LES FAITS MARQUANTS

Institution / Ventes / 17.11.2021

LES FAITS MARQUANTS

LES FAITS MARQUANTS

Les juments

Avec Fabulous Dragonness, Arnaud Van Robais fait une entrée fracassante dans l’élevage

#743 F6 FABULOUS DRAGONESS (Poliglote & Nathalie Blue, par Épervier Bleu) 300.000 €

Pleine de Doctor Dino

Acheteur(s) : Pegase Bloodstock

Vendeur(s) : Haras du Lieu des Champs (cessation de l’activité d’élevage de feu Mme Magalen Bryant)

Éleveur(s) : Magalen Bryant, Denis Baer, David Powell

Thierry Delègue, en dehors de la salle, l’a emporté à 300.000 € pour Fabulous Dragoness (Poliglote), présentée pleine de Doctor Dino, ayant le dernier mot sur Thierry Cyprès. À 300.000 €, la jument égale le record pour une poulinière d’obstacle sur le ring Arqana : en 2008, Royale Athenia (Garde Royale), pleine de Poliglote, avait été adjugée à cette somme à Robert Collet. Thierry Delègue a indiqué : « Évidemment, la jument présente des atouts. Elle a des performances, elle est jeune, pleine d’un bon étalon avec un bon service. Pour commencer dans l’élevage, c’est bien ! Je l’ai achetée pour Arnaud Van Robais, pour lequel j’ai déjà acheté un 3ans, Icare du Seuil (Masked Marvel) qui a gagné trois courses en trois sorties. »

Lors de la vente d’automne Arqana 2020, Arnaud Van Robais avait aussi déboursé 160.000 € pour obtenir Icare d’Estruval (Martaline), un frère d’As d’Estruval ** (Nickname). Grand passionné de chasse, Arnaud Van Robais est le P.-D. G. du groupe Rivolier qui propose des produits de chasse, de défense, de sécurité, de pêche, des accessoires pour animaux domestiques ou encore de la maroquinerie haut de gamme. Il a été initié aux courses par l’éleveur d’Icare d’Estruval, Bernard Le Gentil. En mars dernier, Arnaud Van Robais nous avait dit : « Je n’ai pas de génétique familiale dans le milieu des chevaux, mais je les ai toujours aimés ; j’ai d’ailleurs joué au polo. Mais c’est Bernard Le Gentil, qui est originaire du Pas-de-Calais comme moi, qui m’a introduit dans le milieu des courses. J’ai commencé à m’y intéresser il y a environ cinq ans, en voyant courir As d’Estruval. Les chevaux de course, surtout d’obstacle, m’ont toujours impressionné. L’obstacle est, pour moi, la discipline la plus noble : quand vous voyez la morphologie d’un sauteur, cette masse qui redescend à chaque obstacle… C’est un sport exceptionnel. »

La sœur de Blue Dragon. Fabulous Dragoness a fait ses preuves dans les Groupes AQPS en plat, remportant notamment le Prix Jacques de Vienne (Gr1 AQPS). Elle est aussi gagnante en obstacle (Prix Oteuil SF, à Auteuil). Fabulous Dragoness était présentée pleine de ce qui sera son premier produit. La jument est la sœur du champion Blue Dragon (Califet), lequel a remporté les Prix Alain du Breil et Renaud du Vivier (Grs1), ainsi que le Jacques de Vienne en plat. Blue Dragon a été performant aussi à 5ans et plus même si cela s’est parfois compliqué pour ce cheval allant avec l’allongement de la distance et des pépins de santé. On retrouve de bons chevaux d’obstacle à tous les étages. Sous la deuxième mère, on trouve Ballotin (Enrique), deuxième du Prix de Compiègne (Gr3) et la troisième mère est à l’origine du bon Usual Suspects (Goldneyev) qui remporta le Prix Alain du Breil (Gr1).

