Adishatz Alfred

Autres informations / 10.11.2021

Adishatz Alfred

Adishatz * Alfred

Pour rendre hommage à Alfred Saint-Palais, qui nous a quittés, son entourage nous a fait parvenir les mots suivants. À sa famille, ses enfants, ses proches et ses amis, la rédaction de Jour de Galop adresse ses plus sincères condoléances.

* Adieu en béarnais.

« Alfred Saint-Palais était un homme de caractère. Un Béarnais. Il vient de nous quitter à l’âge de 95 ans. Champion de France de labour en 1961, puis maire de son village (Piets) pendant presque 40 ans, il s’était lancé dans l’élevage de pur-sang sur les conseils de son ami Jean Laborde. Le haras de Plasence, qu’il a fondé avec son épouse Claudine en 1969, a vu naître Promptovan, champion du Sud-Ouest à 2ans, puis dans les années 1980, Sir King, entraîné par Jean-Claude Rouget, Sanerbi (2e du Derby de l’Ouest, L), Fabuleux Brink (3e de la Coupe des 3ans, L) ou encore River Ball (Grand Critérium de Bordeaux et Prix Omnium II, Ls).

La grande fierté de ce visionnaire était d’avoir acheté une part de Kaldoun avant que celui-ci ne soit stationné au haras d’Étreham, un étalon qui lui offrira en 2000 le top price de son élevage aux ventes d’août de Deauville.

Visionnaire, il l’était aussi quand il acheta Camerata, déjà âgée, six mois avant que sa fille L’Attrayante ne remporte la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Mais la jument qui l’aura le plus marqué n’est autre que Surprise d’Hermite, mère de 16 produits et aïeule de Medermit, Frodon et Saint Pistol.

Alfred Saint-Palais fut secrétaire du Syndicat des éleveurs du Sud-Ouest durant de nombreuses années, et élu au Syndicat national des éleveurs pendant deux mandatures.

Il a su transmettre sa passion à son fils Dominique, qui poursuit son œuvre, et son attachement à la langue béarnaise à sa fille Claire. »