LE SIRE POWER MARCHE AUSSI EN OBSTACLE

Institution / Ventes / 16.11.2021

LE SIRE POWER MARCHE AUSSI EN OBSTACLE

LE SIRE POWER

MARCHE AUSSI EN OBSTACLE

Cette édition va rester dans les annales et elle confirme ce que l’on a vu outre-Manche ces dernières semaines : la demande est forte pour les bons sauteurs. Pour la première fois chez Arqana, un yearling d’obstacle a atteint les 170.000 €. Ce produit de Doctor Dino (Muhtathir), élevé par le haras des Sablonnets et les époux Gabeur, va porter les couleurs de l’entrepreneur gallois Dai Walters. Son ami Pat Sexton – un autre Gallois avec lequel il est parfois associé – a lui aussi fait parler la poudre. Les deux hommes font appel aux services de Highflyer Bloodstock. Et l’agence de courtage a signé pas moins de treize lots pour un total de 697.000 € ! La vente était très polarisée sur quelques étalons. La production d’Authorized (Montjeu) et celle de Doctor Dino représentent 1,2 million d’euros, soit 33 % du chiffre d’affaires de la journée !

L’autre record, c’est celui de l’envergure du marché. Mardi, on a vendu pour 3,7 millions de yearlings d’obstacle à Deauville. Du jamais vu. Jusqu’à présent, pour cette section, l’année de référence était 2019 à 3,243 millions. Dans un marché aussi fort, on s’en doute, les acheteurs français ont du mal à suivre. Et sur les dix-sept chevaux vendus 60.000 € (ou plus), probablement cinq (seulement) vont rester en France.

Dai Walters casse sa tirelire et établit un record chez Arqana

#518 M Doctor Dino & Lofte Place, par Poliglote 170.000 €

Acheteur(s) : Highflyer Bloodstock

Vendeur(s) : Haras des Sablonnets

Éleveur(s) : Haras des Sablonnets & Madame Benoît Gabeur

Ce poulain était très attendu et lorsqu’il est entré sur le ring, la salle a gagné quelques dizaines de spectateurs supplémentaires. Finalement, la bataille s’est conclue par un duel entre la famille Papot et le Gallois Dai Walters, qui a lui-même placé les dernières enchères, avec David Minton à ses côtés. À 170.000 €, c’est le record historique pour un yearling d’obstacle sur le ring d’Arqana. L’homme d’Highflyer Bloodstock a ensuite déclaré : « C’est pour moi le plus beau poulain du catalogue. Il vient de l’un des meilleurs élevages français. J’ai vu beaucoup de ventes dans ma vie. Mais je pense que jamais Arqana n’avait rassemblé une telle qualité de yearlings. Est-ce le résultat du Covid qui a repoussé la vente de certains bons foals ? Je ne sais pas. En tout cas, le marché est fort. Mais nous nous y attendions tous, vu ce qu’il s’est passé ces dernières semaines en Irlande. »

L’alliance de deux grands élevages. Tout le monde connaît l’élevage Gabeur et sa réussite au plus haut niveau. Il y a pourtant une autre manière de caractériser leur réussite : leurs élèves comptent 36 % de victoires par partant sur les obstacles français en 2021. Et c’est énorme. Parmi les autres élevages représentés par quinze sauteurs, aucun ne dépasse les 27 %, et seulement cinq sont au-delà des 20 %. Le haras des Sablonnets s’est associé aux Gabeur pour sortir ce yearling, mais aussi Top Notch (Poliglote), gagnant du Scilly Isles Novices' Chase (Gr1). Pour son compte, en association ou pour des clients, Antoine de Talhouët-Roy a aussi élevé Echoes in Rain (Authorized), gagnant du Ecomm Merchant Solutions Champion Novice Hurdle (Gr1) et Quel Destin (Muhtathir), lauréat du Coral Finale Juvenile Hurdle (Gr1).

