Arqana veut surfer sur la bonne santé du marché de l’obstacle

Institution / Ventes / 12.11.2021

Arqana veut surfer sur la bonne santé du marché de l’obstacle

Vente d’automne et vente de yearlings de novembre

À la veille de la vente de yearlings de novembre – et 48 heures avant la vacation d’automne – Eric Hoyeau (président-directeur général), Freddy Powell (directeur), Dominique Boulard (service bloodstock) et Thomas Leffray (service bloodstock) ont répondu à nos questions.

Jour de Galop. - Le format de cette vente a évolué. Pourquoi ?

Arqana. - Cela fait plusieurs années que les yearlings de plat ont rejoint cette vente. Par le passé, la journée inaugurale était celle des chevaux à l’entraînement, suivis des yearlings d’obstacle, des stores et enfin des yearlings de plat.

Au fil du temps, nous avons fait évoluer ce déroulement, notamment pour nous synchroniser avec le calendrier des ventes en Europe et des courses d’obstacle. Nous sommes à une période très dense sur le plan hippique. Entre octobre et cette vente de novembre, on trouve entre 60 et 80 courses en France qui permettent de valoriser au mieux les 3ans et les 4ans, dont certains sont inscrits à ce catalogue. Le système des wild cards joue pleinement son rôle, dans un contexte où le marché demande toujours plus de flexibilité.

Cette année, nous commençons donc samedi avec les yearlings de plat. C’est un complément de la vente d’octobre.

Nous aurons dimanche une journée de pause, ce qui laisse la possibilité d’aller aux courses à Cheltenham et à Auteuil. Lundi, on reprend avec les chevaux à l’entraînement et stores de 2ans. Une personne qui aurait bien vendu un sauteur peut ainsi réinvestir dans un yearling ou dans un store.

Mardi, nous aurons les yearlings d’obstacle. Et mercredi les sujets d’élevage pour cette même discipline, ce qui fait l’unanimité chez les professionnels que nous avons interrogés. Cela fait aussi sens dans l’agenda des acheteurs venus de l’étranger. Ils soulignent par ailleurs la grande densité de notre catalogue d’obstacle. On trouve la crème des yearlings français d’obstacle. Le haut de gamme. Les meilleurs étalons français sont présents, tout comme des sires d’obstacle ayant leurs premiers produits. La dispersion de l’élevage de Magalen Bryant vient encore renforcer l’attrait de la vente et lui apporter une identité supplémentaire.

Comment se porte le marché de l’obstacle ?

En Irlande, les foals et les juments ont atteint des prix très élevés. On peut donc espérer que les pinhookers auront du pouvoir d’achat après avoir bien vendu. Mais nous aurons beaucoup de personnes qui achètent pour faire courir. Nos correspondants et notre équipe sur le terrain outre-Manche ces derniers jours ont beaucoup travaillé pour les faire venir.

Que représente la dispersion de l’effectif de Magalen Bryant ?

C’est un honneur pour l’agence Arqana que d’avoir la confiance de son entourage au moment de vendre les sujets de son élevage. On connaît l’immense popularité de cette grande dame de l’obstacle. Elle a toujours été fidèle aux ventes de Deauville. Comme acheteuse mais aussi comme vendeuse avec par exemple Noblequest (Prix de la Salamandre) et Nasr El Arab (trois Grs1).

Chez les chevaux à l’entraînement, comment l’offre de cette vente a-t-elle évolué ? Vous semblez avoir attiré plusieurs wild cards très prometteuses ?

Nous avons plusieurs updates de taille. Comme la victoire de Lajoscha (Gleneagles) dans le Grand Prix du Nord (L). Du côté des sauteurs, les wild cards sont d’une grande qualité et elles viennent renforcer un catalogue riche en sujets de qualité. On peut penser, de manière non exhaustive, à Houlanbatordechais (Great Pretender), Ice Coast (Coastal Path), Quais de Paris (Masked Marvel), Foxfire Glow (Vadamos), battu d’une encolure par Kyrov (Dark Angel)…

Le fait de rassembler un catalogue riche de plusieurs sections permet de créer de l’intérêt et un évènement valorisant. Plus que jamais, il y a de la confiance dans les ventes aux enchères car elles offrent des garanties pour les acheteurs et de la visibilité pour les vendeurs. Or la confiance est primordiale dans notre activité.

Vente de yearlings de novembre - samedi 13 novembre, 11 h

Vente d’automne - lundi 15 novembre, 11 h, chevaux à l’entraînement et stores de 2ans

Vente d’automne - mardi 16 novembre, 11 h, yearlings d’obstacle

Vente d’automne - mercredi 17 novembre, 11 h, élevage obstacle