VENTE DE YEARLINGS DE NOVEMBRE ARQANA : Grâce aux acheteurs de France et des pays de l’Est, plus de 80 % de vendus

Institution / Ventes / 13.11.2021

VENTE DE YEARLINGS DE NOVEMBRE ARQANA : Grâce aux acheteurs de France et des pays de l’Est, plus de 80 % de vendus

VENTE DE YEARLINGS DE NOVEMBRE ARQANA

Grâce aux acheteurs de France et des pays de l’Est, plus de 80 % de vendus

Le catalogue de cette vacation était composé de sujets relativement modestes, comme en attestent le prix moyen, à 6.332 €, et le médian, à 5.000 €. La moyenne est en recul (-9 %), mais les vendeurs ont fait preuve de réalisme car près de 81 % des lots présentés ont trouvé preneurs. Du côté des acheteurs, outre les Français, il faut souligner la présence d’entraîneurs et de nombreux courtiers venus des pays de l’Est de l’Europe.

L’an dernier, cette journée avait vu passer des yearlings à petits prix qui sont devenus de bons 2ans à l’image de Juste Bere (Pedro the Great) ou encore Quessigny (Recorder).

Top acheteur de la journée, Guy Petit a eu le dernier mot sur les deux top lots à 30.000 €. On connaît son habilité sur ce type de marché, les victoires de Gr1 de Rougir (Territorries) et de Tribhuvan (Toronado) en attestent.

À la recherche du futur Blushing

#100 M Zelzal & Prima Porta, par American Post 30.000 €

Acheteur(s) : Guy Petit

Vendeur(s) : haras de Bourgeauville

Éleveur(s) : haras de Bourgeauville

Le courtier Guy Petit vit une période faste avec les chevaux achetés à petit prix chez Arqana. Rougir (Territorries), achetée 11.000 €, a gagné le Prix de l’Opéra (Gr1). Elle était au départ d’une épreuve de la Breeders’ Cup, tout comme Tribhuvan (Toronado) acquis 30.000 €. Pour ce même tarif, il s’est offert un mâle par Zelzal (Sea the Stars), jeune étalon qui connaît une belle réussite avec ses premiers 2ans, dont Zelda (Prix Saraca, L) et Caracal (invaincu en deux sorties), qui font partie des espoirs classiques de Jean-Claude Rouget pour l’année prochaine, mais également Blushing (invaincu en deux sorties), exporté aux États-Unis suite à une victoire de Classe 2. Guy Petit nous a dit : « C’est un yearling qui sortait du lot. Je l’ai acheté pour le plat avec bien sûr une reconversion possible pour l’obstacle. Il va peut-être passer aux breeze up. Tous les sauteurs de la famille avaient assez de vitesse pour gagner en plat. L’étalon est très prometteur et il m’a déjà porté chance avec Blushing, déniché à la vente de février puis revendu aux États-Unis après deux victoires. » La mère, Prima Porta (American Post), a gagné à 2ans à Clairefontaine avant de classer deuxième du Prix de l’Élevage (course B, 2.500m). Exportée, elle s’est classée deuxième de Listed sur les haies de Wetherby. La deuxième mère a donné Portos Marzio (Nayef), deuxième du Prix Count Schomberg (L) à Auteuil.

Guy Petit sur tous les fronts

#172 M Dawn Approach & Cranky Spanky, par Spectrum 30.000 €

Acheteur(s) : Guy Petit

Vendeur(s) : haras de Montaigu

Éleveur(s) : NBH Racing

Pour ce lot 172, Guy Petit nous a confié : « C’est un coup de cœur... et je l’ai acheté en "spec" ! » Jim Bolger a récupéré dans son haras – Redmondstown Stud – Dawn Approach (New Approach), son élève et ancien pensionnaire, un étalon boudé par le marché. Il lui a donné le guerrier Poetic Flare, six fois placé de Gr1 à 3ans et notamment lauréat des 2.000 Guinées et des St James’s Palace Stakes (Grs1).

La mère, Cranky Spanky (Spectrum), a gagné le Premio Royal Mares (L) à 4ans sur le mile de Milan. C’est là que Paul Nataf l’a dénichée pour seulement 10.000 € chez Goffs en février 2019. Elle avait déjà donné Dessertoflife (Mastercraftsman), gagnante du Baden-Badener Zukunfts Rennen (Gr3) et Potenza (Born to Sea), gagnant de six courses en Angleterre.

