Prix Bernard Sécly (L, Haies) : Madame Moonie, la spéciale d’Isabelle Gallorini

Courses / 07.11.2021

Prix Bernard Sécly (L, Haies) : Madame Moonie, la spéciale d’Isabelle Gallorini

Auteuil, dimanche

Même si elle gère parfaitement la carrière de tous ses pensionnaires, Isabelle Gallorini a un savoir-faire exceptionnel avec les femelles. C’est elle qui a formé Bénie des Dieux (Great Pretender) ou encore Belle Promesse (Fuissé). Dimanche, dans le Prix Bernard Sécly (L), elle a dégainé une nouvelle bonne pouliche, Madame Moonie (Sea the Moon). Gagnante en plat en Allemagne pour Markus Klug, elle a été achetée par son propriétaire actuel, Philippe Hartzer, pour 14.500 €, à la vente BBAG online en juin 2021, après un succès en plat à Senonnes pour Francis-Henri Graffard. Estimée, elle avait débuté directement à Auteuil avant d’aligner deux succès sur les haies d’Angoulême et de Toulouse. Madame Moonie arrivait donc en pleine ascension sur cette Listed, avec un excellent moral. Son jockey, Pierre Dubourg, a parachevé le travail et Madame Moonie s’est imposée de la tête et des épaules. Elle a d’abord galopé en avant-dernière position avant de gagner des rangs dans le tournant d’Auteuil. À mi-ligne d’en face, elle a pris le sillage de l’animatrice, Gloretta (Turgeon), avant de la relayer à mi-tournant final, prenant facilement les commandes. Entre les deux dernières haies, elle avait la course à sa merci et s’est détachée dans les cent derniers mètres pour l’emporter de trois longueurs et demie.

Rendez-vous dans le François de Poncins. Une nouvelle fois, Isabelle Gallorini a donc démontré son métier pour faire éclore une pouliche délicate mais douée. Madame Moonie devrait être vue encore une fois avant la trêve hivernale, toujours à Auteuil. Son entraîneur nous a déclaré : « Si je l’ai débutée à Auteuil, bien qu’elle soit délicate, c’est que je l’estimais beaucoup. Ses premiers pas ici ont été ratés, mais nous avons replacé les choses, nous l’avons courue à Angoulême et Toulouse et elle a gagné. Elle a eu deux très bonnes leçons. Nous avons donc tenté le coup dans cette Listed, même si elle reste délicate. J’ai eu un peu peur en voyant son jockey lui faire prendre la tête un peu tôt car elle peut être coquine à cause de son immaturité. Mais son pilote l’a bien prise dans les jambes. Elle a beaucoup de marge et sa qualité a fait le reste. Je suis surprise de gagner car je pensais que mon voisin [Arnaud Chaillé-Chaillé, ndlr] allait s’imposer. Madame Moonie est une pouliche qui est en train d’évoluer, qui prend de l’épaisseur. Nous avons choisi cette jument aux ventes avec son propriétaire, Philippe Hartzer, qui a plusieurs chevaux à l’entraînement chez moi dont True Tiger (Jukebox Jury). Nous n’étions pas sur place car c’était une vente en ligne, mais ses origines et son modèle sur les photos nous avaient beaucoup plu. Elle avait déjà gagné deux fois en plat. Elle était compliquée mais, comme on le sait, ça ne me dérange pas. Elle avait beaucoup d’atouts pour elle. Quand elle voit son jour sur les obstacles, elle veut avancer et est débordée par sa générosité, mais cela va beaucoup mieux. Elle a du gaz, c’est une bonne jument. Je pense que nous allons privilégier le Prix François de Poncins (L) au Prix André Michel (Gr3), mais nous allons voir. Elle a une grosse marge de progression. » Jockey de Madame Moonie, Pierre Dubourg a ajouté : « Je suis surpris de gagner. Elle a moins d’expérience que certaines de ses rivales. Pour ses débuts, à Auteuil, elle avait eu une mauvaise course et elle était très énervée. On courait pour la remettre en confiance et ça a bien fonctionné ! »

Astadame a manqué de rythme. Favorite de cette Listed, préparatoire au Prix André Michel (Gr3), Astadame (Poliglote) a galopé parmi les premières avant de perdre plusieurs rangs en face. Elle semblait alors complètement battue, mais elle s’est bien relancée dans la ligne droite pour terminer fort à la deuxième place. Son entraîneur, Arnaud Chaillé-Chaillé, nous a dit : « Je pense que la pouliche m’a tourné autour. Cela fait six semaines qu’elle n’a pas couru. Je pense qu’elle a tout simplement manqué de rythme. Désormais, nous allons effectuer quelques réglages le matin. Si tout va bien, elle se dirigera ensuite vers le Prix André Michel, qui se courra le 28 novembre à Auteuil. »

Rock Me, une petite dure. Après avoir évolué en cinquième position, Rock Me (Sea the Moon) a bien prolongé son effort pour se classer troisième, devant Histoire Rose (Saddex), qui manquait certainement de métier, et Séduction (Evasive), auteure d’une bonne rentrée. Son jockey, Félix de Giles, nous a dit : « C’est vraiment bien ce qu’elle fait. Rock Me s’est montrée dure, comme le sont généralement les chevaux allemands. » Pour l’anecdote, l’étalon de Lanwades Stud (Angleterre) Sea the Moon (Sea the Stars) avait deux partantes dans cette Listed, et elles ont conclu première et troisième.

La sœur d’un gagnant de Derby en Hongrie. Madame Moonie a été élevée par le Gestüt Görlsdorf, qui l’a inscrite à la BBAG May Mixed Online Sale 2021. C’est là qu’elle a été acquise 14.500 € par Philippe Hartzer, elle qui s’était imposée à deux reprises en quatre sorties en plat. C’est une fille de Sea the Moon (Sea the Stars), stationné à Lanwades Stud, et de Madame Sophie (Montjeu), dont le meilleur classement en cinq sorties est une cinquième place à 3ans dans un maiden, sur les 2.600m de Wexford. Cette dernière a donné trois autres gagnants, notamment Mayday (Sternkoenig), lauréat à 3ans du Magyar Derby (Gr1 local, 2.400m) à Budapest. Madame Sophie a une 2ans nommée Mataby (Sea the Moon). La deuxième mère, Moneypenny (Neshad), a remporté deux courses de suite à 2ans, dont l’Oppenheim-Rennen (L, 1.200m). Il s’agit de la lointaine famille de Meridiana (Lomitas), gagnante des Oaks d’Italie (Gr1 à l’époque, 2.200m), ou encore de Miss Yoda (Sea the Stars), lauréate du Preis der Diana (Gr1, 2.200m). 

 

 

 

Cape Cross

 

 

Sea the Stars

 

 

 

 

Urban Sea

 

Sea the Moon

 

 

 

 

 

Monsun

 

 

Sanwa

 

 

 

 

Sacarina

MADAME MOONIE (F4)

 

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Montjeu

 

 

 

 

Floripedes

 

Madame Sophie

 

 

 

 

 

Neshad

 

 

Moneypenny

 

 

 

 

Meergrotte

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.