Le mot de la fin : Derby

Le Mot de la Fin / 18.11.2021

Le mot de la fin : Derby

Le mot de la fin : Derby

Dimanche prochain, l’hippodrome de Tokyo accueille la Japan Cup (Gr1). Ils sont vingt et un engagés mais, le 28 novembre, seuls dix-huit d’entre eux pourront s’élancer. Et nous pourrions assister à quelque chose qui est peut-être inédit : l’affrontement entre quatre Derby winners d’un seul et même Derby. Il s’agit du Tokyo Yushun (Gr1), soit le Derby japonais.

Le favori de l’épreuve sera certainement le 4ans Contrail (Deep Impact), gagnant de Derby en 2020. Il aura face à lui Shahryar (Deep Impact), lauréat du Derby japonais 2021, mais aussi deux vétérans : Wagnerian (Deep Impact), âgé de 6ans et gagnant du Tokyo Yushun en 2018… Et un cheval que nous connaissons : Makahiki (Deep Impact), âgé désormais de 8ans ! Il avait remporté le Derby japonais en 2016 et, à l’automne, était venu en France courir le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), sans succès, mais après avoir remporté le Qatar Prix Niel (Gr2). Il n’y a guère qu’au Japon, où la longévité des carrières est primordiale, que l’on peut voir une telle chose. D’ailleurs, la Japan Cup sera la dernière course de Contrail qui a décroché la Triple Couronne japonaise l’an passé. Il va rentrer au haras à la fin de son année de 4ans, ce qui est finalement tôt pour un cheval japonais. Mais dans combien de pays un lauréat de Triple Couronne, gagnant de Gr1 à 2ans, serait resté à l’entraînement à 4ans ? Surtout en sachant qu’il est issu d’un chef de race disparu dont on cherche l’héritier au haras…