Hollie Doyle et Charlie Appleby : avant les sommets, le pur-sang arabe

18.11.2021

Hollie Doyle et Charlie Appleby : avant les sommets, le pur-sang arabe

Hollie Doyle est certainement la meilleure femme jockey d’Europe. Voire du monde. Charlie Appleby réalise une année 2021 exceptionnelle. C’est l’un des tout meilleurs entraîneurs internationaux. Et pour chacun d'eux, l'histoire a commencé avec les pur-sang arabes…

Hollie Doyle côtoie les chevaux depuis sa plus tendre enfance. En Irlande, son père, Mark Doyle, était jockey de plat et d’obstacle. Elle aussi jockey, sa mère, Caroline Doyle, a monté des pur-sang arabes. Et sa grand-mère était éleveur de chevaux arabes. Dès l’âge de 9 ans, Hollie Doyle a excellé dans les courses de poneys avant de devenir apprentie chez Richard Hannon. En 2019, la carrière de la jeune femme a pris un autre tournant. Elle a remporté 116 courses, établissant le nouveau record de victoire au Royaume-Uni pour une femme jockey (jusqu’alors détenu par Josephine Gordon en 2017). En 2020, elle a signé un contrat de première monte avec la prestigieuse casaque d’Imad Al Sagar, faisant d’elle la première femme jockey à devenir jockey numéro 1 d’une grande écurie. Cette année, Hollie Doyle a aussi réalisé un coup de cinq à Windsor, a remporté le premier Gr1 de sa carrière en selle sur Glen Shiel (Pivotal) dans les British Champions Sprint Stakes. Elle a été élue sportive de l’année par le Sunday Times en 2020 et a été le troisième jockey de l’histoire à monter sur le podium de la BBC pour la Sports Personnality of the Year. En 2021 Hollie Doyle a encore marqué un peu plus les esprits en remportant les Goodwood Cup (Gr1) avec Trueshan (Planteur) et en signant un nouveau coup de cinq à Kempton Park. Hollie Doyle est actuellement dans le top 10 des jockeys britanniques au nombre de victoires.

La mère de Charlie Appleby entraînait des pur-sang arabes. Comme Hollie Doyle, chez Charlie Appleby, la passion des courses vient des parents. Du côté de Plymouth, dans le Sud-Ouest de l’Angleterre, il a grandi entouré de poneys et de pur-sang arabes. Sa mère entraînait des pur-sang arabes en tant qu’amateur, et comme il l’a expliqué avant l’Arc : « Ma mère entraînait des pur-sang arabes de course : mon premier contact avec les courses a donc eu lieu à travers ces courses-là. J'étais intéressé et je suivais cela avec attention. » 

Après un passage en obstacle, à 16ans Charlie Appleby est arrivé à Newmarket, chez Susan Piggott puis chez David Loder. Pendant 15 ans, il a été assistant au sein de l’écurie Godolphin. En 2013, il a repris l’écurie de Mahmood Al Zarooni et n’a pas tardé à décrocher son premier Gr1 ! Seulement quatre mois après pour être exact, avec Outstrip (Exceed and Excel), dans le Breeders’ Cup Juvenile Turf (Gr1). Depuis, Charlie Appleby a ajouté 48 autres Grs1 à son palmarès. Le dernier en date a été obtenu avec Space Blues (Dubawi) dans le Qatar Prix de la Forêt.

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.