Coral Hurdle (Gr2) : Un premier Groupe avec la manière pour Buzz

International / 20.11.2021

Coral Hurdle (Gr2) : Un premier Groupe avec la manière pour Buzz

Ascot (GB), samedi

Deuxième au mois d’avril de l’Aintree Hurdle (Gr1), Buzz (Motivator) a décroché un premier Groupe bien mérité dans ce Coral Hurdle (Gr2), pour son retour en obstacle. Le représentant de Thurloe for Royal Marsden Cancer Charity avait effectué une rentrée victorieuse en plat dans le Cesarewitch, un handicap très bien doté à Newmarket, le 9 octobre. Après avoir galopé au troisième rang d’un peloton emmené par le tenant du titre, Song for Someone (Medicean), Buzz est passé à l’attaque en pleine piste, à l’entrée de la dernière ligne droite. Il s’est un peu négligé sur le dernier obstacle, ce qui ne l’a pas empêché de prendre l’avantage facilement pour s’imposer de trois longueurs et quart devant Song for Someone. Deux longueurs et quart plus loin, Guard your Dreams (Fame and Glory) a conclu troisième devant un décevant Goshen (Authorized).

Un adepte des terrains souples. Nicky Henderson, entraîneur du lauréat, a déclaré : « Le cheval a été magnifique dans ses sauts. Je pense que nous devrions essayer de le rallonger. Personne ne sait s’il tiendra : tout ce que nous savons, c’est qu’il adore le terrain souple, donc nous ne sommes pas inquiets à ce sujet. À Newmarket, c’était probablement le même type de terrain. » Le bookmaker Paddypower propose Buzz à 8/1 dans le Stayers’ Hurdle (Gr1) à Cheltenham, le 17 mars, derrière Klassical Dream (4/1) et Thyme Hill (7/1).

Une belle souche Aga Khan. Élevé par Christian et Matthieu Maillaut, Buzz est passé deux fois en vente. Présenté par le haras d’Engerville à la vente de yearlings d’octobre Arqana, il avait été cédé 13.000 € à Stroud Coleman Bloodstock Ltd. Quatre ans plus tard, Buzz a été présenté par son ancien entraîneur, Hugh Morrison, à la Goffs UK Autumn Hit Sale, où il a été acheté 80.000 £ par Highflyer Bloodstock. C’est un fils de Motivator (Montjeu), stationné au haras du Quesnay, et de l’inédite Tiysha (Araafa), dont il est le premier produit. Tiysha a une 4ans, Tiara (Masked Marvel), et une 3ans, Tchoupiy (Style Vendôme), qui n’ont pas couru. Elle a aussi un yearling, Tiyway (Galiway), qui a été vendu 30.000 € cette semaine à Arqana à John Bleahen, alors qu’il était présenté par le haras du Vallon. La deuxième mère, Tashiriya (Kenmare), a gagné une course B à 2ans sur le mile de Saint-Cloud et a conclu deuxième à 3ans des Prix Vanteaux (Gr3) et de la Seine (L). Elle a notamment donné Tashkandi (Polish Precedent), vainqueur du Prix de Pontarmé (L) et troisième du Prix Jean Prat (Gr1), et Tashelka (Mujahid), gagnante des Prix de la Nonette (Gr3, à l’époque) et Fille de l’Air (Gr3). Cette dernière est la mère de Tasaday (Nayef), lauréate des Prix de la Nonette (Gr2), des Réservoirs et de Psyché (Grs3), mais aussi deuxième du Prix de l’Opéra et troisième de la Poule d’Essai des Pouliches, du Prix Vermeille et des Yorkshire Oaks (Grs1). Tasaday a donné à son tour l’invaincu Manobo (Sea the Stars), lauréat du Prix Chaudenay (Gr2) début octobre. Il s’agit d’une souche estampillée Aga Khan.