Le frère de Thrilling. La mère, Lofte Place (Poliglote), a gagné à cinq reprises sur les obstacles, et s’est aussi classée deuxième du Prix Magne (L) et quatrième du Prix Bournosienne (Gr3). Lofte Place est la mère de l’excellente Thrilling (Network), troisième des Prix Ferdinand Dufaure et Maurice Gillois (Grs1) et gagnante du Prix Rigoletto et du Prix Richard et Robert Hennessy (Ls). Lofte Place est la propre sœur d’Hinterland (Poliglote), lauréat du Prix Wild Monarch (L) par dix longueurs, ainsi que du Henry VIII Novices' Chase (Gr1) et du Prestbury Juvenile Hurdle (Gr2). La deuxième mère, Queen Place (Diamond Prospect), est une sœur de Guilt Less (Useful), laquelle a donné Phar Bleu (Agent Bleu), vainqueur de la Finale Juvenile Hurdle (Gr1).

# 496 M No Risk at All & Hojacaracois Has, par Laveron 77.000 €

Acheteur(s) : Highflyer Bloodstock

Vendeur(s) : Haras de l’Hôtellerie

Éleveur(s) : Haras de Sainte Gauburge

Tous les ans, les hommes d’Highflyer Bloodstock font un peu de shopping à Arqana pour Dai Walters. Le lot 496 a été leur premier achat ensemble de la vente d’automne Arqana 2021. Le poulain, par No Risk at All, bai sans blanc, avait beaucoup de chic et de la taille, mais il faudra certainement l’attendre un peu. Dail Walters est l’ancien propriétaire de l’hippodrome de Ffos Las. Ses chevaux sont désormais principalement sous la responsabilité de Sam Thomas, installé sur la propriété de Dai Walters. Anthony Bromley a commenté : « Nous l’aimons vraiment beaucoup : il est grand, il est beau. Il a été acheté pour Dail Walters : tous les ans, nous achetons pour lui des chevaux à Arqana et le système fonctionne bien. » Ce propriétaire connaît No Risk at All puisqu’il a chez lui Good Risk at All, double lauréat de bumper Listed et qui a le droit de devenir un bon sauteur.

Côté pedigree, le yearling est le deuxième produit de sa mère, laquelle est une sœur de Horabora Has (Turgeon), gagnante du Prix Roger Saint (L) et multiple placée dans les Groupes pour femelles d’Auteuil.

# 592 M Doctor Dino & Tornada, par Ballingary 70.000 €

Acheteur(s) : Highflyer Bloodstock

Vendeur(s) : Haras de l’Hôtellerie

Éleveur(s) : Haras de Sainte Gauburge

Encore Highflyer Bloodstock et Dai Walters pour un Doctor Dino ! La mère, Tornada (Ballingary), a gagné les Prix Gaston Branère et Christian de Trédern (Ls). On lui doit Martator (Martaline), deuxième du Prix Alain du Breil (Gr1).

La casaque de Dai Walters a été portée par Oscar Whisky (Oscar), double lauréat du Aintree Hurdle (Gr1) et gagnant du Scilly Isles Novices’ Chase (Gr1), mais aussi par l’attachant Whisper (Astarabad) qui avait gagné le Stayer’s Hurdle d’Aintree (Gr1) et n’avait été battu que par un Might Bite (Scorpion) alors au sommet de son art dans le RSA Novices’ Chase et dans le Mildmay Novices’ Chase (Grs1). Dai Walters a déclaré : « Je regarde beaucoup de courses et les Doctor Dino réussissent très bien. C’est un top étalon et j’espère avoir de la chance avec lui. J’achète des yearlings depuis sept ans ici et nous en avons trouvé plusieurs bons à cette vente. Et aussi quelques mauvais ! Si vous achetez de la qualité, vous vous donnez une chance d’y arriver. »

Les jeunes étalons d’obstacle à l’honneur

Mardi, les jeunes étalons français ont vraiment tiré leur épingle du jeu. Une femelle du jeune Beaumec de Houelle (Martaline) s’est vendue pour 72.000 € et un mâle à 57.000 €. Un Castle du Berlais (Saint des Saints) a changé de main pour 55.000 € et un autre pour 49.000 €. Un Tunis (Esjeto) a fait tomber le marteau à 56.000 €. Voiladenuo (Network), dont la syndication vient de se clore, a eu un yearling à 30.000 €.

