Vente de l'Arc Arqana : Jurgen Sartori s’offre Penja pour 1,2 million

Institution / Ventes / 02.10.2021

Vente de l'Arc Arqana : Jurgen Sartori s’offre Penja pour 1,2 million

C’était la star de la vente : Penja (Camelot), engagée dimanche dans le Prix de l’Opéra Longines (Gr1), a vite fait flamber les enchères. Stuart Boman, de Blandford Bloodstock, a eu le dernier mot à 1,2 million d’euros face à Bobby Flay, agissant online. Gagnante du Prix de Psyché (Gr3), deuxième de la Nonette (Gr2) dernièrement, Penja a un seul défaut : elle n’aime pas quand le terrain colle aux pieds, ce qui explique sa contre-performance dans le Saxon Warrior Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1). Stuart Boman nous a dit : « Penja est exceptionnelle mais bien sûr la pluie de demain nous fait un peu peur. Elle a un super changement de vitesse. Je l’ai achetée pour mon client allemand Jurgen Sartori. Avec elle, nous pensons à l’année prochaine. » Penja sera entraînée par Andreas Suborics et il est peu probable qu’elle coure l’Opéra.

Saiydabad (Blame), gagnant du Prix du Prince d’Orange (Gr3) et septième du Qatar Prix Dollar (Gr2) dans l’après-midi, sur une piste trop souple pour ses aptitudes, a atteint les 575.000 €. Le bon a été signé par Emmanuel de Seroux, et le cheval va prendre la direction de l’Arabie Saoudite où il devrait trouver des pistes rapides !

Récent deuxième du Prix des Chênes (Gr3) pour l’entraînement de Yann Barberot, le 2ans Scherzo (Wootton Bassett) a été adjugé 420.000 € à Charles Gordon-Watson.

À 400.000 €, Michel Zerolo a eu le dernier mot pour l’allemande Tabera (Gleneagles), gagnante de Gr3 à 3ans et 4ans. Sa mère avait gagné le Grosser Preis von Bayern (Gr1). La pouliche va rejoindre le haras des Capucines. Michel Zerolo nous a dit : « Elle a toutes les lignées mâles de Northern Dancer dans son pedigree et pourrait donc aller à un étalon comme Wootton Bassett. »

Gagnant du Prix du Pont-Neuf (L), spécialiste des pistes rapides, Coachello (Dunkerque) va quitter l’écurie de Romain Le Dren-Doleuze, qui l’entraînait pour le compte de Micheline Leurson pour celle de Christophe Clément. Nicolas Clément, qui a signé le bon à 270.000 €, nous a dit : « Mon frère a déjà eu de la réussite avec cet étalon, notamment avec le cheval nommé Blacktype. Il va courir pour une association de propriétaires. »