Laterana destinée à Success Days

#703 F6 LATERANA (Saint des Saints & Latran, par Pistolet Bleu) 140.000 €

Pleine de Great Pretender

Acheteur(s) : RPG Bloodstock

Vendeur(s) : Haras du Lieu des Champs (cessation de l’activité d’élevage de feu Mme Magalen Bryant)

Éleveur(s) : Magalen Bryant, David Powell

Rupert Pritchard-Gordon a emporté à 140.000 € Laterana (Saint des Saints), présentée pleine de Great Pretender et issue de la cessation d’élevage de feu Magalen Bryant. La jument a été, comme plusieurs de ses frères, une excellente jument de course et plus particulièrement du côté de Pau, où elle a gagné le Grand Prix de Pau (Gr3). Mais elle a été capable de bien faire à Auteuil aussi puisqu’elle a pris la troisième place du Prix Amadou (Gr2). Elle est une fille de Latran (Pistolet Bleu), troisième des Prix Duc d’Anjou et Fleuret (Grs3) et c’est donc une sœur de Laterano (Saint des Saints), gagnant du Prix Jean Stern (Gr2), deuxième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) et qui aurait probablement remporté son Gr1 sans souci de santé. Elle est aussi la sœur de Land Baron (Lando), lauréat du Prix Camille Dubosc (L) et de la Garde Royale (Karpgarde), laquelle l’a suivi sur le ring, étant adjugée 50.000 € à Pierre Boulard agissant pour Nicolas de Lageneste et Arnaud Van Robais.

Rupert Pritchard-Gordon a dit : « Nous l’avons achetée pour soutenir Success Days qui appartient à Robert Ng. Ses premiers produits sont foals et se sont bien vendus la semaine dernière, avec le top price chez les femelles [lors de la Tattersalls Ireland November National Hunt Sale moyennant 70.000 €, ndlr]. Il a envie de le soutenir et nous aimons le croisement : c’est le même que celui d’Appreciate It. La jument est belle, très bien présentée par Richard Powell et son équipe. Nous sommes ravis de l’avoir. »

La Motteraye se lance dans l’obstacle

#661 F6 SRHELIGA (Martaline & Eliga, par Turgeon) 85.000 €

Pleine de Great Pretender

Acheteur(s) : BLM Bloodstock

Vendeur(s) : Haras de la Paumardière

Éleveur(s) : Écurie Pégase, Mlle Sabine Mottier

Bertrand Le Métayer a signé le bon à 85.000 € pour le lot 661, Srheliga (Martaline), présentée pleine de Great Pretender. Le poulain à naître sera son premier produit. Srheliga compte une victoire, à 4ans, sur le steeple de Toulouse. L’alezane est très bien née : c’est une propre sœur de Srelighonn (Martaline), gagnant du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), multiple gagnant et placé de Groupes à Auteuil, ainsi que de la bonne Trheliga (Martaline), gagnante d’un Prix Wild Monarch (L) l’an passé et pas revue depuis le printemps, mais qui a montré des moyens.

Srheliga a été achetée par La Motteraye Consignment. C’est une nouvelle aventure pour Gwenaël Monneraye et Lucie Lamotte puisqu’elle sera leur première jument d’obstacle ! Lucie Lamotte a dit : « Cela fait des années que j’ai envie d’avoir une jument d’obstacle et c’est désormais le cas ! Nous avons attendu avant de nous lancer, même si j’avais déjà hésité à convertir nos juments qui ont des profils mixtes. » Gwenaël Monneraye a ajouté : « C’était une bonne occasion. C’est une fille de Martaline issue d’une belle famille maternelle. C’est quelque chose de tout nouveau pour nous ! Nous allons suivre avec une plus grande attention l’obstacle désormais. Nous travaillons souvent avec Bertrand Le Métayer, il pourra nous aiguiller. Nous ne savons pas encore à quel étalon elle ira l’an prochain : nous ne sommes pas spécialistes et nous irons voir les étalons d’obstacle durant l’hiver. »

La Garde Royale pour Nicolas de Lageneste et Bertrand Collette

#704 F12 LA GARDE ROYALE (Kapgarde & Latran, par Pistolet Bleu) 50.000 €

Pleine de Doctor Dino

Acheteur(s) : PB Bloodstock Services

Vendeur(s) : Haras du Lieu des Champs (cessation de l’activité d’élevage de feu Mme Magalen Bryant)

