Prix Général de Saint-Didier (Gr3, Haies) : Bathyscaphe offre un premier Groupe français à Bathyrhon

Courses / 25.11.2021

Prix Général de Saint-Didier (Gr3, Haies) : Bathyscaphe offre un premier Groupe français à Bathyrhon

Compiègne, jeudi

1er BATHYSCAPHE

2e DIAMOND CARL

3e SIDERALIS

L’étalon du haras de la Hêtraie Bathyrhon (Monsun) a décroché sa première victoire dans un Groupe en France grâce à l’impressionnant Bathyscaphe. Il s’était déjà distingué à ce niveau grâce à Isatis de l’Écu, vainqueur du Gran Criterium d’Autunno (Gr1), le Cambacérès italien, le 26 septembre à Merano. Bathyrhon produit des chevaux qui sont bons sauteurs et qui ont du train. C’est le cas de Bathyscaphe comme d’Isatis de l’Écu. Autre première à mettre à l’actif du pensionnaire de Donatien Sourdeau de Beauregard : il a offert un premier Groupe à sa propriétaire-éleveur, Martine de Beauregard, la mère de son mentor.

Un cavalier seul. Vainqueur du Prix Lycoming, sur le parcours du Général de Saint-Didier, le 13 novembre, Bathyscaphe était parti devant et il n’avait jamais été rejoint. Jeudi, son parcours a été un copié-collé de sa dernière sortie. Il est parti devant, menant détaché d’une dizaine de longueurs. Dans la ligne droite, Bathyscaphe a vu ses rivaux revenir un peu sur lui, mais il n’a eu aucun souci à les maintenir à distance pour l’emporter de neuf longueurs. Bathyscaphe a tout pour faire un excellent cheval d’âge sur des sols bien assouplis. Sa victoire a fait dire à son entraîneur, Donatien Sourdeau de Beauregard, également sixième avec Keep Running (Turgeon) : « Ce n’est pas pour dévaluer la monte de James [Reveley, son jockey, ndlr] mais c’est un poulain particulièrement commode. C’est un très bon sauteur qui adore ce terrain. Il avait gagné en allant devant dernièrement et nous nous étions dit qu’aujourd’hui, si personne n’allait devant, nous prendrions les commandes. Il a une action hors du commun, ce qui fait sa force. Il n’a pas une vraie pointe. Dès le départ, il a pris six ou sept longueurs à ses rivaux, sans accélérer, en faisant parler son action. Ça l’a aidé. J’ai été un peu culotté avec Bathyscaphe car il courait à douze jours. Avec Keep Running, je l’ai été aussi car nous l’avions présenté aux ventes et il manquait de travail. » Martine de Beauregard a ajouté : « Je suis ravie de ce succès. C’est beaucoup de bonheur de gagner un Groupe avec un bébé de la maison ! D’autant plus que j’avais déjà élevé la mère. Bathyscaphe fait donc partie de la deuxième génération née à la maison. »

Beaucoup de classe. James Reveley est sous le charme de Bathyscaphe. Il a expliqué au micro d’Equidia : « La dernière course de Bathyscaphe m’avait appris beaucoup de choses sur lui. C’est un poulain qui a beaucoup de classe et il a de la tenue. Aujourd’hui, il n’a pas consommé et nous avons fait ce que nous voulions. Je suis très content de gagner un Groupe pour cet entourage, d’autant plus avec ce poulain qui est vraiment bon selon moi. »

Diamond Carl, un poulain d’avenir. Lauréat en débutant sur les haies de Compiègne, Diamond Carl avait été très séduisant. Constamment deuxième dans le parcours, il s’est très bien défendu. Fautif sur l’ultime haie, il n’a pu lutter avec le futur vainqueur, mais il a démontré qu’il avait lui aussi de la qualité. Son mentor, François Nicolle, nous a dit : « Diamond Carl n’avait couru qu’une fois. Ce jeudi, il affrontait des chevaux qui ont plusieurs parcours dans les jambes et sont plus durs que lui. Je le tiens en très haute estime. Il a fait une faute à la dernière haie qui lui coûte peut être la lutte avec le gagnant. Pour sa deuxième sortie, il court au niveau Groupe, c’est très bien. Nous l’estimons beaucoup. À 4ans, il va falloir compter avec lui et pas seulement à Compiègne. Il faudra compter avec lui à Auteuil. À mon avis, il sera mieux à Auteuil. »

Rachetée 120.000 € à la vente d’automne Arqana, Sideralis (Kapgarde) a réussi la meilleure performance de sa jeune carrière en prenant la troisième place de ce Gr3, trois semaines après avoir fini quatrième du Bournosienne (Gr2). Meilleure maiden de France, elle pourrait réaliser une bel hiver si son entourage l’envoie à Cagnes. Et on a déjà hâte de la voir en steeple. Spirit of the Moon (Sea the Moon) n’a jamais quitté la quatrième place et n’a pu montrer le changement de vitesse qu’il avait produit à Auteuil.

PEDIGREE WEATHERBYS :  https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/BATHYSCAPHE.pdf

Un neveu de Sleeping Blue. Bathyscaphe est un fils de Bathyrhon (Monsun), étalon au haras de la Hêtraie, et de Nasmona (Passing Sale), gagnante de deux courses à conditions sur les haies d'Angers et de Vittel, ainsi que d'un réclamer sur les haies de Moulins. Il est le deuxième produit de la jument après Moi Présidente (Balko), lauréate de deux courses à conditions à 3ans et à 4ans, sur les haies d'Angers et du Lion-d'Angers. Nasmona a une 2ans, Twinmona (Castle du Berlais), et un foal, El Marwani (Barasatraight). Cette année, elle a été saillie par It's Gino (Perugino).

La deuxième mère, Blue Mona (Saint Estèphe), a conclu troisième d'un maiden pour ses débuts en fin d'année de 2ans, sur 1.750m, à Lyon-La Soie, sans confirmer derrière en six tentatives. On lui doit notamment Sleeping Blue (Sleeping Car), vainqueur des Prix Léopold d'Orsetti (Gr3), Besançon et Roger de Minvielle (Ls) à Enghien, mais aussi troisième des Prix La Barka (Gr2) et Aguado (L, à l'époque) à Auteuil. La troisième mère, Diamona (Diamond Shoal), a gagné le Prix Challenge de Haies des 4ans (devenu L) à Enghien.

 

 

 

Königsstuhl

 

 

Monsun

 

 

 

 

Mosella

 

Bathyrhon

 

 

 

 

 

Be my Guest

 

 

Be my Lady

 

 

 

 

Bennetta

BATHYSCAPHE (H3)

 

 

 

 

 

 

Lomitas

 

 

Malinas

 

 

 

 

Majoritat

 

Nasmona

 

 

 

 

 

Saint Estèphe

 

 

Blue Mona

 

 

 

 

Diamona