Bernard de Saint-Seine n’est plus

Autres informations / 19.11.2021

Bernard de Saint-Seine n’est plus

Bernard de Saint-Seine n’est plus

C’est une grande personnalité des courses et de l’élevage qui vient de nous quitter : Bernard de Saint-Seine s’est éteint à 82 ans, des suites d’une implacable maladie. Ce fut l’un des pionniers du courtage "professionnel". Après avoir commencé sa carrière au sein de l’UNIC (Union nationale interprofessionnelle du cheval), Bernard de Saint-Seine était entré au service d’Antoine de Rose, auquel il succédera, à la tête de la vénérable agence de courtage Flying Fox qui a si activement contribué à l’internationalisation des marchés de pur-sang en France. Celle-ci se prévalait d’ailleurs d’être la représentante sur notre sol de la plus influente agence de courtage anglaise, la BBA. Bernard de Saint-Seine avait énormément de connexions dans tous les grands pays de courses, et il fut notamment l’un des formateurs d’Emmanuel de Seroux, avec lequel il a beaucoup travaillé lors de la dernière partie de sa carrière, dans le créneau des chevaux à l’entraînement haut de gamme, qu’ils exportaient aux États-Unis, en Afrique du Sud, au Japon ou en Australie. C’est aussi lui qui avait introduit Zakaria Hakam aux courses françaises. Quand ce dernier a décidé d’étendre son élevage confié aux bons soins du haras de Maulepaire, les achats de poulinières étaient réalisés en concertation avec Bernard de Saint-Seine. Il fut aussi président de l’association nationale des courtiers pendant de longues années.

Bernard de Saint-Seine avait pris goût aux pur-sang dès sa plus tendre enfance, lors de vacances sur la propriété familiale Dampierre, où était installé un entraîneur, Étienne Chauvin, au Château de Plassac, en Charente-Maritime – lequel M. Chauvin recommandera son jeune élève d’abord auprès d’Henri de Lotherie, proche voisin et gentleman-rider d’anthologie, puis à l’entraîneur parisien Jean Sens qui avait la charge de la casaque Dampierre à Maisons-Laffitte.

C’est d’ailleurs pour Jean Sens que Bernard de Saint-Seine a enregistré sa toute première victoire, à Saint-Pierre-sur-Dives. Sa brillante carrière de gentleman-rider, tant en plat qu’en obstacle, tant en France qu’à l’étranger, sur les circuits de la Fégentri, l’a hissé parmi les tout meilleurs de sa génération et lui a valu près de cent succès (dont le dernier à Chantilly, pour Miguel Clément), avec une mention particulière pour sa jument de cœur, Lissara, neuf fois gagnante sous sa selle. Il fut l’un des membres les plus fidèles et les plus actifs du club des gentlemen-riders, dont il était devenu membre en 1961.

À ses sœurs (notamment Marie-Cécile, qui fait perdurer les couleurs familiales rouge et jaune sur les programmes), son épouse Birgit et leur fille, son neveu Guillaume (propriétaire à son tour très impliqué, au comité de France Galop), la rédaction de Jour de Galop adresse ses condoléances émues.