prix des Réservoirs (Gr3), ainsi que mercredi avec Saving Grace, laquelle a laissé une belle impression en prenant la deuxième place du Prix Isonomy (L) après une jolie fin de course. La famille a été à l’honneur en 2021. La mère, Sagariya (Shamardal), a gagné une course au mois de septembre de ses 3ans à Chantilly et ses trois produits ayant couru sont gagnants. Sagariya est une fille de Saga d’Ouilly (Linamix), aïeule de Perfect Power (Ardad), meilleur 2ans de vitesse en 2021, lui qui a remporté le Darley Prix Morny et les Middle Park Stakes (Grs1), ainsi que de Sagamiyra (Sea the Moon), une des révélations de l’année, gagnante du Qatar Prix du Pin (Gr3) et deuxième du Prix Rothschild (Gr1).

 Jean-Claude Rouget en terrain connu

#439    M        Zelzal & Texalila, par Sunday Break        80.000 €

            Acheteur(s) : Jean-Claude Rouget

            Vendeur(s) : Haras de Castillon

Éleveur(s) : Scea des Prairies & Sylviane Jeffroy

La Scea des Prairies de la famille Jeffroy réalise une belle saison avec notamment Penja ** (Prix de Psyché, Gr3), Caprice des Dieux (Prix Pelleas, L), Zelda ** (Prix Saraca, L) ou encore Cash Equity (2e du Prix François Mathet, L).

Jean-Claude Rouget a toujours eu beaucoup de réussite avec la souche fétiche des Jeffroy, celle de Texan Beauty (Vayrann). C’est lui qui a entraîné Penja, mais aussi Never on Sunday (Prix d’Ispahan, Gr1) ou encore Taos (Derby du Midi, L), ainsi que le régulier Twilight (Toronado), pris en 40 de valeur, et frère de ce lot 439.

Ce n’est pas donc pas une surprise que de le voir signer le bon à 80.000 € pour le poulain. La deuxième mère, Texalina (Kaldoun), a remporté le Prix Saint-Roman (Gr3) à 2ans sur le mile de Saint-Cloud.

Jean-Claude Rouget est vraiment en terrain avec ce pedigree car il entraîne les deux meilleurs produits du père (son ancien pensionnaire Zelzal), jeune sire prometteur du haras de Bouquetot. C’est-à-dire Zelda et Caracal, impressionnant lauréat de l’important Prix du Four à Chaux où par le passé il a fait débuter beaucoup de bons chevaux, à l’image de King of Leogrance (Adelaide Cup, Gr2) et Taareef (Prix Daniel Wildenstein, Gr2, deux fois) ces dernières années…

Le footballeur Ryan Kent s’offre une Shalaa

#521    F         Shalaa & Crystal War, par Declaration of War  110.000 €

            Acheteur(s) : C&S Bloodstock

            Vendeur(s) : Haras de l’Hôtellerie

            Éleveur(s) : Marc Bridoux

Il est 20 h 40 quand le lot 521, une fille de Shalaa et premier produit de Crystal War (Declaration of War), a été adjugée 110.000 € pour le compte de Daniel Creighton. Il s’agit de l’homme qui a acheté Laurens (Siyouni) et il tenait absolument à obtenir la fille de Shalaa, laquelle devrait désormais prendre la direction de l’Angleterre. Elle sera entraînée par Karl Burke, qui a aussi géré la carrière de Laurens, et va porter les couleurs de Ryan Kent. Il joue en Écosse pour le Rangers Football Club. Il a notamment sous ses couleurs Royal Emerther (Mehmas), jugé digne de tenter sa chance cette année dans les Windsor Castle Stakes (L).

Crystal War, la mère, n’a pas brillé en deux sorties et c’est une sœur de Rule of Law (Kingmambo), gagnant du St Leger de Doncaster (Gr1). On retrouve beaucoup de black type sous la deuxième mère, Crystal Crossing (Royal Academy), gagnante des Rose Bowl Stakes (L). Il s’agit de la souche de Sacred Life (Siyouni), gagnant du Prix Thomas Bryon (Gr3) et désormais entraîné aux États-Unis.

