Névrectomie

Le Mot de la Fin / 30.11.2021

Névrectomie

Adoptée le 16 novembre, la proposition de loi de Loïc Dombreval, député des Alpes-Maritimes, concernant les conditions de détention des animaux de compagnie et des équidés, vise aussi à « inscrire dans le document d’identification de l’équidé par le vétérinaire qui l’a pratiquée, toutes interventions médicales ou chirurgicale aboutissant à l’interruption permanente du passage de l’influx nerveux sensitif de tout ou partie d’un membre ». La députée Martine Leguille Balloy, qui a travaillé sur la partie de la loi dédiée aux équidés, nous a dit : « Dans le Code des courses, courir un cheval névrectomisé est déjà interdit. Mais l’obligation d’indiquer la névrectomie sur le carnet du cheval est une chose inédite. Et visiblement, cela s’est avéré indispensable vu les pratiques, mais aussi pour protéger les transactions. Pour ce texte, nous avons travaillé avec l’académie de l’Agriculture et nous avons mis 3 ans à aboutir. Après, il fallait avoir le véhicule législatif et jusqu’à présent, nous n’en avions pas. »