Un des derniers Muhtathir

#633 M Muhtathir & Carmen du Berlais, par Saint des Saints 90.000 €

Acheteur(s) : Horse Racing Advisory

Vendeur(s) : Écurie La Frênée

Éleveur(s) : Pierre & Philippe Morruzzi

Muhtathir (Elmaamul) est mort en octobre 2020. Ce yearling appartient donc à son avant-dernière génération, laquelle compte quarante-quatre produits. La dernière, née en 2021, n’est que de dix-sept foals. Hubert Barbe a signé le bon à 90.000 €. La mère est par Saint des Saints (Cadoudal), déjà père de mère de six gagnants de Gr1, dont le champion Envoi Allen (Muhtathir). Sous la troisième mère, on retrouve la grande souche du Berlais, celle basée sur Chica Bonita (Badayoun), une jument élevée par Jacques Menuisier, le père de l’entraîneur David Menuisier.

Doctor Dino a fait la vente

#565 M Doctor Dino & Shannon Verse, par Kapgarde 85.000 €

Acheteur(s) : Highflyer Bloodstock

Vendeur(s) : The Channel Consignment pour le haras du Mesnil

Éleveur(s) : Madame Henri Devin

Quel destin pour l’étalon du haras du Mesnil. Grâce à lui, soudainement, tout le monde se met à aimer les alezans ! Après le dernier coup de marteau, on peut dire que les yearlings de Doctor Dino (Muhtathir) ont représenté 20 % du chiffre d’affaires de mardi. C’est colossal. Surtout si on se souvient qu’il a démarré sa carrière à 3.000 € en 2010. Il officiera à 18.000 € en 2022 et a sailli 121 juments à ce tarif en 2021. En 2009, nous écrivions dans nos colonnes : « Avant d’arrêter son choix sur le haras du Mesnil, Javier Martinez Salmean a refusé de nombreuses demandes de différents établissements anglais, irlandais… et français (…) Selon les proches du propriétaire espagnol, le sérieux et la réputation du haras du Mesnil ont emporté sa décision finale. » Le fort soutien de la famille Devin, qui a confié des dizaines de juments à Doctor Dino dès les premières saisons, a grandement contribué à la réussite de l’étalon. Ce lot 365 est le premier produit de Shannon Verse (Kapgarde) quadruple lauréate sur les obstacles, dont une bonne course sur les haies de Fontainebleau à 3ans. C’est la famille de Shannon Rock (Turgeon), gagnant du Prix La Haye Jousselin et quatre fois deuxième du Grand Steeple-chase de Paris (Grs1). Il a été acheté 85.000 € par Highflyer Bloodstock.

La famille Gordon veut poursuivre la belle histoire

#517 M Saint des Saints & Liberté d’Aimer, par Lord du Sud 80.000 €

Acheteur(s) : BLM Bloodstock

Vendeur(s) : haras du Buff

Éleveur(s) : Neustrian Associates, Christopher Hirst & Bertrand le Métayer

Les enfants de James Douglas Gordon étaient présents à Auteuil lors de la victoire de Thélème (Sidestep) dans le Prix Renaud du Vivier (Gr1) et ils ont décidé de poursuivre l’œuvre de leur père, comme l’a expliqué Bertrand Le Métayer : « Nous avions acheté Liberté d’Aimer (Lord du Sud) après sa carrière sous les couleurs de James Douglas Gordon, un propriétaire qui nous a malheureusement quittés. Nous avons mis beaucoup de temps à obtenir un mâle d’elle. Et nous avons finalement un bon poulain qui va probablement rejoindre un partenariat comprenant la famille Gordon. » Liberté d’Aimer, deuxième du Prix Alain du Breil (Gr1), était très bonne et elle a déjà donné Risk d’Aimer (No Risk at All), gagnante de quatre courses sur les obstacles. La deuxième a aussi donné Cèdre Bleu (Le Fou), deuxième du Fairlawne Handicap Chase (Gr3).

