Le mot de la fin : Milliards

Le Mot de la Fin / 16.11.2021

Le mot de la fin : Milliards

Le mot de la fin : Milliards

Dimanche, lors de la cinquième session de la Keeneland November Sale, le marché du pur-sang aux États-Unis a franchi le cap de 1,1 Md$ pour la première fois depuis 2007, année où le chiffre d’affaires global, avec une offre quasiment deux fois plus importante, avait atteint 1,26 Md$. Lundi, le chiffre d’affaires, alors qu’il reste encore des sessions à Keeneland et deux petites ventes régionales, affichait 1,12 Md$ (969,61 M€), à la hausse sur les trois années milliardaires 2017, 2018 et 2019. Le record du siècle (1,26 Md$ en 2006) est impossible à battre, mais il faut considérer que cette année-là, 29.060 chevaux avaient été présentés pour 21.306 vendus et un prix moyen de 59.463 $ (51.478 €). En 2021 on peut estimer qu’environ 16.000 sujets ont été proposés et le prix moyen, qui baissera d’ici la fin de l’année, a atteint 90.160 $ (78.050 €) tous segments confondus.

Le State of the Market de Bloodhorse analyse le poids des différents segments du marché. Les 7.046 yearlings ont généré 573,27 millions (496,29 M€), les pouliches et poulinières 267,81 millions (231,84 M€), les breeze up 200,98 (173,99 M€) et les foals 65,95 (57,09 M€). Le reste se partage entre les chevaux à l’entraînement, les étalons, les saillies et parts d’étalons. Le marché américain du pur-sang s’était écroulé à 621,29 millions en 2010, après la crise financière, et avait franchi à nouveau la barre du milliard en 2017. L’année dernière, par effet du Covid, il avait baissé de 26,1 % à 803,49 millions.

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.