Éleveur(s) : Écurie Pégase, Mlle Sabine Mottier

La Garde Royale (Kapgarde) est la grande sœur de Laterana (Saint des Saints, voir lot 703) et elle l’a suivie sur le ring, étant adjugée 50.000 €. Elle était présentée pleine de Doctor Dino, étalon qu’elle a déjà rencontré : le produit est foal et il est passé sur le ring d’Arqana quelques minutes avant la jument, étant adjugé 47.000 € à Seamus Murphy, agissant pour Connors Walters. La Garde Royale a eu deux produits en piste, dont Lateranito (Martaline), qui a survolé le Prix Duc d’Alburquerque 2021.

Pierre Boulard a signé le bon, accompagné de Nicolas de Lageneste, nouveau propriétaire de la jument. L’homme de Saint Voir nous a dit : « Je l’ai achetée pour moitié, et l’autre est pour un ami, Bertrand Collette, qui est vétérinaire équin à Moulins. Il avait déjà acheté ici mais nous montons en gamme. C’est une belle jument, qui a du cadre, issue d’une des belles familles d’obstacle, elle a un bon foal par Doctor Dino. Je suis content de soutenir la vente et tout le travail de Mme Bryant et de la famille Powell. »

La grande souche de Saint Voir pour Jiri Travnicek

#712 GRADÉE (F5) Network & Loi du plus Fort, par Snurge 80.000 €

Pleine de No Risk at All

Acheteur(s) : Janda Bloodstock

Vendeur(s) : Haras de Saint Voir

Éleveur(s) : Haras de Saint Voir

Tomas Janda n’était pas dans la salle des ventes mercredi à Deauville. Et c’est Emmanuel Talvard – le manager du haras de Beaufay – qui a signé le bon pour Gradée (Network), une jument qui rejoint donc l’effectif de l’investisseur tchèque Jiri Travnicek. On se souvient qu’il avait par exemple acheté Kapitale (Dubawi) pour 150.000 € en décembre 2018. Emmanuel Talvard a déclaré : « J’ai eu un coup de cœur. C’est une très belle jument, la famille est vivante ce qui laisse espérer des updates dans le futur. » Gradée a gagné de six longueurs le Prix Samaritain à Auteuil, cette victoire étant la meilleure performance de sa carrière. Elle est pleine de No Risk at All (My Risk). Network (Monsun) est déjà le père de mères de deux gagnants de Groupe sur les obstacles.

Sa mère Loi du Plus Fort – par le stayer Snurge (Ela Mana Mou) – a elle aussi remporté le Prix Samaritain. On lui doit Tout Rouge (Dom Alco), gagnant du Prix Jean Stern (Gr2), et D’Entrée de Jeu (Network), deuxième du Prix Amadou (Gr2).

Il s’agit de la célèbre souche AQPS de Radio Paris (Roman), une origine dénichée dans la région d’Angers par le grand-père de Nicolas de Lageneste. Ce dernier n’hésitait pas à voyager jusqu’au haras du Pin pour faire saillir Idée Noire (Rigoletto II et Radio Paris) à l’excellent Night and Day (Soleil Levant) et ainsi faire naître la quatrième mère de Gradée. Une vraie expédition compte tenu des moyens de transport dans les années soixante ! La même Idée Noire a aussi voyagé jusque dans la Sarthe pour être saillie par Burgos (Maurepas) et donner le légendaire Rivoli. Cet AQPS a gagné sur 1.600m à Vichy face aux purs, dans un handicap où il était le top weight ! Sous l’entraînement de Georges Pelat, Rivoli a ensuite gagné la Grande Course de Haies d’Auteuil et il s’est classé deuxième (en s’accidentant) dans le Grand Steeple-Chase de Paris…

Cornelis Drost et Thierry Garnier continuent à investir

#716 MARLONNE (F7) Martaline & Loulane, par Commands 80.000 €

Pleine de Telecaster

Acheteur(s) : Chauvigny Global Equine

Vendeur(s) : Haras de Maulepaire

Éleveur(s) : Mme Joseph Shalam

En novembre 2020, Sébastien Desmontils a acheté pour 58.000 € Hojacaracois Has

(Laveron). Son foal par No Risk at All (My Risk) s’est vendu 77.000 € cette semaine pour l’ancien propriétaire de la jument.