Pat Sexton, l’autre Gallois de la vente

#587 M Doctor Dino & Thea, par Sholokhov 65.000 €

Acheteur(s) : Highflyer Bloodstock

Vendeur(s) : Haras de Montaigu

Éleveur(s) : Scea de la Fontaine

#615 M Doctor Dino & Arch Duchess, Arch 62.000 €

Acheteur(s) : Highflyer Bloodstock

Vendeur(s) : Haras du Lieu des Champs

Éleveur(s) : Magalen Bryant

Ces deux yearlings vont porter les couleurs du Gallois Pat Sexton, le patron de l’entreprise de transport West Coast Haulage. Anthony Bromley a déclaré : « Il va chez Henrietta Knight pour être pré-entraîné et débourré. »

Élevé par la Scea de la Fontaine – Jean Marie Mussat, le fils d’Abeth Mussat –, le lot 587 est issu de la gagnante à Auteuil Thea (Sholokhov). C’est une solide famille du Gestüt Etzean. La deuxième mère a donné Theo Danon (Lord of England), lauréat de quatorze courses, dont le Grosser Preis des Audi Zentrums Hannover (Gr3). La troisième mère a produit Sea Calisi (Youmzain), gagnante des Beverly D. Stakes (Gr1), et Timos (Sholokhov), un étalon très peu utilisé – soixante et onze produits en sept saisons de monte – mais a tout de même sorti Galopin des Champs (Irish Daily Mirror Novice Hurdle, Gr1) et Flûte des Champs (gagnante des Prix André Girard et Bayonnet, Ls). Le lot 615 est issu de la cessation d’activité d’élevage de Magalen Bryant. Sa mère était une bonne jument de plat, Arch Duchess (Arch), quatrième de Listed et dont le premier produit est gagnant.

Un neveu d’Extreme Cara pour Francis Teboul

#612 (M1) Kapgarde & Angela Cara, par Hurricane Cat 60.000 €

Acheteur(s) : BG Racing Service

Vendeur(s) : Haras du Lieu des Champs

Éleveur(s) : Magalen Bryant

Après avoir signé le bon à 60.000 € pour cet élève de Magalen Bryant, Benoît Gicquel nous a confié : « Il reste en France et va rejoindre l’écurie de David Cottin. Le pedigree est superbe. C’est un très bon poulain et nous le voulions vraiment. Je connais son histoire depuis le début, je sais où il a été élevé… et nous allons tout faire pour que l’histoire soit belle jusqu’au bout ! Il va porter les couleurs de Francis Teboul, l’homme de Gemix, Le Berry… » La mère, Angela Cara (Hurricane Cat), a gagné l’important Prix Auricula à Auteuil. Le père, Kapgarde (Garde Royale), était monté par Benoît Gicquel en course ! La deuxième mère a donné trois bons chevaux, dont Extreme Cara (Hurricane Cat), un gagnant du Prix Cambacérès (Gr1) que David Cottin avait monté à Dieppe et le bon stayer Pedro Cara (Pedro the Great), gagnant du Prix Frédéric de Lagrange (L) et du Qatar Derby (Gr1 local).

