Volfango, un frère de Vadamos, au haras de Tréban

Élevage / 15.10.2021

Volfango, un frère de Vadamos, au haras de Tréban

Double gagnant de Listed sur le mile, le très bien né Volfango (Dutch Art) va débuter la monte au haras de Tréban en 2022, au tarif de 2.000 € HT PV. Il s’agit d’un frère de l’étalon Vadamos (Monsun), lauréat du Prix du Moulin de Longchamp (Gr1), du Prix du Muguet, de l’Oettingen-Rennen (Grs2) et du Prix Messidor (Gr3), mais aussi deuxième du Prix Jacques Le Marois (Gr1). Volfango est également le frère de Valloria (Dubawi), gagnante du Prix Volterra (L) et quatrième du Haras d’Étreham Prix Jean Prat (Gr1) cette année, entre autres. Pierrick Pouzol, du haras de Tréban, nous a expliqué : « L’année dernière, Walid Haji est venu au haras pour amener des juments à Langtang (Campanologist), et nous avons sympathisé. Lorsqu’il a eu l’occasion d’acheter Volfango, l’idée de lui faire commencer sa carrière d’étalon à Tréban est venue naturellement. Avec Walid Haji, nous avons à peu près la même vision des choses. Volfango est un super cheval, qui a tout pour lui. C’est un grand bai, qui toise 1,67m. Il descend d’une lignée maternelle exceptionnelle, celle de Vadamos et Valloria bien sûr, mais aussi de Valixir (Trempolino), Tornibush (Dream Ahead), Vadawina (Unfuwain), Vazira (Sea the Stars)… Le père de Volfango, Dutch Art (Medicean), est aussi le père de Starman [qui est le meilleur sprinter d’Europe selon les ratings, ndlr]. L’arrivée d’un cheval de vitesse comme Volfango va apporter un coup de sang neuf dans la région, car Whipper (Miesque’s Son) n’est plus tout jeune. Volfango sera présenté au salon des étalons à Cluny fin novembre, avec Langtang. Il est actuellement chez son propriétaire et devrait arriver au haras de Tréban mi-décembre. »

Une régularité exemplaire. Volfango a été d’une régularité exemplaire en piste sous la casaque de son éleveur, le haras de Saint-Pair. Il a couru 17 fois de 3ans à 6ans, pour six victoires et neuf places ! Lauréat de ses deux premières courses sur 2.000m à Maisons-Laffitte, Volfango a connu sa première défaite dans le Prix Eugène Adam (Gr2), dont il a conclu quatrième. Il a ensuite terminé troisième du Prix Pelléas (L), puis cinquième du Prix du Prince d’Orange (Gr3). Auteur d’une rentrée victorieuse en début d’année de 4ans, sur le mile de Chantilly, Volfango a enchaîné par trois cinquièmes places dans les Prix du Muguet (Gr2), de Montretout et le Grand Prix de Compiègne (Ls). En début d’année de 5ans, il a de nouveau triomphé pour sa rentrée en s’adjugeant un premier succès black type à Cagnes-sur-Mer, dans le Prix Saônois (L). Volfango a conservé son titre l’année suivante pour sa dernière sortie, il s’était entretemps classé quatrième du Badener Meile (Gr2) et du Grosser Preis der Wirtschaft (Gr3), entre autres.