Les propriétaires de Hojacaracois Has, Cornelis Drost (écurie Drost) et Thierry Garnier (écurie Tygaly) ont donc décidé de réinvestir dans une jument mercredi par l’intermédiaire de l’homme de Chauvigny Global Equine. Et ils ont choisi Marlonne (Martaline).

Ensemble, ils ont déjà acheté Lady Paname (Soldier of Fortune) ou encore Baie des Îles (Barastraight). Sébastien Desmontils a déclaré : « Le produit de Marlonne par Telecaster (New Approach) va repasser en vente. C’est une belle jument, issue d’une famille de chevaux durs et on a besoin de ça pour réussir en course. » Marlonne avait de la qualité. Elle a remporté le Prix Calabrais (L). Elle s’est aussi classée deuxième des Prix Pierre de Lassus (Gr3) et Finot (L). La mère, Loulane (Commands), a gagné six courses en plat, étant prise en valeur 33. Elle a aussi donné Docteur Vigousse (Dr Fong), gagnant du Prix Jean-Claude Évain et troisième du Prix André Masséna (L). La deuxième mère a produit Libaute (High Yield), lauréat des Prix André Michel et Pierre de Lassus (Grs3).

Une petite-fille de Katioucha pour un client d’Hervé Bunel

#747 NINI HAS (F5) Saint des Saints & Nice to Meet You, par Martaline 75.000 €

Pleine de Joshua Tree

Acheteur(s) : Agence BHB

Vendeur(s) : Hamel Stud

Éleveur(s) : Hamel Stud

Après avoir signé le bon à 75.000 € pour Nini Has (Saint des Saints), Hervé Bunel nous a dit : « Nous avons été battus à plusieurs reprises et cette jument faisait partie de notre liste. Je l’ai achetée pour un éleveur important. Le marché est très fort. » Saint des Saints (Cadoudal) est l’un des meilleurs pères de mères sur les obstacles, avec en particulier les gagnants de Gr1 Adrien du Pont (Califet), Appreciate It (Jeremy), De Bon Cœur (Vision d’État), Douvan (Walk in the Park), Envoi Allen (Muhtathir), Figuero (Yeats)…

Nice to Meet You (Martaline), la mère, s’est classée proche deuxième à 3ans sur les haies de Fontainebleau. La deuxième mère, Katioucha (Mansonnien), a conclu troisième à 3ans du Prix Finot (L), avant de remporter l’année suivante le Prix Fabiano (Haies) à Auteuil. On lui doit l’étalon Nirvana du Berlais (Martaline), lauréat des Prix Cambacérès (Gr1) et Aguado (Gr3), Triana du Berlais (Presenting), lauréate des Prix Edmond Barrachin (Gr3) et Bournosienne (Gr3, à l’époque), et Aubusson (Ballingarry), lauréat de Gr3 sur les claies de Haydock et troisième du Long Walk Hurdle (Gr1) à Ascot. Katioucha est une sœur de Ma Filleule (Turgeon), double gagnante de Groupe sur les obstacles anglais et deuxième de l’Ascot Chase et du Ryanair Chase (Grs1).