Authorized a toujours la cote

#643 H Authorized & Courseulles, par Monsun 85.000 €

Acheteur(s) : Ryan Mahon/J. D. Moore

Vendeur(s) : Haras de l’Aumônerie

Éleveur(s) : Mme Sylvie Gesbert, Jérôme Lacouture, Caroline Moreau

Neuf yearlings par Authorized, étalon désormais basé en Turquie, sont passés sur le ring mardi et les neuf ont été vendus, pour un prix moyen de 52.333 €, alors qu’ils ont été conçus à 12.000 €. Le top est le lot 643, acheté 85.000 € par Ryan Mahon et J. D. Moore. Le premier nommé a dit : « Nous aimons beaucoup le poulain. Il a un très beau modèle et fait tout bien. Il a été acheté pour des clients irlandais et repassera en vente à 3ans. »

Le poulain est un fils de Courseulles (Monsun), laquelle a couru deux fois à 2ans pour deux victoires. Elle n’a plus été revue ensuite bien qu’ayant disposé d’engagements dans le Diane et le Saint-Alary à 3ans. Sur ses cinq produits ayant couru, quatre sont gagnants dont un axé obstacle : Runrized (Authorized), lequel a gagné son Maiden Hurdle en avril dernier. Courseulles est une propre sœur d’Arles, gagnante du Long Island Handicap (Gr3) et descendante d’Allez France.

David Futter s’offre le trois quarts frère d’Épatante

#585 M No Risk at All & Tante Sissi, par Lesotho 82.000 €

Acheteur(s) : Yorton/Tridynion

Vendeur(s) : Écurie Cap Orne

Éleveur(s) : Oliver Pawle

David Futter l’a emporté à 82.000 € pour le lot 585, un poulain alezan issu de No Risk at All et de Tante Sissy (Lesotho), laquelle a été une bonne jument, se plaçant de Listed sur les haies et dans un bumper outre-Manche. Mais le poulain est surtout un trois quarts frère de la championne Épatante (No Risk at All), gagnante de trois Grs1, dont le Champion Hurdle (Gr1) de Cheltenham. Le yearling est le quatrième produit de sa mère qui a eu un partant : il s’appelle Hob House (Walk in the Park) et il court pour la même équipe qu’Épatante, soit pour les couleurs McManus et l’entraînement de Nicky Henderson. Hob House a couru une fois, dans un bumper en mars 2021, qu’il a remporté facilement et tous les espoirs sont permis avec lui. David Futter a expliqué : « Nous l’aimons beaucoup, il est par un bon étalon et avec un bon pedigree. Il devrait encore se développer avec le temps. Nous aviserons sur son futur mais si tout va dans le bon sens, nous pourrions le représenter en vente l’an prochain, à l’occasion de notre Yorton Sale. »

Le yearling devient le poulain le plus cher vendu par l’écurie Cap Orne, derrière laquelle on retrouve Céline Gualde. Oliver Pawle, l’éleveur du yearling, lui a confié la jument. L’homme est un membre du Jockey Club. Pour l’anecdote, on retrouve dans le pedigree maternel l’étalon Silver Rainbow (Rainbow Quest) : cet élève de Juddmonte Farms a vécu une nouvelle carrière au haras du Pin, se faisant remarquer en… dressage ! Il apparaît dans le pedigree de chevaux de course mais aussi de concours complet.

Un Authorized pour Lynne MacLennan et Hub de Montmirail

#632 H Authorized & Caprika Bella, par Poliglote 77.000 €

Acheteur(s) : JH Bloodstock/BLM Bloodstock

Vendeur(s) : Haras des Pierres Follets

Éleveur(s) : Écurie Cerdeval

Dehors, Joffret Huet et Bertrand Le Métayer l’ont emporté à 77.000 € pour le lot 632… Et encore un Authorized ! La mère, Caprika Bella (Poliglote), avait une certaine classe de plat. Elle a remporté une course sur 2.100m à Cholet et pris la troisième place du Prix Astronomie (B, à l’époque) à Saint-Cloud, avant d’être dirigée par les obstacles, gagnant deux courses en haies, dont le Prix de Nantes à Auteuil. Il s’agit de son troisième produit, le premier ayant 3ans et étant à l’entraînement chez Isabelle Gallorini. Caprika Bella est une sœur de Chef d’Œuvre (Martaline), lequel a notamment pris la troisième place d’une préparatoire au Grand National (Gr3) et a été un bon élément dans les handicaps pour marathoniens en steeple mais aussi en haies. En remontant plus loin, on trouve le nom de Kapgarde (Garde Royale). Joffret Huet a dit : « Le poulain a été très bien préparé. C’est un très bon marcheur, avec de l’amplitude. Il dégage quelque chose. Il a été acheté pour une association entre Lynne MacLennan et Hub de Montmirail, le client de Bertrand. » En France, Lynne MacLennan a notamment eu des chevaux comme Highway to Hell (No Risk at All) ou encore Bon Augure (My Risk), lequel avait été son premier cheval entraîné dans l’Hexagone.