La réussite de Lutz Bongen avec Hunter’s Light

#146 M Hunter’s Light & Tequila Heat, par Clodovil 26.000 €

Acheteur(s) : Markus Nigge 

Vendeur(s) : haras du Logis

Éleveur(s) : haras du Logis, Julian Ince & Sandra Karnikian

Après avoir signé le bon à 26.000 € pour ce lot 146, Markus Nigge nous a confié : « Ce yearling bouge bien, il a du physique et il respire la santé ! Il portera les couleurs de M. Bongen, le propriétaire d’Irska, un bon produit d’Hunter’s Light que j’ai entraîné. »

Désormais stationné au haras du Lion, Hunter’s Light (Dubawi) a démarré sa carrière au haras du Logis. On lui doit donc Irska, gagnante du Prix Lieurey Gr3) ou plus récemment Start in Front, troisième du Critérium du Languedoc (L). La mère, Tequila Heat (Clodovil), a gagné quatre courses en Scandinavie. Au haras, elle fait un sans-faute. Ses trois premiers produits ont tous gagné quatre courses ou plus, le meilleur étant Zangokari (Alexandros), gagnant d’une Classe 2 à 3ans à Vivaux.

La deuxième mère, Rondinay (Cadeaux Généreux), compte une victoire à 2ans, en Angleterre. Elle a donné Rondina (Intello), deuxième du Preis der Winterkönigin (Gr3, 1.600m, 2ans), Rock My Love (Holy Roman Emperor), gagnante du Preis der Winterkönigin (Gr3), Rock My Heart (Sholokhov), lauréate du Wetten XXL Oster-Stutenpreis (Listed, 1.600m, 4ans), Rapido (Rock of Gibraltar), deuxième de Oppenheim-Union-Rennen (Gr2, 2.200m, 3ans) et Rock My Soul (Clodovil), qui compte quatre victoires de Listed en Allemagne de 1.600 à 2.100m. Au haras, Rock My Soul a donné sept produits dont Young Rascal (Intello), lauréat de trois Groupes en Angleterre : le Chester Vase (Gr3, 2.500m), les Dubai Duty Free Legacy Cup Stakes (Gr3, 2.300m) et les St Simon Stakes (Gr3, 2.400m). Young Rascal aussi gagné la NE Manion Cup (Gr3, 2.400m).

Une Zarak pour John Hammond

#10 F Zarak & Fingallian, par Street Cry 24.000 €

Acheteur(s) : John Hammond 

Vendeur(s) : haras de Saint Maur

Éleveur(s) : Bloodstock Agency & Serge S. Mastey

John Hammond a signé le bon à 24.000 € pour cette femelle et il nous a dit : « Zarak a réalisé une belle saison et il semble en route pour devenir un bon étalon. La pouliche est un peu petite mais signée par le père. C’est une belle famille et dans son pedigree, on retrouve beaucoup de courants de sang intéressants. » Zarak (Dubawi) réalise un automne magnifique. À l’heure où nous écrivons ces lignes, il est déjà très difficile d’obtenir une saillie de la nouvelle star des Aga Khan Studs. Il faut dire qu’il est l’un des deux étalons de première production en Europe avec le meilleur taux de black types par partant (chiffres de samedi matin) : 13,3 % ont du caractère gras. Son taux de gagnants par partant (46 %) est le meilleur d’Europe pour sa génération !

Si l’on considère que le père a progressé avec l’âge – lui qui n’avait couru qu’une fois à 2ans –, c’est vraiment très prometteur pour sa production. En France, tout le monde a bien sûr suivi avec attention Times Square (deuxième du Prix Marcel Boussac, Gr1) et Purplepay (troisième du Critérium International, Gr1).

La mère n’a pas gagné mais c’est une fille de Street Cry (Machiavellian), père de mère de douze gagnants de Gr1. La deuxième mère a donné deux black types, dont Half Light (Shamardal), deuxième des Sun Chariot Stakes et du Prix Rothschild (Grs1). La troisième mère est la célèbre Allez les Trois (Riverman) et la quatrième mère est la légendaire Allegretta (Lombard).