Jockey Club Cup (Gr2) : Reliable Team sur un long sprint

International / 21.11.2021

Jockey Club Cup (Gr2) : Reliable Team sur un long sprint

Sha Tin (HK), dimanche

Les courses sur 2.000m et plus se jouent souvent sur un sprint à Hongkong. La Jockey Club Cup (Gr2), une préparatoire à la Hong Kong Cup (Gr1) et au Hong Kong Vase (Gr1), s’est transformée en procession. Reliable Team (Reliable Man) a pris la tête suite au mauvais départ de Ka Ying Star (Cityscape). Derek Leung a mis au trot ses rivaux et il a demandé à Reliable Team d’accélérer en progression. Le 6ans a parcouru les 400 derniers mètres en 21”88 et il a repoussé d’une encolure Ka Ying Star pour remporter son premier Groupe. Son entraîneur, Frankie Lor, a dit : « C’est plus un cheval pour les 2.400m du Hong Kong Vase que pour la Cup. Sa tâche sera compliquée face aux japonais et aux bons chevaux d’Europe… Mais nous allons le faire courir sur sa forme. »

Le 13e gagnant de Groupe de Reliable Man. Reliable Team n’avait pas atteint son prix de réserve (50.000 NZ$) à la vente de yearlings de Karaka. Mais il a été acheté quelques mois plus tard par Upper Bloodstock pour 430.000 NZ$ (266.500 €) et il est parti pour Hongkong. C’est le treizième gagnant de Groupe du lauréat du Prix du Jockey Club (Gr1) Reliable Man (Dalakhani), qui a produit trois lauréats de Gr1 en Nouvelle-Zélande. La mère, Stella Doro (Faltaat), a gagné quatre courses et a donné plusieurs gagnants. C’est une demi-sœur du gagnant de Gr2 et placé de Gr1 Aquidity (Avaray) et du gagnant de Gr2 The Sportsman (Kilimanjaro).

Sha Tin (HK), dimanche

Jockey Club Sprint (Gr2)

Lucky Patch, le grand jour de l’apprenti Jerry Chau

Le sprint de Hongkong n’a pas de vrai patron. Mais Lucky Patch (El Roca) pourrait le devenir. Dimanche, il a gagné de belle manière le Jockey Club Sprint (Gr2) et il a offert un premier Groupe à Jerry Chau, 21 ans. Le jockey a monté une course d’attente parfaite. Le pensionnaire de Francis Lui a repoussé sans trop de problème les attaques de Naboo Attack (Warhead), confié à Zac Purton. Ce dernier remplacera fort probablement le jeune Jerry Chau, qui est encore apprenti, dans le Hong Kong Sprint (Gr1). L’entraîneur, Francis Lui, a déclaré : « Le choix revient à Zac. » Jerry Chau a beaucoup de temps devant lui, tout comme Lucky Patch. La saison dernière, il avait couru sur plus long dans les courses de la triple couronne des 4ans. Il est arrivé à Hongkong invaincu en deux sorties en Australie.

La Nouvelle-Zélande à l’honneur. Lucky Patch est né en Nouvelle-Zélande mais il a été acheté pour 40.000 Au$ (25.600 €) chez Magic Millions National Sale. C’est le troisième gagnant de Groupe de son père, El Roca (Fastnet Rock), qui officie à 8.000 NZ$ (5.000 €). La mère, Gould (Danehill Dancer), n’a pas couru. C’est une demi-sœur du lauréat black type Spitz (Danehill). Gould a produit quatre autres gagnants dont la pouliche Gouldikova (General Nediym), qui a remporté trois courses en Afrique du Sud et dont le nom sonne comme celui de notre Goldikova (Anabaa).

Gould a un yearling par Redwood (High Chaparral) et a rencontré El Roca l’année dernière.