Missy Tata pour Paul Basquin

#766 MISSY TATA (F9) Astarabad & Queen Running, par Cadoudal 60.000 €

Pleine de Zarak

Acheteur(s) : Saubouas Bloodstock

Vendeur(s) : Haras du Lieu des Champs

Éleveur(s) : Sophie Lardot

Zarak (Dubawi) fait sensation avec ses premiers 2ans en 2021. Mais depuis ses débuts au haras, le neveu de Zarkandar (Azamour) a aussi sailli de très bonnes juments d’obstacles comme cette Missy Tata (Astarabad). Cinquième du Prix Géographie, puis troisième des Prix Champoreau et du Nivernais, elle a ensuite été exportée. À 4ans, elle a gagné le Fishery Lane Hurdle (Gr3) à Naas. Paul Basquin, qui a signé le bon à 60.000 €, nous a dit : « C’est une très belle jument. Ses deux premiers produits sont réussis et elle est pleine du top étalon Zarak, avec un bon service. Elle était une bonne jument de course et a montré de la classe sur les haies. » Missy Tata est la tante de Running d’Or (Archange d’Or), gagnant du Prix André Masséna (L) et de King of Run (Born King), deuxième de la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3). La deuxième a donné Astarador (Astarabad), deuxième du Rossington Main Novices Hurdle (Gr2).

Le haras de Montaigu investit pour soutenir ses étalons

#723 ANGEL CARA (F8) Hurricane Cat & Magic Cara, par Akarad 55.000 €

Pleine de Kapgarde

Acheteur(s) : EDC Agency pour haras de Montaigu

Vendeur(s) : Haras du Lieu des Champs (cessation de l’activité d’élevage de feu Mme Magalen Bryant)

Éleveur(s) : Sas Regnier & Nadine Lesage

Le jeune Erwan de Chambord était accompagné d’Aliette Forien et de Sybille Gibson lorsqu’il a signé le bon à 55.000 € pour Angel Cara (Hurricane Cat). Sous les couleurs de Magalen Bryant, elle a gagné Prix Auricula, après deux places à 2ans en plat. Elle s’est aussi classée quatrième du Prix Sagan (Gr3).

C’est la propre sœur d’Extreme Cara (Hurricane Cat), gagnant du Prix Cambacérès (Gr1) et du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2). C’est aussi la sœur de Pedro Cara (Pedro the Great), gagnant du Prix Frédéric de Lagrange (L), mais qui valait certainement un Groupe en plat. Il a gagné le Qatar Derby devant Bangkok (lauréat de Gr2 en Angleterre) et deuxième des Jockey Club Derby Invitational Stakes à Belmont Park, à un nez de Spanish Mission (double gagnant de Gr3, deux fois sur le podium de Gr1).

Akarad (Labus) est le père de mère de quatre gagnants de Gr1 en obstacle mais aussi le père de deuxième mère de quatre autres lauréats à ce niveau !

Un retour aux sources pour Black Luna

#834 BLACK LUNA (F7) Soldier of Fortune & Back the Winner, par Entrepreneur 125.000 €

Pleine de Masked Marvel

Acheteur(s) : Chauvigny Global Equine

Vendeur(s) : Haras de Montgermont

Éleveur(s) : Jean-François Gribomont

Cornelis Drost, fidèle lecteur de Jour de Galop, a commencé par acheter des yearlings d’obstacle sélectionnés par Pierric Rouxel. Sur leurs soixante achats, huit ont brillé au niveau Groupe, dont Pacha du Polder (Muhtathir), Dell'Arca (Sholokhov), Real Steel (Loup Breton), Dream Berry (Dream Well), Saturnas (Davidoff)… et bien d’autres. Une superbe réussite ! Mais, comme Cornelius Drost nous l’a confié : « Sans Pierric Rouxel, je ne serais plus dans les courses. » Désormais, il investit différemment et se concentre sur les poulinières, souvent en association, comme avec Thierry Garnier sur ce lot 834. Ils ont ainsi acheté Black Luna (Soldier of Fortune), gagnante de six courses dont le Prix François de Poncins (L). Au côté de Sébastien Desmontils, Pierric Rouxel a déclaré : « Nous avons eu un coup de cœur pour Black Luna. Mais nous avons dû aller au-delà du budget initial. J’aime beaucoup cette famille. Elle est passée par chez M. de Moussac. Précédemment, elle était dans les mains de la famille Puerari… qui élevait alors au haras de Maulepaire. C’est donc un retour aux sources et une belle histoire. L’élevage est un cycle. »

La mère, Back the Winner (Entrepreneur), s’était classée troisième de La Coupe des Pouliches (L) à Marseille. Elle a aussi donné Jazz in Montreux (Rip Van Winkle), gagnant du Prix Hopper (Gr3), et Rio Perdido (Oratorio), exporté en Australie après une victoire dans un handicap en valeur 43 à Maisons-Laffitte et troisième de la Newcastle Cup (Gr3).