Les acheteurs mystérieux : acte 2

# 540 M Doctor Dino & Pépite du Mathan, par Turgeon 72.000 €

Acheteur(s) : Coulonge Bloodstock

Vendeur(s) : Haras de la Haie Neuve

Éleveur(s) : Haras de la Haie Neuve, Scea l’Aubay

Après le mystérieux HB ("happy birthday" ?) qui a acheté le top lot du jour 1 de la vente d’automne, voici un nouvel acheteur mystère : Coulonge Bloodstock. L’entité, qui a peut-être un accent irlandais, a obtenu le lot 540 moyennant 72.000 €. C’est le deuxième produit de la mère, Pépite du Mathan (Turgeon), qui n’a pas réussi à ouvrir son palmarès en six sorties sur les obstacles. Mais cinq d’entre elles ont eu lieu sur le steeple et, dans cette spécialité, la jument compte quatre podiums. Son premier produit, Jolyjump (Kapgarde), était passé sur le ring de la vente d’automne Arqana l’an passé, aussi yearling, où il a été acheté 45.000 € par Roxborough Stud.

Pépite du Mathan est une sœur d’Odeillo du Mathan (Balleroy), gagnant du Prix Duc d’Anjou (Gr3) et troisième du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1). La page a pris du relief sous la deuxième mère puisque Pépite du Mathan est une propre sœur de Swahilie du Mathan, mère de l’attachante Amour du Mathan (Saint des Saints), laquelle a décroché un premier Groupe – bien mérité – à Compiègne samedi dernier, où elle a enlevé le Grand Steeple Chase de Compiègne (Gr2).

Une Beaumec de Houelle pour l’Irlande

#620 F Beaumec de Houelle & Best Exit, par King’s Best 72.000 €

Acheteur(s) : Midland Equine Ltd

Vendeur(s) : Haras de Montaigu

Éleveur(s) : Haras de Montaigu

Le lot 620 a bénéficié d’un update depuis la parution du catalogue : son frère Out of Risk (No Risk at All) a pris la deuxième place du Prix Robert Weill (L). La famille va aussi parler aux Anglais et Irlandais… Et tant mieux puisque la pouliche devrait repasser en vente. La mère, Best Exit (King’s Best), est une sœur d’Amarantine (King’s Best), gagnante du Prix Roger Saint (L) et mère du bon Echoes in Rain (Authorized). Ce pensionnaire de Willie Mullins vient de décevoir pour sa rentrée en se classant troisième du Morgiana Hurdle (Gr1)… Troisième, c’est théoriquement bien, mais il faut aussi dire qu’ils n’étaient que trois au départ. Mais on ne le condamnera pas : il avait été l’une des révélations de la saison 2020/2021, où il avait remporté le Champion Novice Hurdle (Gr1). La famille est vivante puisque le petit frère d’Echoes in Rain, Saintamarin (Saint des Saints), a réalisé quelques bonnes performances en 2021, avec notamment une troisième place dans le Prix d’Iéna (L).