Sha Tin (HK), dimanche

Jockey Club Mile (Gr2)

Golden Sixty, une quinzième successive

Quinze victoires et zéro défaite. Golden Sixty (Medaglia d’Oro) est invaincu depuis septembre 2019. Le record du grand sprinter Silent Witness (El Moxie), qui avait remporté 17 succès coup sur coup, est très proche. Le Jockey Club Mile (Gr2), préparatoire au Hong Kong Mile (Gr1), présentait quelques risques pour le pensionnaire de Francis Lui. Il faisait sa rentrée après sept mois d’absence et rendait cinq livres à tous ses rivaux excepté Waikuku (Harbour Watch). Le déroulement de la course ne l’a pas aidé car Southern Legend (Not A Single Doubt) a imposé un train très modéré et Waikaku (Harbour Watch) a démarré franchement sous le nez du grandissime favori. Il fallait un monstre pour aller chercher, en faisant le tour du monde, un rival qui a parcouru les 800 derniers mètres en 44”15. Et le monstre, nous l’avons bien vu : Golden Sixty a sprinté en 43”20 pour s’imposer par une grande longueur. Francis Lui a déclaré : « Le matin, il nous avait impressionné. C’est un cheval qui a beaucoup progressé, surtout dans son mental. Il a beaucoup de courage et, quand il se pose, comme il a fait aujourd’hui, sa pointe de vitesse est extraordinaire. »

Une souche Niarchos avec un peu de Bolger aussi. Golden Sixty est issu du grand étalon de Darley Medaglia d’Oro (El Prado), qui a donné 26 gagnants de Gr1 dont cinq élevés dans l’hémisphère Sud. Le champion est  passé deux fois sur les rings. Il a été acheté 120.000 Au$ (76.000 €) chez Magic Millions Gold Coast et son entraîneur, Francis Lui, l’a déniché pour 300.000 NZ$ (178.500 €) à une breeze up en Nouvelle-Zélande. Il est arrivé inédit à Hongkong, après un passage en Nouvelle-Zélande. Sa mère, Gaudeamus (Distorted Humor), a gagné les Debutante Stakes (Gr2) à 2ans pour l’entraînement et la casaque de Jim Bolger et elle est partie pour l’Australie en 2007, pleine d’une saillie (hémisphère Sud) de Pivotal (Polar Falcon). La deuxième mère, Leo’s Lucky Lady (Seattle Slew), est placée black type et remonte à une grande souche Niarchos, celle qui a donné entre autres les gagnants de Gr1 Hector Protector (Woodman) et Bosra Sham (Woodman).

Gaudeamus a une 2ans par Capitalist (Written Tycoon), qui a été acheté 425.000 Au$ (269.000 €) par l’entité de Hongkong All Winners Thoroughbreds.

Hanshin (Jp), dimanche

Mile Championship (Gr1)

Gran Alegria tire sa révérence avec un sixième Gr1

La championne japonaise Gran Alegria (Deep Impact) est sortie par la grande porte en remportant son sixième Gr1 dans le Mile Championship (Gr1). La jument a eu une course dure dans le Gr1 Tenno Sho (automne) sur 2.000m. Mais elle a confirmé une fois de plus grâce à sa classe. Christophe Lemaire a attendu sagement et il a demandé à Gran Alegria de placer sa longue pointe de vitesse. Parcourant 600 mètres en 32”70, elle a laissé sur place Schnell Meister (Kingman), lauréat de Gr1 et meilleur miler de 3ans du pays. Autre gagnant de Gr1, Danon the Kid (Just A Way) termine à la troisième place.

Christophe Lemaire à 1.500 victoires. Gran Alegria a réussi le doublé dans le Mile Championship, quatorze ans après Daiwa Major (Sunday Silence). Elle offre à Christophe Lemaire son 1.500e succès sur le circuit JRA. Le pilote a expliqué : « Je suis soulagé et très content. La mission – pour la dernière course de sa carrière – était de lui permettre de donner le meilleur. Et elle l’a fait. Je me suis retrouvé un peu plus loin que prévu. Mais je n’ai jamais douté. Gran Alegria a été une pouliche d’exception depuis deux années et elle a démontré une fois de plus sa grande classe. Elle va beaucoup me manquer. »

La mère a gagné deux Grs1. Gran Alegria termine sa carrière avec 8,34 millions d’euros de gains. La mère, Tapistfly (Tapit), a gagné la Breeders’ Cup Juvenile Turf mais la course n’était pas encore un Groupe. Et elle a ajouté à son CV les Just A Game Stakes et les First Lady Stakes (Grs1). Katsumi Yoshida l’a achetée pour 1,85 millions de dollars (1,63 M€) chez Fasig Tipton November 2012. Elle n’a donné que deux produits vivants, Gran Alegria et le 4ans Blutgang (Deep Impact), qui a gagné pour ses débuts à 2ans mais n’a pas été revu.