La deuxième mère, Good to Dance (Groom Dancer), s’est classée deuxième du Prix de Royallieu (Gr2).

Marc Bridoux s’offre Mamartre

#864 MAMARTRE (F5) Montmartre & Diamond Turtle, par Limnos 65.000 €

Acheteur(s) : Guy Petit

Vendeur(s) : Haras des Mesnils

Éleveur(s) : Scea PA Ouvry & écurie des Vives Terres

Il n’y a pas beaucoup d’éleveurs de galopeurs dans le Pas-de-Calais, mais ils sont bons (Bernard Le Gentil, la famille Wattines, Xavier Libbrecht…) ! C’est le cas de Marc Bridoux, qui brille ces derniers temps avec Noble Heidi (Intello), gagnante du Preis der Winterkonigin (Gr3) et troisième du Preis der Diana (Gr1). Après avoir bien vendu en début de semaine et au mois d’octobre, Marc Bridoux a décidé de réinvestir par l’intermédiaire du courtier Guy Petit. Ils ont porté leur choix sur Mamartre (Montmartre), lauréate du Prix Spumate (L) et sœur de Diamond Cauchois (Crillon), gagnant du Boyne Hurdle (Gr2).

C’est la belle souche Ouvry, celle de Siljan’s Saga (Sagamix), lauréate du Grand Prix de Deauville et du Prix Corrida (Grs2), quatrième de l’Arc (Gr1) et Paul’s Saga (Martaline), lauréate de la Grande Course de haies d’Auteuil (Gr1).

LES FOALS

Goliath du Berlais marque les esprits

#667 M Goliath du Berlais & Felina Bella, par Martaline 54.000 €

Acheteur(s) : Valentine Bloodstock

Vendeur(s) : Domaine de l’Étang

Éleveur(s) : Rémi Boucret

Ce lot 667 est le tout premier produit de Goliath du Berlais (Saint des Saints) à fouler un ring français ! Ancien employé de Tweenhills et Watership Down, Ed Partridge (Valentine Bloodstock), qui a signé le bon à 54.000 €, a déclaré : « Ce poulain est splendide. Le marché était très fort hier, nous avons été battus sur plusieurs yearlings. Nous avons donc acheté un foal aujourd’hui ! Il est par Goliath du Berlais qui est un fils du très bon Saint des Saints et qui pourrait devenir un superbe étalon. Je l’ai acheté pour ma belle-mère Jane Williams [l’épouse de Nick Williams, qui possède elle-même sa licence, ndlr]. S’il devient assez bon, il va revenir en France pour courir ! » Ce foal a été élevé par Rémi Boucret qui connaît une belle réussite en plat, au trot et sur les obstacles également. Il avait déjà élevé la mère Felina Bella (Martaline), gagnante du Prix Glorieuse (Gr2 AQ). Avec Saint des Saints (Cadoudal) la deuxième mère a donné Gelino Bello (Saint des Saints), troisième du Read Tony Calvin's Tips on Betting Betfair NHF Race (L). Toujours avec le même croisement, on retrouve sous la troisième mère Vladimir (Saint des Saints), gagnant du Prix Mélanos (L), et Elfile (Saint des Saints), deuxième du Prix Yves d’Armaillé (Gr3 AQ) et gagnante du Quevega Mares Hurdle (Gr3).

