Prix Georges Courtois (Gr2, Steeple-chase) : un trio et un record pour François Nicolle !

Courses / 28.11.2021

Prix Georges Courtois (Gr2, Steeple-chase) : un trio et un record pour François Nicolle !

Auteuil, dimanche

1er       SRELIGHONN

2e        GLORICE

3e        PACHA SENAM

Trois jours après avoir signé le trio dans la Grande Course de Haies de Compiègne - Prix Léopold d’Orsetti (Gr3) grâce à Porto Pollo (Manduro), Becquarainbow (Tin Horse) et Ferblue (Motivator), François Nicolle a réédité pareille performance dans le Prix Georges Courtois (Gr2). En effet, l’entraîneur de Saint-Augustin a pris les trois premières places de la course grâce à Srelighonn (Martaline), Glorice (Network) et Pacha Senam (Masked Marvel). Le cheval de Simon Munir et d'Isaac Souede lui a offert une 63e victoire à Auteuil en 2021. Il est donc devenu le nouveau détenteur du record de succès à Auteuil sur une saison, chez les entraîneurs, détrônant Guillaume Macaire.

La course s’est gagnée en face. Tombé dans le Prix La Haye Jousselin (Gr1), Srelighonn n’en était qu’à sa troisième sortie de l’année dans le Georges Courtois. Il avait donc la fraîcheur pour lui, mais aussi l’expérience, l’aptitude au terrain pénible ainsi qu’un jockey, Théo Chevillard, qui le connaît par cœur, et en grande forme cette année. Srelighonn a patienté en troisième position, toujours avec des ressources. Pour aller sur le rail-ditch, il a relayé Dream Wish (Dream Well) en tête et n’a fait que durcir la course. Il a alors mis quelques rivaux dans le rouge et c’est là qu’il a gagné la course. Il a remis un coup d’accélérateur à la sortie du tournant final et a vécu sur son avance pour l’emporter de dix-huit longueurs.

Il a décroché son deuxième Prix Georges Courtois (Gr2) après son succès en 2018 et sa quatrième victoire de Groupe. Glorice s’est rapproché à la rivière et a donné un bon coup de rein pour s’assurer la deuxième place dans les cent derniers mètres devant Pacha Senam, également bon finisseur après avoir patienté à l’arrière-garde. Le favori, Dream Wish, n’a pas pu mener seul comme il aime le faire et n’a pas livré la même performance que lors de ses deux premières sorties de l’année. À sa décharge, il n’affrontait plus les mêmes rivaux et a peut-être accusé le coup de ses deux dernières courses.

Il avait tout pour lui. Entraîneur des trois premiers, François Nicolle nous a déclaré : « Srelighonn était le cheval de classe du lot. Il est méritant et a prouvé que c’était un crack. Il a son terrain, sa distance. Il fallait juste que son jockey fasse attention au rail-ditch et à l’open-ditch. Et que le cheval soit vigilant quand il saute car parfois, il fait des choses qui ne sont pas inscrites dans les manuels : dans le Prix Ingré (Gr3) 2020, il était arrivé sur la dernière haie de la ligne d’en face qu’il n’avait pas sautée ! J’avais dit à son jockey qu’il avait la fraîcheur pour lui et donc de ne pas hésiter à aller devant. C’est le genre de courses qui se joue sur la fraîcheur et c’était bien le cas avec Srelighonn. Glorice et Pacha Senam ont couru de très belle manière. Ce sont des chevaux de Grand Steeple. Je suis très content d’eux. Glorice a fait un truc pour repartir à la fin. Pacha Senam a galopé un peu par à-coups, son jockey a été un peu chaud. »

Pedigree Weatherbys : https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2021/Srelighonn.pdf

Une belle famille de sauteurs. Élevé par l'écurie Pégase, comme sa mère, Eliga (Turgeon), en association avec Sabine Mottier, Srelighonn est un fils de Martaline (Linamix). Sa mère a été une très bonne jument, remportant le Prix André Michel (Gr3) et se classant troisième d'un Prix Bournosienne (Gr3 à l'époque). Srelighonn est le frère de Trheliga (Martaline), gagnante des Prix Wild Monarch (L) et Agitato et troisième du haras d'Étreham Prix d'Iéna (L), mais aussi de deux gagnants ; de Srheliga (Martaline), qui, pleine de Great Pretender, a rejoint lors de la dernière vente d’automne les boxes de La Motteraye ; et de Le Grand Vert (Great Pretender).

Après Trheliga, Eliga a donné Vrheliga (Doctor Dino), une 2ans, et Le Grand Docteur (Doctor Dino), un foal.

La deuxième mère, Kadalkote (Kadalko), est gagnante en obstacle. C'est une sœur de Tataniano (Sassanian), gagnant du Maghull Novices' Chase (Gr1). On retrouve du black type à tous les étages en obstacle dans le pedigree de Srelighonn, puisque la quatrième mère a donné Madalka (Cadoudal), lauréate notamment du Prix Maurice Gillois (Gr1).

Srelighonn est passé deux fois sur le ring d’Arqana. Foal, il avait été vendu 35.000 € à Horse Racing Advisory lors de la vente d’élevage. Puis François Nicolle l’avait acquis 55.000 € à la vente d’été à l’amiable alors que Srelighonn avait 2ans.

 

 

 

Mendez

 

 

Linamix

 

 

 

 

Lunadix

 

Martaline

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Coraline

 

 

 

 

Bahamian

SRELIGHONN (H8)

 

 

 

 

 

 

Caro

 

 

Turgeon

 

 

 

 

Reiko

 

Eliga

 

 

 

 

 

Kadalko

 

 

Kadalkote

 

 

 

 

Rosa Carola