Bahrain International Trophy (Gr3) : Un autre chapitre du roman Lord Glitters

International / 19.11.2021

Bahrain International Trophy (Gr3) : Un autre chapitre du roman Lord Glitters

Bahrain International Trophy (Gr3)

Un autre chapitre du roman Lord Glitters

Lord Glitters (Whipper) vient d’écrire un nouveau chapitre de son fabuleux roman. Le vétéran élevé par l’élevage de Tourgeville et Hilary Erculiani, abandonné par les parieurs, est venu tout à la fin gâcher la fête de Godolphin qui avait aligné quatre chevaux pour remporter le Bahrain International Trophy (Gr3). Barney Roy (Excelebration) et Magny Cours (Medaglia d’Oro) ont pris l’avantage à 200m du but, mais c’était sans compter sur Lord Glitters, longtemps pointé en queue du peloton après un départ compliqué. Le jeune Jason Watson a fini par trouver l’ouverture et, quand il a demandé à Lord Glitters d’accélérer, le vieux gris presque blanc a retrouvé d’un coup sa jeunesse pour régler d’une demi-longueur Barney Roy et Magny Cours, séparés par une encolure. La pouliche Fev Rover (Gutaifan) a décroché la quatrième place, alors que l’ex-française Penja (Camelot), un peu prise de vitesse, s’est classée sixième.

Deux millions de livres. Lord Glitters a remporté le troisième Groupe de sa saison, commencée le 21 janvier à Meydan avec un succès dans les Singspiel Stakes (Gr2). Il avait aussi remporté les Jebel Hatta (Gr1). Il compte désormais 2,12 millions de livres (2,53 M€) de gains. Son entraîneur, David O’Meara, a expliqué : « Il prendra bientôt 9ans. Venir ici et gagner en rendant du poids à tous, c’est super. On avait déjà fait le déplacement l’année dernière et on avait le sentiment de n’avoir pas accompli la mission. Gagner à l’étranger, n’importe quelle grande course, c’est génial. Lord Glitters est un cheval de classe et son jockey Jason Watson l’a très bien monté. » Le jeune Jason Watson, qui a quitté cet été Roger Charlton pour joindre David O’Meara, a ajouté : « J’étais très tendu avant la course alors que d’habitude je suis très calme. Lord Glitters m’a tout donné. »

Le flair de David O’Meara. Lord Glitters, acheté 25.000 € à la vente d’octobre Arqana, a brillé en France en remportant quatre victoires et la deuxième place dans le Grand Prix du Lion-d’Angers (L) sous la férule de Christophe Lotoux. Il est passé à la vente d’été et David O’Meara, qui avait déjà déniché en France pour ses propriétaires Geoff et Sandra Turnbull le gagnant de Gr1 Mondialiste (Galileo), l’a acheté pour 270.000 €. Son père Whipper (Miesque’s Son) avait réussi le célèbre coup de trois des Grs1 sur la ligne droite de Deauville : Morny, Maurice de Gheest et Jacques Le Marois. Il a produit treize gagnants de Groupe, dont quatre de Gr1, et il a sailli vingt-deux poulinières cette année au haras de Treban. La mère, Lady Glitters (Homme de Loi), n’a pas gagné en dix sorties mais a décroché son black type avec deux places dans le Prix de Bagatelle (L) et le Prix des Lilas (L). Elle a donné sept autres gagnants.

Lady Glitters a une 2ans, Princess Glitters (Zarak), à l’entraînement chez Nicolas Clément, qui a fait ses débuts en septembre pour la casaque d’Hilary Erculiani. La poulinière, qui a 24ans, a donné en avril un poulain par Shalaa (Invincible Spirit).

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.