Paul Basquin et Étreham s’associent pour le cousin de Paradiso

#752 M Zarak & Nuit Rose, par Dalakhani 52.000 €

Acheteur(s) : Saubouas Bloodstock

Vendeur(s) : Haras de Saint Maur

Éleveur(s) : Bloodstock Agency

Paul Basquin était au côté de Nicolas de Chambure lorsqu’il a signé le bon à 52.000 € pour ce foal de Zarak (Dubawi). Le jeune sire des Aga Khan Studs compte 50 % de gagnants par partant avec ses premiers 2ans et un remarquable 13,3 % de black types par partant. Ce lot 752 pourrait donc réussir à la fois en plat et sur les obstacles. Surtout que sa deuxième mère Nickelle (Sagamix) a gagné le Prix de la Pépinière (L). Elle s’est aussi classée troisième du Prix Allez France (Gr3). La mère, Nuit Rose, est une fille de Dalakhani (Darshaan), le père de mère du gagnant de Gr1 Nichols Canyon (Authorized) en obstacle et de trois lauréats à ce niveau en plat, dont le champion Pinatubo (Shamardal). Paul Basquin a déclaré : « Les produits de Zarak ont fait leurs preuves. Sa mère est par Dalakhani qui est un bon père de mère. Elle est jeune et issue d’une très belle famille d’obstacle. C’est un croisement très intéressant qui nous permet d’envisager beaucoup de choses pour la suite. Dans un premier temps, il va aller au haras du Saubouas. »

Nickelle est aussi la deuxième mère de Paradiso (Kapgarde), gagnant du Prix Aguado (Gr3) et grand espoir de Paul Basquin pour l’année prochaine, mais aussi Messagère (Saint des Saints), gagnante du Prix Sagan (Gr3)... C’est la grande famille de Newness (Simply Great), probablement la plus belle souche de l’obstacle français.

Les juments

La sœur de Whisper pour Yeo Barton Bloodstock

#837 F9 FEMME EN OR (Astarabad & Belle Yepa, par Mansonnien) 120.000 €

Pleine de Buck’s Boum

Acheteur(s) : Yeo Barton Bloodstock

Vendeur(s) : Haras d’Enki

Éleveur(s) : Earl haras de la Croix Sonnet, Mme Sandra Hosselet, Hubert Hosselet

Bertrand Le Métayer, a signé le bon à 120.000 € pour le lot 837, Femme en Or (Astarabad), présentée pleine de Buck’s Boum, au nom de Yeo Barton Bloodstock. Il s’agit du haras de Sarah et Nigel Faulks, dont les couleurs ont notamment brillé avec Roksana (Dubai Destination), gagnante de l’OLBG Mares’ Hurdle (Gr1), mais aussi deuxième, d’une encolure du Liverpool Hurdle (Gr1) et troisième du Long Walk Hurdle (Gr1). Femme en Or possède un pedigree connu des éleveurs britanniques puisqu’elle est une sœur de Whisper (Astarabad), double lauréat du Liverpool Hurdle (Gr1). Elle est aussi la sœur de Chuchoteuse (Astarabad), double gagnante du Prix de Besançon (L), et la tante de Gex (Khalkevi), lauréat au printemps de la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3) et troisième de la Grande Course de haies d’Auteuil (Gr1) et récent lauréat du Prix Metatero pour sa deuxième sortie sur le steeple. Femme en Or est aussi la tante de Lisnagar Oscar (Oscar), lauréat en 2019 du Stayer’s Hurdle (Gr1). Au haras, Femme en Or a donné trois produits : Or Vert (Turgeon), âgé de 3ans, est à l’entraînement chez Guillaume Macaire et Hector de Lageneste pour la famille Papot. Elle a une yearling par Blue Brésil et une foal par Gémix.

