Le programme main dans la main

Courses / 30.11.2021

Le programme main dans la main

Mardi matin, France Galop et LeTrot ont tenu une conférence commune sur le programme et calendrier 2022. Main dans la main, trot et galop ont présenté les conclusions de leurs études sur l’optimisation du programme, pour les professionnels comme pour les parieurs. Comme le dit l’adage : seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin.

Cinq grands axes de construction

1 - Offre forte (quantitative et qualitative) entre le 6 et le 10 de chaque mois : là où les enjeux sont les plus forts.

2 - Alternance trot/galop privilégiée tout en évitant une concurrence trot/trot pouvant impacter le nombre de partants sur la course événement organisée notamment au trot à Paris : pour contrer la baisse de partants constatée notamment du côté de Vincennes.

3 - Programmation d’une réunion dite "parisienne" par jour (galop ou trot) : enjeux plus importants sur ces réunions.

4 - Offre renforcée en quantité lorsque celle-ci est considérée de faible qualité (passage de 3 à 4 réunions françaises).

5 - Allégement de l’offre estivale galop au profit d’une densification hivernale : demande des professionnels d’avoir plus d’options en hiver. Qui dit demande dit aussi partants.

Précisions

Tous les éléments concernant le calendrier 2022 doivent obtenir l’approbation du ministère de l’Agriculture, attendue dans les prochains jours.

Il est encore trop tôt, début décembre, pour aborder le cas du programme de sélection de plat. Il faut attendre les conclusions de la réunion de l’European Pattern Committee, qui devrait avoir lieu fin janvier.

Un nombre de réunions similaire

Pas de grosses évolutions sur le nombre de réunions en 2021 : quatre réunions de plus seront proposées en 2022.

Réunions 2022 2021 Différentiel.
Trot (France) 620,5 618 2,5
Galop (France) 619,5 619 0,5
Trot (étranger) 274,5 292 -17,5
Galop (étranger) 336,5 318 18,5
Total 1.851 1.847 4

Moins d’étranger, sauf Hongkong. Les évolutions principales ont lieu sur les réunions étrangères : on baisse au trot (- 17,5) mais on augmente au galop : + 18,5 réunions. Il ne s’agit pas de n’importe quelles réunions étrangères : on parle ici de Hongkong, de ses courses d’un bon niveau, régulières, avec des acteurs connus. Henri Pouret, directeur général adjoint de France Galop, a expliqué : « Il y aura une densification de l’offre sur Hongkong le dimanche matin, dans un souci de réciprocité : Hongkong a proposé plus de réunions françaises à ses parieurs en 2021, avec des enjeux très satisfaisants. Même si les enjeux de la France sur Hongkong n’ont rien à voir, nous allons proposer aux parieurs français plus de courses de Hongkong, sachant qu’il s’agit de courses régulières, avec des jockeys connus. » Henri Pouret a par ailleurs souligné que les courses françaises étaient appréciées des parieurs internationaux et que l’international était un relais de croissance important : quand on compare la moyenne des partants en France à celles des autres grands pays de courses et d’élevage européens, elle est supérieure… Et, pour les parieurs notamment de Hongkong, cela a son importance. Les réunions de courses françaises qui auront le soutien du World Pool en 2022 ne sont pas encore arrêtées.

Le Quinté à l’heure d’été

Il y aura des changements autour de l’horaire du Quinté en juillet et en août. De nouveaux horaires tests vont être mis en place en 2022 et seront évalués : impacts sur les enjeux de la course événement ? Impacts sur les enjeux sur chaque course ? Impacts sur le produit brut des jeux ?

