VENTE DE YEARLINGS D’OCTOBRE ARQANA – JOUR 5

Institution / Ventes / 22.10.2021

VENTE DE YEARLINGS D’OCTOBRE ARQANA – JOUR 5

En 2021, la vente d’octobre et le marché français des yearlings ont progressé

Vendredi sur le coup de 15 heures, la vente d’octobre s’est terminée. Disons-le très clairement : beaucoup de gens s’attendaient à ce que cette vacation fleuve, avec 750 yearlings au catalogue, ne se passe pas très bien. Certains déclinologues avaient même prévu (et parfois aussi souhaité) le pire. Pourtant, c’est l’inverse qui s’est produit. Cette édition a encore une fois prouvé qu’il n’existe pas de règles et de boules de cristal en ce qui concerne le commerce des galopeurs…

Alors quel bilan tirer de cette vacation d’octobre 2021 ? On peut déjà dire que cette édition est un record sur à peu près tous les critères, le chiffre d’affaires (26,7 millions), le prix moyen (46.008 € vs 40.959 € en 2019), le taux de vendus (83,72 % vs 73,53 % en 2019)…

Face à la force du marché, beaucoup de pinhookers sont d’ailleurs restés de marbre, ne pouvant pas s’offrir les sujets qu’ils convoitaient.

Un gâteau plus gros qu’avant le Covid. Il reste encore des yearlings en novembre. Mais, à gros traits, on peut dire que pour cette catégorie le marché a "effacé" les effets du Covid. En 2021, le cumul des ventes d’août et d’octobre, avec Osarus, représente un peu plus de 71 millions d’euros, contre un peu moins de 70 millions en 2019 et environ 65 millions en 2018. Nous reviendrons sur ces chiffres de manière plus précise en début de semaine prochaine.

Ce qui change. Ce n’est plus la crème de la crème qui tire l’ensemble du marché vers le haut. En 2021, le book 1 de Tattersalls et la vente d’août d’Arqana sont en effet en léger repli par rapport à 2019. En France, en Angleterre et aux États-Unis, c’est le deuxième quartile – qui correspond à la première journée d’octobre – qui a fortement progressé. Comment expliquer cela ? Il y a peut-être moins de gens qui veulent acheter des yearlings très cher dans le monde. Et ils se reportent sur le niveau de prix juste en dessous. Ce qui a pour conséquence de provoquer des effets de report de vente en vente. Mais ce n’est pas tout. En effet, le taux et le nombre de vendus (83,72 %) en témoignent : cette semaine à Deauville il y avait des acheteurs pour toutes les strates du marché. On voit aussi beaucoup de propriétaires importants qui s’associent pour ainsi faire diminuer le risque. La syndication est à la mode !

Combien resteront en France ? Il est certain que la présence de beaucoup d’étrangers chez Arqana a boosté la vente, avec notamment la présence de ceux qui ont du mal à acheter outre-Manche plus tôt cette saison. Mais les conséquences de leurs achats sont difficiles à chiffrer en termes d’effectif à l’entraînement en 2022 : il est très complexe de savoir combien de yearlings vont rester à l’entraînement en France et combien vont porter une casaque française. Pour beaucoup, ce n’est même pas encore décidé. En outre, on remarque qu’un nombre significatif d’acheteurs étrangers (Italiens, Allemands, Scandinaves…) ont vraiment pris l’habitude de se fournir en chevaux ayant les primes françaises pour les laisser à l’entraînement dans notre pays.

Plus de 900 yearlings vendus entre août et octobre. Éric Hoyeau, le PDG d’Arqana, a déclaré : « Après une édition précédente contrastée dans un contexte incertain, nous ne pouvons être que satisfaits face à de tels résultats. Ils ont dépassé toutes nos attentes : 63 chevaux ont été adjugés 100.000 € ou plus. La demande est restée très solide de A à Z, comme en témoignent les 83 % de chevaux vendus, et avec des achats français et internationaux en provenance d’Angleterre, Irlande, États-Unis, Scandinavie, Australie, Allemagne, Espagne, Japon, Europe de l’Est… Nous tenons à remercier l’ensemble de nos acheteurs, toujours plus nombreux, pour leur confiance. Nous devons également saluer le travail et l’endurance de nos vendeurs. Tout cela ne serait pas possible sans eux. Entre août et octobre, plus de 900 yearlings ont d’ores et déjà été vendus, et une dernière session consacrée au plat et suivie par la crème des yearlings d’obstacle reste à venir lors de la vente d’automne le mois prochain. »