Un Authorized pour l’Irlande

#595 M Authorized & Ulifa d’Airy, par Anzillero 68.000 €

Acheteur(s) : Joey Logan Bloodstock

Vendeur(s) : The Channel Consignment

Éleveur(s) : Scea de la Vallée de l’Orne

La dernière génération française d’Authorized, désormais basé en Turquie, est yearling. Joey Logan est allé jusqu’à 68.000 € pour le lot 595, le troisième produit d’Ulifa d’Airy (Anzillero), gagnante de deux courses. Il faut remonter à la troisième mère pour retrouver des performances black types, avec notamment Vadero d’Airy (Anzillero), lauréat du Prix Camille Dubosq (L). Joey Logan a expliqué : « C’est un beau poulain, issu d’un bon étalon. Il va partir en Irlande et nous verrons s’il ira à l’entraînement ou repassera en vente. Le choix n’est pas encore arrêté. » Le poulain est élevé par la Scea de la Vallée d’Orne, anciennement élevage d’Airy.

L’équipe Mullins toujours active

# 628 F Authorized & Buck’s Babe, par Nickname 68.000 €

Acheteur(s) : H. Kirk/W. Mullins/PB Bloodstock

Vendeur(s) : Haras de l’Hôtellerie

Éleveur(s) : Marc Bridoux

Harold Kirk et Pierre Boulard l’ont emporté à 68.000 € pour le lot 628, une fille d’Authorized issue de Buck’s Babe (Nickname), laquelle est une sœur du crack Big Buck’s (Cadoudal), qui remporta quatre fois le World Hurdle - Stayers Hurdle (Gr1) de Cheltenham. C’est le troisième produit de la jument qui portait les couleurs Munir/Souede et était passée sur le ring d’Arqana en 2018, dans le cadre de la dispersion Munir/Souede. Pleine de Kapgarde, elle avait été achetée 70.000 € par Guy Petit et le poulain avait été vendu 38.000 € à Joffret Huet. Pierre Boulard a expliqué : « Elle a été achetée dans le but de courir et avec l’idée de devenir une potentielle poulinière ensuite. C’est une très belle pouliche et toute l’équipe de Willie Mullins – et pas que nous ! – aimons Authorized, qui est aussi très bien en père de mères. Elle fait très course, elle a de la profondeur. » Avant ce lot 628, Harold Kirk et Pierre Boulard l’avaient emporté sur une autre pouliche, le lot 611. Issue de la première génération de Tunis, elle n’est autre qu’une sœur d’Al Boum Photo (Buck’s Boum), double lauréat de la Gold Cup de Cheltenham (Gr1) sous l’entraînement de Willie Mullins. Elle a aussi été achetée pour courir et dans le but de devenir poulinière également.

Florent Fonteyne craque sur le frère de Latino des Isles

#501 M Saint des Saints & Isle Enchantée, par Trempolino 65.000 €

Acheteur(s) : SARL Trotting Trotting Bloodstock

Vendeur(s) : Fairway Consignment

Éleveur(s) : Scea Equi Flore

Il y a eu un bel update depuis la parution du catalogue pour le lot 501 puisque son frère Latino des Isles (Martaline) a remporté le Prix Congress (Gr2). Il compte aussi un succès dans le Prix Noiro (L) et une troisième place dans le Prix Aguado (Gr3) au printemps. Le yearling, nommé Fuego de Isles, est le quatrième produit de sa mère. Florent Fonteyne a dit : « J’ai été très impressionné par son frère lorsqu’il a remporté le Congress. C’est un cheval que je suis depuis un moment. Je suis très content de l’avoir : il est typé Saint des Saints. Il n’y a pas encore de plan le concernant. »

La deuxième mère, Isle (Cadoudal), a été l’une des bonnes pouliches de sa génération puisqu’elle a remporté le Prix Sagan (L, à l’époque). Elle est une sœur de Mésange Royale (Garde Royale), gagnante du Prix Alain du Breil (Gr1), mais aussi d’une placée classique en plat : Gazelle Royale (Garde Royale), deuxième des Oaks, mais aussi du Vermeille (Grs1). Il s’agit de la souche de Grivette (Antarctique), mère de Roxinela (Muhtathir), une vedette d’Auteuil, aussi bien par ses performances au plus haut niveau que par sa façon de courir, tout en fouillage de queue.