Voici les nouveaux horaires en question :

- Lundi ET mardi : course événement à 18 h

- Mercredi AU vendredi : course événement à 20 h 15

- Samedi ET dimanche : course événement à 15 h 15

Sur les horaires, Benoît Fabrega, attaché de direction de LeTrot, a indiqué : « On s’aperçoit, et c’est peut-être un effet Covid, que les habitudes des parieurs sont en train de changer : le vrai rendez-vous en semaine pour le pari hippique est situé entre 15 h 30 et 19 h, on voit bien que l’on a de plus en plus de difficulté entre 12 h et 14 h. Cela vient-il du télétravail, des journées continues, les habitudes de consommation ont-elles changé ? Ce sont des questions que l’on doit se poser, la Covid a certainement fait évoluer certaines habitudes. Et nous devons, en tant que sociétés de courses, nous adapter sur la manière dont nous positionnons les courses et les réunions. Des études vont être menées. En semaine, le rendez-vous 16 h - 19 h pourrait devenir très important et c’est la raison pour laquelle l’été prochain, nous faisons ce test de positionner les courses événements sur des créneaux de fin de journée. »

L’obstacle décale

Une fois n’est pas coutume, Stéphane Kalley, en charge des programme obstacle, a commencé avec les présentations sur le programme. Concernant l’obstacle, non soumis aux validations des autres sociétés de courses européennes, on en sait plus sur les courses de sélection.

Les 48 h de l’obstacle décalées d’une semaine. Traditionnellement, Auteuil reprenait fin août pour l’automne, une date qui ne convenait pas à tous dans le cadre de possibles fortes chaleurs. La marge de manœuvre est réduite sur l’automne, avec le meeting d’hiver de Vincennes qui arrive vite ainsi que les meetings de Pau et de Cagnes. Dans ces conditions, le décalage de la saison parisienne d’obstacle est d’une semaine. Conséquences :

- Les 48 h de l’obstacle auront lieu le 12 et 13 novembre 2022 : la réunion du samedi des 48 h de l’obstacle va cependant devoir passer en R2 et perdre la course support événement. Les horaires vont rester similaires pour pouvoir mettre en avant l’événement.

- La réunion des consolantes (Georges Courtois, Olry-Roederer) est décalée aussi : elle passe, en 2022, au samedi 3 décembre. Il n’est pas possible de la décaler au dimanche puisque cette place est prise par Vincennes (réunion notamment de la finale du G.N.T.). La réunion va cependant passer en R2.

- Le Renaud du Vivier bouge fin novembre : il est décalé et, en 2022, sera disputé le dimanche 27 novembre afin de renforcer en qualité la réunion support d’événement d’Auteuil prévue à cette date.

Pas de perte de Quinté pour l’obstacle. Stéphane Kalley a souligné que l’obstacle ne perd pas de Quinté, malgré des changements notables de dates. Les deux courses support d'événement perdues le samedi des 48 h de l’obstacle et pour la réunion du Georges Courtois sont transférées au printemps à Auteuil pour la réunion du Prix William Head, ainsi qu’au mois d’août à Clairefontaine.

Une réunion en moins en septembre à Compiègne, sans disparition de course. Un embouteillage sur les courses d’obstacle a été constaté en septembre. Une réunion va disparaître : celle de Compiègne qui s’est disputée, en 2021, le 23 septembre (qui proposait sept courses dont quatre réclamers, pour 55 partants). En revanche, les courses en question ne sont pas annulées et vont être réaffectées dans le programme parisien.

Une élection présidentielle avancée. Le Prix du Président de la République, disputé traditionnellement fin avril, va basculer au début du mois d’avril : cette belle course va donc trouver une date beaucoup plus favorable en termes d’enjeux. Le Prix Lutteur III devient donc la préparatoire au Président.

Le cas du Sud-Est abordé

France Galop, pour le programme de plat, a abordé sa présentation en se concentrant sur les changements dans le Sud-Est de la France. Ce point ayant été déjà longuement abordé dans nos colonnes et sans éléments nouveaux présentés, nous ne revenons pas dessus. Vous pouvez retrouver les explications de France Galop en cliquant ici.

Deauville dans la lumière

La piste de Deauville, comme la grande piste de Vincennes, bénéficie désormais de l’éclairage, ce qui offre une plus grande marge de manœuvre. Pierre Laperdrix, responsable du département programme & régions de France Galop, a indiqué : « Nous sommes très satisfaits des premiers résultats avec l’éclairage à Deauville. La réunion du jeudi 4 novembre [deux courses avec l’éclairage, ndlr] a eu des résultats très élevés et, le lendemain [la réunion du vendredi 5 novembre en semi-nocturne, ndlr], nous avons enregistré un record d’enjeux pas atteint depuis 2019. L’éclairage nous permet une plus grande flexibilité, et donc de mieux ajuster le créneau 12 h - 16 h pour les réunions de Cagnes, Pau, Chantilly, etc. En 2022, 24 réunions de Deauville seront concernées par l’éclairage. »