Une Recoletos pour Anoj Don

#486    F         Recoletos & Atarfe, par Anabaa    80.000 €

            Acheteur(s) : Stroud Coleman Bloodstock Ltd

            Vendeur(s) : Fairway Consignment

            Éleveur(s) : Laurent & Yannick Dulong

Anoj Don, que l’on connaît notamment pour être le copropriétaire de Fighting Irish (Camelot), gagnant du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2), est allé jusqu’à 80.000 € pour obtenir le lot 486, une belle pouliche issue de la première génération de Recoletos, l’étalon du haras du Quesnay. Elle était présentée par Charles Brière qui, avec ses associés, réalise un joli pinhooking puisqu’elle avait été achetée 18.000 € foal à la vente d’élevage Arqana. Elle est issue de l’inédite Atarfe (Anabaa) et Anoj Don est en terrain connu puisqu’il possède son frère, Pride of America (American Post), gagnant au mois de décembre de ses 2ans sous l’entraînement d’Harry Dunlop. Atarfe est une sœur d’Helene Spirit (Footstepsinthesand), connu sous le nom d’Arasin avant son exportation à Hongkong où il est gagnant de Listed et deuxième du Champions Mile (Gr1). Anoj Don a expliqué : « C’est une belle pouliche et nous avons son frère, Pride of Dubai, alors pourquoi ne pas essayer ! Pride of Dubai va rejoindre les boxes de Gavin Hernon et la pouliche ira à l’entraînement en France, mais nous n’avons pas encore décidé chez qui. »

Stella Thayer à la recherche de la future Wonderment

#539    F         Gleneagles & Douda, par Sea the Stars     85.000 €

            Acheteur(s) : Tina Rau Bloodstock

            Vendeur(s) : Haras de l’Hôtellerie

Éleveur(s) : Laurent Dassault & Écurie Saba

Stella Thayer connaît une belle réussite en France chez Nicolas Clément, avec Princess Gibraltar (Grosser Preis der Sparkasse Dortmund, L), mais aussi et surtout Control Tower (sept fois sur le podium au niveau Listed) et Wonderment (Critérium de Saint-Cloud, Gr1). Deux pouliches avec du sang allemand achetées par Tina Rau aux ventes. Ce lot 539, élevé par Laurent Dassault et Ghislain Bozo (écurie Saba) correspond aux critères, la deuxième mère étant par Acantenango (Surumu) ! Tina Rau nous a dit : « C’est une super pouliche, née tard, très aérienne. Mais elle bouge magnifiquement bien et va beaucoup progresser. C’est le premier produit d’une mère par Sea the Stars (Cape Cross) qui a gagné… Nous l’avons achetée pour Stella Thayer. Très impliquée dans les courses aux États-Unis, elle est notamment propriétaire de l'hippodrome de Tampa Bay, en Floride. » Les deux autres pouliches acquises par Tina Rau mercredi l’ont été pour un autre client américain.

La deuxième mère de ce lot 539, Diamond Tango (Acatenango), est lauréate d'un Prix de Pomone, deuxième du Prix Corrida (Grs2) et troisième du Prix Allez France (Gr3). C'est la génitrice de Desert Skyline (Tamayuz), gagnant de la Doncaster Cup et deuxième de la Yorkshire Cup et d'un Prix Kergolay (Gr2) ; de Dounyapour (Lope de Vega), deuxième du Prix de Lutèce (Gr3) et qui a ensuite brillé sur les obstacles en Angleterre ; de Dildar (Red Ransom), deuxième du Derby du Midi (L) ; et de Doumaran (Authorized), deuxième d'un Prix Michel Houyvet (L).

Quand Philippe Jeanneret vend à Jean-Claude Rouget

#529    F         Zarak & Delinda, par Sea the Stars           85.000 €

            Acheteur(s) : Jean-Claude Rouget

            Vendeur(s) : Écurie d’Auge

Éleveur(s) : Scea Haras de Gratte Panche

Philippe Jeanneret (Scea Haras de Gratte Panche) a réalisé une belle opération. En décembre 2019, il a acheté Delinda (Sea the Stars) pour (seulement) 12.000 €, sur le ring d’Arqana, alors qu’elle était pleine de Zarak (Dubawi). Et mercredi à Deauville, il a vendu son yearling pour 85.000 € ! C’est le lot le plus cher de Jean-Claude Rouget parmi les sept qu’il a achetés lors du troisième jour de la vente d’octobre. Le père, Zarak, connaît une réussite statistique assez exceptionnelle avec ses premiers 2ans en piste. Il a 42 % de gagnants – soit le meilleur taux de réussite des first crop sires ayant eu plus de 20 partants – et déjà deux chevaux de Groupe, ce qui est remarquable pour un cheval qui n’a lui-même couru qu’une fois à 2ans.

La mère n’a pas couru et n’a pas encore eu de partant. Mais Sea the Stars (Cape Cross) s’affirme en tant que père de mère avec déjà six gagnants de Groupe. Dont trois par Dubawi (le père de Zarak), alors que seulement 10 partants dans le monde sont nés de ce croisement (Dubawi sur Sea the Stars). C’est donc très prometteur !

La deuxième mère a donné Digression (Gleneagles), troisième du Prix Amandine (L). Si on remonte un peu, on retrouve une grande souche Aga Khan, la quatrième mère étant Daltawa (Miswaki).