La propre sœur de Djakadam pour un client de Cécile Adonias

#771 F7 BELLADAME (Saint des Saints & Rainbow Crest, par Baryshnikov) 90.000 €

Pleine de Beaumec de Houelle

Acheteur(s) : Cava Associates

Vendeur(s) : Élevage Corveller

Éleveur(s) : Richard Corveller

Cécile Adonias l’a emporté à 90.000 € pour Belladame (Saint des Saints), présentée pleine de Beaumec de Houelle, étalon dont elle a déjà un foal. Son premier produit est une yearling par Blue Brésil. Belladame est bien née puisqu’elle est une propre sœur de Djakadam (Saint des Saints), double lauréat du Punchestown Chase (Gr1) et deux fois deuxième de la Cheltenham Gold Cup (Gr1). Elle est aussi une propre sœur de Sambremont (Saint des Saints), lauréat du Flying Bolt Novice Chase (Gr2) et la tante de Kapdam (Kapgarde), deuxième en 2019 du Prix Maurice Gillois (Gr1). Sous la deuxième mère, Rainbow Rainbow (Vision), on retrouve Sun Storm (Subotica), gagnant du Prix Congress (Gr2) et deuxième du Prix Maurice Gillois (Gr1), mais aussi Rocheflamme (Snurge), lauréat du Wild Monarch (L). Cécile Adonias a indiqué : « C’est une belle jument qui se présente bien. Je l’ai achetée pour un nouveau client et je le remercie de sa confiance. Il n’y a pas de plan pour le moment. »

Les foals

Les foals de Doctor Dino cartonnent

#748 M Doctor Dino & Nickelle, par Sagamix 83.000 €

Acheteur(s) : Midlands Equine

Vendeur(s) : Domaine de l’Étang

Éleveur(s) : Rémi Boucret

Mercredi, six foals par Doctor Dino sont passés sur le ring deauvillais. Cinq ont été vendus, pour un chiffre d’affaires de 238.000 € et un prix moyen de 47.500 €. Mardi, lors de la journée consacrée aux yearlings d’obstacle, onze produits de Doctor Dino avaient été vendus, pour un prix moyen de 65.727 €. L’engouement se poursuit pour le sire du haras du Mesnil. Le lot 748 a été adjugé 83.000 € à un courtier irlandais souhaitant rester inconnu – ce qui est quelque peu problématique lorsque l’on se trouve dans une vente… publique ! – battant son compatriote Hamish Macauley, avec lequel il a pourtant été souvent vu au restaurant, mais, autour du ring, ce n’est pas la même histoire qu’autour d’une table.

Le foal par Doctor Dino est bien né. La mère, Nickelle (Sagamix), a remporté le Prix de la Pépinière (L) et pris la troisième place du Prix Allez France (Gr3). Au haras, on lui doit No News (Gentlewave), une jument qui réussit un sans-faute au haras puisqu’on lui doit Messagère (Saint des Saints), gagnante du Prix Sagan (Gr3), Divination (Martaline), gagnante du Prix d’Essai des Pouliches (Inédites) mais pas revue ensuite, et Paradiso (Kapgarde), lequel aurait probablement été le favori du Prix Cambacérès (Gr1) cette année s’il n’avait pas connu un contretemps. La deuxième mère, N’Avoue Jamais (Marignan), a remporté le Prix Alain du Breil (Gr1). Il s’agit de la souche de Newness (Simply Great), d’où No Risk at All (My Risk), Nickname (Lost World) ou encore Nom de D’La (Lost World).

Un neveu de Tiger Roll par Goliath du Berlais pour Étreham

#859 M Goliath du Berlais & Dark Fudge, par Mull of Kyntire 55.000 €

Acheteur(s) : Haras d’Étreham

Vendeur(s) : Haras des Marais

Éleveur(s) : Écurie Haras des Marais

Alice Lemal a signé le bon à 55.000 € pour le lot 859 pour le haras d’Étreham. Le foal est issu de l’étalon maison Goliath du Berlais (Saint des Saints), dont il appartient à la première génération. Elle nous a dit : « Nous souhaitons soutenir l’étalon et nous avons choisi ce foal, l’un des plus jolis de son père au catalogue. Pour le moment, il vient à Etreham et nous pensons le garder en France. » La mère, Dark Fudge (Mull of Kintyre), n’a pas couru. Elle a deux produits : ce foal ainsi qu’un yearling par Authorized. Dark Fudge est une sœur de Tiger Roll (Authorized), capable de remporter un Triumph Hurdle (Gr1) à 4ans et deux Grand National de Liverpool (Gr3) ! Elle est aussi une sœur d’Ahzeemah (Dubawi), une bonne jument de tenue, gagnante de la Lonsdale Cup (Gr2) et deuxième de l’Irish St Leger (Gr1).