La réunion 100 % P.S.F. du mois d’août passe en nocturne. En 2021, Deauville avait tenu le jeudi 12 août – en semi nocturne comme tous les jeudis du meeting – une réunion 100 % P.S.F., dans le but de soulager la piste en gazon après un début de meeting chargé et avant la réunion du dimanche 15 août du Jacques Le Marois. En 2022, cette réunion passe en nocturne, de 18 h à 22 h, pour un test.

Le nombre de réunions disputées à Deauville sur l’année ne bouge pas par rapport à 2021. Ce sont les horaires et les dates qui évoluent.

Les trois derniers mercredis d’août de Clairefontaine passent en juillet. Le programme de Clairefontaine est allégé au mois d’août, la piste souffrant tout de même beaucoup. De plus, la fin du mois d’août était dense et des courses pouvaient entrer en conflit : en dédensifiant, on peut espérer des effets positifs sur les partants. Trois réunions sont donc décalées au mois de juillet : elles ne disparaissent pas du programme. À noter que deux réunions mixtes de Clairefontaine du début du mois d’août seront mono discipline.

Le déplacement de trois réunions de Clairefontaine d’août à juillet a un effet papillon sur le programme hivernal. Les trois réunions en question vont remplacer des réunions de galop déjà existantes, qui ne disparaissent pas pour autant. Quatre réunions parisiennes (Deauville et Chantilly) sont ramenées sur la période hivernale qui, rappelons-le, est renforcée notamment à la demande des professionnels : une en janvier, deux en février et une en décembre.

En bref

- Un Quinté à Deauville le samedi 5 février : normalement, la réunion de Vincennes propose la course support d’événements. Benoît Fabrega a expliqué : « Nous avons constaté en 2018 une certaine lassitude sur le trot à cette période et nous proposons donc plus d’alternance. La course support événement transférée est récupérée par LeTrot le 8 octobre, à Caen, avec le St Leger des Trotteurs [Gr1, repoussé dans la réforme du programme de sélection du trot, ndlr]. »

- Une réunion Premium de plus à Pau 100 % plat : la nouvelle P.S.F. de Pau plaît aux entraîneurs et il y avait une demande pour y avoir plus de courses. Par conséquent, le mardi 6 décembre 2022, l’hippodrome tiendra une réunion 100 % plat. Il ne s’agit pas de créations de courses : 12 courses P.M.H. du Sud-Ouest sont retirées du programme pour permettre cela.

- Plus de Pornichet au mois d’août : Pornichet avait une réunion au galop au mois d’août. Ce ne sera plus le cas : elle a été placée en février où elle répond à une demande en termes d’opportunité de courir. À noter aussi que la réunion des Sables-d’Olonne du dernier dimanche d’août, peu performante en 2021, a été déplacée en octobre.

- Une réunion P.M.H. d’Aix-les-Bains passe en premium à Vichy : le bel hippodrome d’Aix-les-Bains est isolé des centres d’entraînement et peu accessible. Une réunion P.M.H. va être transférée et va passer en premium à Vichy, avec 8 courses plates le jeudi 19 mai.

- Vichy déplace une réunion : la réunion plat/obstacle et bumpers AQPS de Vichy est déplacée du 20 mai en 2021 au dimanche 29 mai 2022 matin en premium à la place d’une réunion étrangère.

- Cholet passe au Mans : la réunion premium d’avril de Cholet n’avait pas donné satisfaction en 2021 (piste, organisation…). Elle sera courue en 2022 au Mans.

- Optimisation P.M.H. et premium : les équipes de France Galop continuent de travailler sur les ajustements entre les courses P.M.H. et premium afin qu’elles ne se percutent pas, ce qui peut être le cas notamment lors des périodes de vacances ou de jours fériés.

- Encore trop tôt pour Maisons-Laffitte : Maisons-Laffitte n’apparaît pas au programme 2022. Henri Pouret a indiqué : « Même si la situation semble évoluer favorablement, c’est encore prématuré à ce stade. »