Le mot de la fin : stars

Le Mot de la Fin / 28.11.2021

Le mot de la fin : stars

Avec le Covid-19, les restrictions sanitaires sont toujours en place du côté du Japon. Il y avait 10.099 personnes présentes sur l’hippodrome de Tokyo dimanche, pour la Japan Cup (Gr1), sur un site pouvant accueillir 200.000 personnes. Cette course signait les adieux à la compétition de Contrail, le meilleur fils de celui qui fut le cheval d’une nation, Deep Impact. Contrail s’est imposé facilement et est désormais attendu au haras dans l’espoir qu’il puisse prendre la relève de son père. Et, au Japon, les stars équines ont droit à leur cérémonie de retraite ! Contrail n’a pas échappé à la règle : après la Japan Cup, alors que la nuit était tombée, il est revenu parader dans le rond de présentation. Yuichi Fukunaga et Yoshito Yahagi ont rendu hommage au cheval tandis que les fans pouvaient prendre le temps de l’admirer. Comme pour Almond Eye (Lord Kanaloa) l’an dernier, la Japan Racing Association a diffusé en live la cérémonie sur Youtube, pour que les fans ne pouvant pas être présents sur l’hippodrome puissent virtuellement participer. Plus de 60.000 personnes se sont connectées.

L’autre star de la Japan Cup est Yoshito Yahagi, l’entraîneur de Contrail. Il est historique : en 2019, avec Lys Gracieux (Heart’s Cry), il avait offert une première victoire au Japon dans le Cox Plate (Gr1). Et il y a moins d’un mois, il a offert les deux premiers succès de Breeders’ Cup à son pays, avec Loves only You (Deep Impact) dans le Filly & Mare Turf (Gr1) et Marche Lorraine (Orfèvre) dans la Distaff (Gr1). Yoshito Yahagi avait bien le droit de se faire plaisir et il est donc entré dans le rond, pour la cérémonie, en selle sur Contrail : costume, chapeau, cravate aux couleurs de la casaque, et étriers longueur jockey s’il vous plaît !