Prix du Clos de la Barre (Classe 2) : Yoker sur le fil

Courses / 19.11.2021

Prix du Clos de la Barre (Classe 2) : Yoker sur le fil

Prix du Clos de la Barre (Classe 2)

Yoker sur le fil

Absent depuis le 4 juin, Yoker (Manduro) est parvenu à renouer avec la victoire dans le Prix du Clos de la Barre (Classe 2). Mais c’est sur le fil que le représentant de Finn Blichfeldt a ajouté une quatrième victoire à son palmarès ! Animateur de l’épreuve, le futur lauréat a imposé un rythme peu soutenu au reste du peloton. Facile pour rentrer dans la dernière ligne droite, Yoker a été actionné par Maxime Guyon au poteau des 400m. Il s’est ensuite montré très dur pour revenir sur Lord Achilles (Rio de la Plata) qui lui avait pris l’avantage. Au poteau, il était difficile de départager les deux chevaux, mais la photo a finalement indiqué un petit nez en faveur de Yoker. Derrière à deux longueurs, Albir (Style Vendôme) a été courageux pour prendre la troisième place.

Et maintenant Lingfield ? En débutant, Yoker avait remporté le Prix Karakontie (Inédits) puis s’était classé quatrième et troisième à Deauville avant de partir pour la Scandinavie. Là-bas, le cheval s’en est très bien sorti puisqu’il a couru quatre fois pour deux victoires et deux podiums, dont une deuxième place dans le Svenskt Derby. Cet hiver, Yoker pourrait être amené à voyager de nouveau. Après la course, Pia Brandt, l’un des entraîneurs de Yoker, nous a dit : « Je croyais beaucoup en lui en début d’année, mais il m’a beaucoup déçue. Yoker a eu une année très difficile en Scandinavie. Il a couru les plus belles courses là-bas en se comportant bien. Là, il se retrouve pleinement. Il montre exactement ce que l’on attend de lui. C’est un cheval qui aime bien la P.S.F. Ce n’est vraiment pas un cheval de terrain lourd. Maintenant, nous allons peut-être aller en Angleterre pour le Good Friday, à Lingfield. Nous verrons. »

Le frère d’un placé du Critérium du Languedoc. Élevé par Marc Bridoux, Yoker a été cédé 65.000 € à Meridian International lors des ventes de yearlings Osarus à La Teste, alors qu’il était présenté par le haras de l’Hôtellerie. C’est un fils de Manduro (Monsun) et de Nova Luz (Divine Light), gagnante d’un réclamer à 2ans sur les 1.400m de Compiègne. Cette dernière, disparue en 2019, a donné sept produits, dont cinq gagnants. À ce jour, le plus titré d’entre eux est Écrin des Bieffes (Shakespearean), lauréat à cinq reprises de 2ans à 4ans sur 1.400m et 1.500m et troisième du Critérium du Languedoc (L).

La deuxième mère, Policalle (Poliglote), a gagné une course "F" à 2ans sur le mile de Clairefontaine-Deauville et s’est placée à plusieurs reprises sur les haies de Cagnes-sur-Mer. Elle a notamment produit Mondieu (Manduro), auteur de débuts victorieux à 2ans sur les 2.000m de Toulouse, mais aussi vainqueur du Prix André Massena (L) sur les haies de Cagnes-sur-Mer. Policalle est une sœur de Lady Deauville (Fasliyev), lauréate du Lando-Trophy (Gr3), et de Fabulous la Fouine (Fabulous Dancer), deuxième de la Japan Cup (Gr1). La troisième mère, Mercalle (Kaldoun), a gagné le Prix du Cadran (Gr1).

Konigsstühl

Monsun

Mosella

Manduro

By My Guest

Mandellicht

Mandelauge

YOKER (H4)

Sunday Silence

Divine Light

Meld Sport

Nova Luz

Poliglote

Policalle

Mercalle

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’57’’19

1.000m à 600m : 26’’18

600m à 400m : 11’’67

400m à 200m : 10’’99

200m à l’arrivée : 11’’40

Temps total : 2’57’’43

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.